Top 5 des sponsors les plus foutage de gueule de la COP 21

La chronique de Bastien Beaufort

Green Washing | Témoignage | par , Joseph Brown | 8 Juillet 2015

Top 5 des sponsors les plus foutage de gueule de la COP 21

L’organisation de la COP21, la conférence sur le climat qui aura lieu à Paris à la rentrée, coûte bonbon (170 millions d’euros). Pour amortir le choc, l'Etat a appelé des entreprises privées à la rescousse. Top 5 des sponsors les plus foutage de gueule.

1Engie, ex-GDFSUEZ

Pourquoi Engie soutient la COP21 ? A cause de son PDG, Gérard Mestrallet, dont le discours (ici dans le Figaro) ressemble à celui d’un militant écologiste de la première heure :

« C’est d’abord une question de conviction personnelle. Je ne fais pas partie des climato-sceptiques, et j’ai l’absolue certitude que le réchauffement de la planète peut conduire à une catastrophe et endommager durablement l’équilibre à la surface du globe. »

Ce qu’on a oublié de vous dire : La multinationale entreprend actuellement une prospection massive de gaz de schiste dans six pays. Or, si ce gaz est « propre » en soi, son extraction libère 30 pour cent de méthane en plus que l’extraction de gaz classique. Et ce composant chimique (CH4) est 34 à 86 fois plus polluant, en terme de rétention de chaleur, que le dioxyde de carbone.

Score de greenwashing : 100 pourcent

2Renault-Nissan, l’accroc au pétrole

Pourquoi Renault – Nissan soutient la COP21 ? La firme se félicite d’avoir « pris un tournant électrique », comme l’affirme régulièrement son dirigeant Carlos Ghosn. Depuis 2010, elle a vendu 200.000 voitures électriques.

Ce qu’on a oublié de vous dire : Pendant ce temps-là, l’entreprise affiche un record de 8,5 millions de voitures vendues en 2014 (explosant ainsi le chiffre de l’année précédente). Un score boosté par les ventes en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest. Comme quoi, le bon vieux pétrole marche toujours aussi bien. Et le réchauffement climatique, ce n’est pas que la faute des Chinois.

Score de greenwashing : 90 pour cent

3BNP Paribas, la banque préférée des mines

Pourquoi BNP Paribas soutient la COP21 ? La banque affirme aujourd’hui « lutter et financer la recherche contre le changement climatique » via un programme de mécénat nommé Climate Initiative, financé à hauteur de 3 millions d’euros sur 3 ans. Elle déclare investir en interne, « à travers la maîtrise des impacts de notre activité sur l’environnement ». Elle a même créé le Climate Change Steering Committee, dont l’objectif n’est rien moins que de « soutenir la transition vers une économie faiblement émettrice de carbone. »

Ce qu’on a oublié de vous dire : Le seul problème, c’est que BNP Paribas est une banque populaire… mais surtout dans les mines. Entre 2005 et 2014, elle a investi 10,8 milliards d’euros dans l’extraction de charbon (selon l’ONG BankTrack). Pas franchement une ressource renouvelable. Elle est d’ailleurs le 7ème investisseur mondial dans le secteur.

Score de greenwashing : 80 pour cent

4Air France, « Azote is in the air »

Pourquoi Air France soutient la COP21 ? Eh oui, Air France investit dans les biocarburants. En plus, si l’on en croit le site web de l’entreprise, dans le monde, l’aviation ne représenterait que 2 pour cent des émissions totales de CO2. Qui sont donc ces rageux d’écolos qui en veulent aux A380 ?

Ce qu’on a oublié de vous dire : Si l’aviation représente effectivement 2 pour cent des émissions mondiales de CO2, en ajoutant l’oxyde d’azote, le résultat pourrait grimper à 10 pour cent des émissions de gaz à effet de serre. Par ailleurs, Air France est toujours exonérée de taxes sur le kérosène – comme l’ensemble du secteur.

Score de greeenwashing : 70 pour cent

5Ikea coupe toujours du bois

Pourquoi Ikea soutient la COP21 ? La firme a lancé en 2013 un programme au joli nom bisounours de People & Planet Positive. Depuis elle fanfaronne : 76 pour cent de son coton proviendrait « de sources plus durables », dans le monde, 700.000 panneaux solaires seraient installés sur leurs toits, elle détiendrait 224 éoliennes et serait passée à 75 pour cent aux ampoules éco-énergétiques LED. « Mais nous n’en avons pas terminé. Nous sommes à peine en train de nous échauffer… » Wahou, ça décoiffe tellement c’est radical !

Ce qu’on a oublié de vous dire : Le bois, principale matière première des produits du groupe, viendrait à 41 pour cent de sources plus « soutenables ». Ca fait donc 59 % provenant de sources non durables, non ?

Score de greenwashing : 60 pour cent

6 Bonus – Laurent Fabius, l’ami des ours polaires

Pourquoi Laurent Fabius soutient la COP21 ? Parce qu’il est Ministre des Affaires Étrangères et que papoter écologie, changement climatique, c’est plutôt classe. Et parce que sur le site officiel de la COP21, on a vraiment l’impression que ce sont les citoyens et la société civile qui vont sauver le monde grâce à cette conférence.

Ce qu’on a oublié de vous dire : La COP21 sera accessible uniquement via un système d’accréditation exclusive. Les associations, elles, auront droit à un « village » en dehors des enceintes officielles de la négociation.

Score de greenwashing : La calculette a fondu sous le coup de la chaleur.

>> Lire tous nos articles sur la COP 21


L'actu