Fluo, une liste libertaire pour les régionales

Fluo, une liste libertaire pour les régionales

Le Parti Pirate, Cannabis sans frontière, des militants écolos et LGBT...

convergence | News | par | 29 Septembre 2015

Fluo, une liste libertaire pour les régionales

Pour les prochaines régionales, militants des free party, pro-légalisations du cannabis, parti pirate, activiste LGBT et écologistes s’associent. Leur petit nom : Fluo, pour Fédération libertaire unitaire ouverte.

« Pour le nom, on a fait plusieurs propositions. Ça allait de ‘bougeons-nous le cul’ à ‘Coquelicot’ ». Finalement, ça sera Fluo, une liste libertaire pour les élections régionales en Ile-de-France qui auront lieu en décembre prochain.

Fluo, pour Fédération libertaire unitaire ouverte. Derrière ce nom, des militants de différents collectifs : le Parti Pirate, Farid Ghehiouèche, l’un des fondateurs du collectif Cannabis sans frontières, Cécile Lhuillier, ancienne présidente d’Act Up-Paris ou encore des organisateurs de free party.

Un écolo en tête de liste

C’est Sylvain De Smet, élu depuis 2010 au conseil régional d’Ile-de-France sous la bannière EELV, qui sera la tête de liste régionale :

« Pendant leur Assemblée générale, les militants du Parti Pirate m’ont demandé si j’étais d’accord pour tirer au sort la tête de liste régionale. Ça ne me posait pas de problème. Ça a dû les rassurer sur mes ambitions. Et finalement, ils m’ont appelé pour me dire qu’ils voulaient que ce soit moi. »

Si Sylvain De Smet a décidé de changer d’étiquette, c’est qu’il ne se « retrouve plus sur ce qui est proposé chez les Verts. » :

« Avec cette liste on va pouvoir mettre en avant des thèmes où tout le monde fait l’autruche d’habitude. »

Tout n’est pas si facile

Le programme n’en est qu’à ses balbutiements. Tout ce petit monde a décidé il y a une dizaine de jours de se lancer officiellement dans la course.

La fédé’

logofluo.jpg

Fluo a jusqu’au 9 novembre pour déposer la liste en préfecture. Pour l’instant, la principale préoccupation de cette liste libertaire reste de financer la campagne. « On doit trouver du fric pour faire imprimer des bulletins de vote », confirme Farid Ghehiouèche, qui sera lui tête de liste dans le département de l’Essonne.


L'actu