x

Oubliez les SPAMs, la newsletter StreetPress est 100% utile

Continuer ma lecture sur StreetPress

Pour Bérénice Bejo, « il y a des choses que les femmes font mieux: comme infirmière »

Actu | Reportages | par | 16 Mai 2012

Pour Bérénice Bejo, « il y a des choses que les femmes font mieux: comme infirmière »

Rétrograde, Bérénice Bejo ? La maîtresse de cérémonie du Festival de Cannes, qui s’ouvre aujourd’hui, confie elle-même être « conservatrice ». Et à en croire son témoignage au micro de France Inter, ça ne fait aucun doute.


polémique L’actrice revient d’abord sur la polémique de la parité, soulevée par le collectif féministe La Barbe, qui a reproché au festival de n’avoir sélectionné aucune femme réalisatrice cette année. Pour elle, ces reproches ne sont pas justifiés, étant donné la présence de réalisatrices comme Maïwenn ou Valérie Donzelli aux précédents César, et qui « ont eu une reconnaissance incroyable ».


côté maternel Mais tout à coup, Bérénice Bejo tient des propos très années 60 :


« Il y a des choses que les femmes font mieux peut-être que les hommes. Il y a beaucoup plus d’infirmières que d’infirmiers. Voilà, le côté maternel, la douceur d’une maman… »




Ce qui l’amène à faire le lien (cherchez la transition) avec son job de maîtresse de cérémonie, qui lui fait penser à « un compte de fée ». « La porte s’ouvre et on a une jolie petite princesse qui sort ». Mais attention ! « Ça ne veut pas dire qu’on est juste une petite princesse », ajoute l’actrice, qui conclut : « Je ne me sens pas du tout poupée. » Loin de nous l’idée de le penser. Mais euh… en fait, on la préférait dans un film muet.


(Photo : Michele Travierso)


L'actu