Avec les Indignados de l'Assemblée Nationale

RIP Stéphane Hessel

Archives Au plus fort du mouvement des Indignés, StreetPress avait demandé aux députés «ce qui les indignait». Alors que Stéphane Hessel, l'auteur d'Indignez-vous vient de mourir, on ré-écoute leur réponses: «Qu’est-ce qui m’indigne ? Bah rien !»

avec-les-indignados-de-l-assemblee-nationale

Manuel Valls, en juin 2011, est « indigné »



1 Les faits:

Depuis le 26 mai les environs de la place de la Bastille sont occupés par des centaines de jeunes qui tentent de lancer en France un mouvement social inspiré de celui des Indignados qui a mobilisé l’ Espagne au mois de mai .

2 Le contexte:

« Indignados »: le mot d’ordre des jeunes manifestants espagnols est en partie inspiré de l’essai Indignez-vous ! de l’ex-diplomate-résistant Stéphane Hessel.

Tiré à 500.000 exemplaires pour ses deux premiers mois à la vente, le bouquin est qualifié de « phénomène d’édition » , encore plus fort que best-seller ! Surtout il a dépassé les frontières de la France tandis que l’aura de son auteur lui confère un statut presque de guide de ce que certains appellent déjà: « l’été européen » .

3 La questions de StreetPress:

Et vous messieurs les députés qu’est-ce qui vous indigne ?








Ce qui m’indigne ? C’est qu’on pose des questions à la con























Cette stigmatisation des entrepreneurs permanentes (…) Ça ça m’indigne !


4 La réponse des députés:

Les députés que rien n’indigne

Jean-Pierre Door – UMP – Loiret: « Qu’est-ce qui m’indigne ? Bah rien ! »

Guy Teissier – UMP – Bouches-du-Rhone: « Ce qui m’indigne ? C’est qu’on pose des questions à la con (…) Y’a rien qui m’indigne pourquoi voulez-vous que je sois indigné ?! (…) [Sur les jeunes de la Bastille] Je pense qu’ils devraient plutot avoir des engagements civiques pour se mettre au service des autres. »

Bernard Gérard – UMP – Nord: « Je crois que c’est trop facile de toujours s’indigner. Je crois qu’il y a des choses qui sont belles et qui marchent bien dans notre pays (…) Y’a des jeunes qui campent à la Bastille en ce moment ? Il y a la représentation nationale pour représenter l’aspiration des gens à ce qu’il y ait des évolutions dans un certain nombre de domaines. »

Michel Piron – UMP – Maine-et-Loire: « Une fois qu’on s’est indigné comme peut le faire un adolescent qu’est-ce qu’on propose derrière ? »

Guy Geoffroy – UMP – Seine-et-Marne: « S’auto-proclamer indigné, c’est un peu facile. L’indignation n’appartient à personne. Non la vie est plus sérieuse que cela »

Jean-Paul Garraud – UMP – Gironde: « [Sur les jeunes de la Bastille] Est-ce que c’est faire du bruit pour faire du bruit ? »

Axel Poniatowski – UMP – Val d’Oise: « [Sur les jeunes de la Bastille] Très franchement la France n’est pas dans la situation de l’Espagne ! »










Je n’ai jamais supporté la manière dont les pieds-noirs et harkis ont été traités en 1962


Les indignés de droite

Jean-Michel Fourgous – UMP – Yvelines: « Cette stigmatisation des entrepreneurs permanentes, les 35 heures enfin on est le seul pays au monde à avoir fait ça ! L’ISF on est le seul pays au monde à avoir un impôt contre le capital qui fait partir le capital ! Ça ça m’indigne ! »

Christian Vanneste – UMP – Nord: « Tout en étant gaulliste, je n’ai jamais supporté la manière dont les pieds-noirs et harkis ont été traités en 1962 (…) Il faut sans doute mesurer la part de manipulation qu’il y a dans les indignations. »

Jacques Myard – UMP – Yvelines: « Vous savez ce qui m’indigne c’est la connerie du monde qui est la mieux partagée et ça c’est indépendant de l’option politique »

Philippe Boennec – UMP – Loire-Atlantique: « Ils se donnent des images très à gauche, solidaire et en fin de compte ils ont des fortunes exceptionnelles, ça ça m’indigne oui (…) Oh y’a plein de choses qui nous indignent, ç’est pour ça d’ailleurs qu’on fait de la politique, pour essayer de changer les choses (…) Les jeunes de la Bastille ? Je n’ai pas forcement bien vu pourquoi ils s’indignaient. »

Philippe Briand – UMP – Indre-et-Loire: « Je suis très marqué par le phénomène Strauss-Kahn et le nombre d’émissions de télé qui sont là-dessus. On peut tuer avec la parole aussi surement qu’avec un fusil ou une arme blanche »

Louis Guédon – UMP – Vendée: « Nous souffrons énormément de commentaires des médias qui ne sont pas vérifiés et qui ne font pas leur travail. »








Ils se donnent des images très à gauche (…) en fin de compte ils ont des fortunes exceptionnelles, ça ça m’indigne oui


Les indignés de gauche

Jean-Paul Chanteguet – PS – Indre: « Y’a beaucoup de choses qui sont choquantes, les inégalités, les injustices »

Guillaume Garot- PS – Mayenne: « C’est un jeune sur quatre qui est au chomage et franchement je trouve que ça mérite toutes les indignations du monde »

Manuel Valls -PS – Evry: « Mais on est en permanence indignés par l’état du monde, par la misère, par les inégalités »

George Pau-Langevin – PS- Paris:« Parfois quand je vois certains textes qu’on nous fait voter, par exemple les textes sur l’immigration, je suis assez indignée »

Mais on est en permanence indignés par l’état du monde, par la misère, par les inégalités


Suivre StreetPress sur Twitter :

Suivre StreetPress sur Facebook:

une erreur, une information à préciser

Source : Robin d'Angelo et Marie Géniès StreetPress

Cc Publié le 27.02.13