Oulala, un conspirationniste chez Mélenchon !

Membre du Parti de Gauche et candidat aux législatives, le maire de Grigny voit des complots partout

Error 404 | Contre enquête | par | 30 Mai 2012

Oulala, un conspirationniste chez Mélenchon !

René Balme, le candidat Front de gauche dans la 11e circonscription du Rhône dénonce sur son site Oulala.net toutes les conspirations imaginables, du 11 septembre à la grippe H1N1 en passant par le groupe Bilderberg. Mais que fait la CIA ?

« Attendez, vous voulez dire qu’il a ce site-là ? Que ça, c’est à lui ? Mais comment on sait que c’est à lui ? Excusez-moi mais je suis un peu étonné.» Aïe ! Eric Coquerel, secrétaire national du Parti de gauche (PG), est désagréablement surpris quand StreetPress lui demande s’il connait Oulala.net le site conspirationniste d’un candidat de son parti aux élections législatives. René Balme, maire de Grigny (69), est un membre historique du Parti de gauche qu’il a rejoint en 2009. A l’époque, Jean-Luc Mélenchon s’était déplacé à la conférence de presse où Balme annonçait son ralliement au PG.

Balme, candidat du Front de Gauche pour la 11e circonscription du Rhône, est donc également le fondateur et l’administrateur du site d’information Oulala.net, « créé en réaction à la couverture médiatique du 11 septembre dans le but de contrer la pensée unique » et qui peut se targuer de quelques milliers de pages vues par mois.

Joint par StreetPress, René Balme explique :

« Les attentats tels qu’on nous les raconte sont quasi-impossibles. Autre chose s’est passé ce jour-là avec un certain nombre de complicités qui restent à déterminer. »

Mélenchon, entre Blanrue et Meyssan

Sur Oulala.net, retrouvez des entretiens exclusifs avec des auteurs conspirationnistes, de Franco Fracassi à Thierry Meyssan – l’auteur des enquêtes « L’Effroyable Imposture I et II ». René Balme ne tarit d’ailleurs pas d’éloges sur l’enquêteur, dont il s’est fait dédicacer les ouvrages: « Il faut avoir lu les thèses de Meyssan pour comprendre le monde. »

Le grand écart de René Balme se retrouve dans la boutique en ligne du site, où les livres de Jean-Luc Mélenchon ou Jacques Généreux s’affichent côte à côte avec les best-sellers de Meyssan ou encore de l’enquête de Paul-Eric Blanrue « Sarkozy, Israël et les Juifs ». Blanrue – l‘« historien spécialisé dans la détection des mystifications » – à qui l’on doit un documentaire complaisant sur Robert Faurisson.

«Il faut avoir lu les thèses de Meyssan pour comprendre le monde» René Balme

René Balme se justifie: « Le livre de Blanrue ça fait partie des choses qu’il faut avoir lues ». Sur ses chroniqueurs controversés :

« Ce sont des gens qui ont le droit de s’exprimer. Ils disent des choses qui me paraissent intéressantes » Il en profite pour ajouter qu’en Iran et en Syrie, « il y a un enjeu tel que le problème de la démocratie s’efface. »

L’affaire DSK, un coup des Américains

En plus du 11 septembre, Oulala.net se fait le relais d’autres grands classiques conspirationnistes. Ici un article sur le groupe Bilderberg – une réunion informelle des grands dirigeants et argentiers occidentaux : « On essaie d’ouvrir les yeux à nos concitoyens sur Bilderberg où se jouent les grandes questions économiques et stratégiques », défend le candidat Front de gauche. Ou encore un invraisemblable récit sur les vaccins contre la grippe H1N1 , «acte de bioterrorisme pour réaliser un génocide de masse contre la population américaine. » Balme développe aussi sur Oulala.net ses propres théories comme sur Ben Laden – « peut-être vivant » – ou encore sur l’affaire DSK qu’il décortique pour StreetPress avec son accent du Sud :

« Je suis quasi-persuadé que c’est un coup des Américains. L’affaire Strauss-Kahn est tombée dans une période où les Etats-Unis avaient interêt à se débarasser de lui. Il gênait. Il y avait des tentatives de créations de monnaies pour concurrencer le dollar, notamment avec Kadhafi, qui avait mis en place une monnaie pour remplacer le dollar et rayonner sur toute l’Afrique du Nord. »

La vraie fausse mort de Ben Laden côtoie une pub pour un livre de Mélenchon

« Bon candidat »

Maire de la ville de Grigny (69) – 9.000 habitants – René Balme, 62 ans, a été désigné pour être le candidat du Front de gauche dans la 11e circonscription du Rhône. Une circo où le Front de Gauche flaire le bon coup comme l’explique Eric Coquerel le secrétaire national chargé des élections : « On peut réaliser un bon score car ça part vraisemblablement en triangulaire avec le FN. Il peut se passer à peu près tout. » Aux dernières cantonales le candidat communiste avait d’ailleurs largement raflé la mise dans le canton de Givors – le seul où l’on votait – avec un score de 66%.

«Dans la circo, on peut réaliser un bon score.» Eric Coquerel

Contacté par StreetPress, Daniel Baiguini, le secrétaire départemental du Parti de gauche, raconte que le choix des militants « s’est tout naturellement porté vers René Balme » maire PCF puis PG de Grigny depuis 1992. « C’est une figure locale, il peut être considéré comme un fondateur du Front de Gauche. » René Balme se vante d’ailleurs d’être « apprécié de Mélenchon » avec qu’il partage « le même intérêt pour l’Amérique Latine ».

Eric Coquerel, au bureau national, met en avant les atouts d’un candidat expérimenté :

« A partir du moment où vous avez un maire, qui est soutenu par le maire de Givors, l’une des plus importantes agglomérations de la circonscription, ça devient un bon candidat. Surtout que les 2/3 des candidats sont des primo-candidats. »

Rouges Bruns

Problème « le bon candidat » ne se contente pas de diffuser sur son site des théories du complot les plus tordues, Balme donne la parole à des chroniqueurs proches des mouvances antisémites. Ici une tribune enflammée de Ginette Skandrani qui prend la défense de Mouammar Khadafi. un article délirant de l’essayiste antisémite et négationniste Israël Shamir sur Mahmoud Ahmadinejad « un homme modeste, qui se dévoue corps et âme pour son peuple contre les serres impérialistes. »

On peut aussi apprécier plusieurs papiers de Silvia Cattori qui a préfacé le livre de Shamir interdit en France L’autre visage d’Israël – ou encore de Fausto Giudice, engagé dans les années 1980 à gauche de la gauche et animateur du site pro-islamiste qibla.net au milieu des années 2000.

Joint par StreetPress, le journaliste Dominique Vidal, collaborateur au Monde Diplomatique et spécialiste du Proche-Orient explique comment ces derniers auteurs font partie d’une « toute petite mouvance qui est issue des milieux autours de Roger Garaudy, Maria Poumier, Israël Shamir, d’un traducteur qui s’appelle Marcel Charbonnier auquel s’est ajouté Guilad Atzmon ». Par exemple, « Israël Shamir, converti au christianisme orthodoxe [a] une manière de pratiquer l’antisémitisme [qui] est une manière plus proche de l’antijudaïsme chrétien que de l’anti-judaïsme moderne ».

Déjà un candidat désinvesti par le Front de gauche

René Balme risque-t-il une quelconque sanction de la part du Parti de Gauche ? Eric Coquerel, secrétaire national en charge des élections, garantit que « s’il y a des choses très graves en lien avec des dérives idéologiques sur la question du racisme, le parti intervient évidemment. »

En février 2012, le Front de gauche avait retiré son investiture pour les législatives à Philippe Marx candidat dans le 3e circonscription de Meurthe-et-Moselle. Sur son blog, plusieurs vidéos d’Alain Soral.

«C’est plutôt une réussite de ce côté-là d’en n’avoir que deux.» Arnauld Champremier-Trigano

Arnauld Champremier-Trigano, directeur de la communication de la campagne de Jean-Luc Mélenchon pendant la présidentielle, condamne les sorties du maire de Grigny mais ne veut pas en faire un fromage :

« Il suffit d’un mec un peu charismatique. Il n’y a que les gros partis qui sont protégés de ce genre de candidatures. Nous, on manque de monde, donc c’est assez facile de se présenter. C’est plutôt une réussite de ce côté là d’en n’avoir que deux ».

L'actu