x

Oubliez les SPAMs, la newsletter StreetPress est 100% utile

Continuer ma lecture sur StreetPress

Le Morning Star sur D17 : L'émission lowcost qui te ferait presque aimer la TNT

Gérard Baste et Johann Lefèbvre paient leur petit-dej'

Fanclub | Reportages | par | 20 Novembre 2012

Le Morning Star sur D17 : L'émission lowcost qui te ferait presque aimer la TNT

Depuis bientôt 2 ans, Gérard Baste et Johann Lefèbvre ressuscitent le fantôme de l'émission culte Level One tous les matins sur D17 dans le Morning Star. Avec un fond vert et 3 perruques, ils arrivent à te faire siffloter du Shy'm ou du Canardo.

Il y a les émissions télé qui parlent musique et people en mode animateurs gominés, rires forcés et clappements de mains à tout va. Et il y a le Morning Star tous les matins sur D17. De 7h à 9h, c’est la fête du slip sur le canal 17 de ta Freebox avec Gégé et Yoyo, les deux animateurs en roue-libre du Morning Star. Leur exploit ? Réunir collégiens duveteux, hipsters à lunettes et mères au foyer autour d’artistes aussi pointus que Pitbull, Shy’m ou encore Canardo (quoi tu ne connais pas Canardo ?!)

Façon Hit Machine, Gérard Baste et Johann Lefèbvre ouvrent le robinet à clips. Sauf qu’ici chaque single est introduit au choix par :

> Un sketch à la one-again
> Une contrepèterie à l’arrache
> Une info insolite à deux balles
> Un jeu aussi cheap que « le jeu de l’orthographe »

Comme si Charlie et Lulu avaient muté au contact du feu centre de visionnage d’Edouard Baer sur Canal+.

On comprend ? Ce n’est pas trop fou?

Il est 7h20 Dans la Tour Bolloré encore endormie à Puteaux : un fond vert, une table, deux chaises, deux caméras et deux gugusses piteusement déguisés en sorciers parce qu’ils ont … un drap noir sur la tête. L’un est armé d’une bible, l’autre tient une bougie tandis que le fond vert les a téléportés à l’intérieur d’une église. Ils répètent les mots « Asaf Avidan » à la manière d’une incantation, avant d’exploser dans un fou rire.

« On comprend ? Ce n’est pas trop fou ? » s’inquiète Johann Lefèbvre qui a du mal à se remettre de ses émotions. C’était leur manière à eux de présenter « One day » le hit du chanteur israélien Asaf Avidan. Parce que la première fois qu’ils ont entendu son nom, « ils ont cru que c’était le nom d’un méchant dans Harry Potter. »

Pour lancer les clips, Yoyo et Gégé ont plus d’une blague dans leur pistolet à eau. Quand ce n’est pas le jeu du « connais, connais pas » où des ados doivent identifier des VIP, allant de Jason Statham au Général de Gaulle en passant par Eddy Mitchell“ frameborder=“0” allowfullscreen> , ils ont leurs personnages récurrents de “l’Astrologue”:<iframe width=“560” height=“315” src=”//www.youtube.com/embed/RxsU0dtWKWg ou encore de « la star du jour », le format-vedette où Gégé « se déguise » en une célébrité. Est-ce que par exemple vous reconnaissez le chanteur ci-dessous ?

Johann est goguenard : « On a aussi Gégé qui fait Lorant Deutsch. Il raconte des anecdotes historiques. Sauf qu’il y en a des vraies et des fausses, et il faut deviner lesquelles ! »


Entre ici, Asaf Avidan

Bob l’éponge 200.000 fans Facebook. 600.000 spectateurs par émission. Aussi improbable que cela puisse paraître, l’humour absurde et chambreur des deux animateurs a trouvé sa place sur D17 entre les morceaux très premier degré d’Axel Toni feat Tunisano ou la dernière symphonie de David Guetta. Johann Lefèbvre, papa de 34 ans, théorise sur « l’équilibre » que le Morning Star a réussi à atteindre :

« On ne peut pas dire que telle chanson est nulle. Mais dire : ‘‘On se réveille tous ensemble, avec ce morceau qui met la pêche, par contre, regardez, là, au 2e plan du clip, effectivement ils se foutent un peu de la gueule du monde ! Sa chemise est beaucoup trop blanche !’‘ ça marche. »

Un humour que Yoyo compare à celui de Bob L’Eponge parce qu’il y a « une double-lecture » qui permet de faire rire les mamans pendant que les enfants mangent des Chocapics. Et tant pis pour les mioches s’ils ne comprennent pas tout. Gégé, devant un whisky et du jambon pour son petit-déjeuner post-émission :

« Faut pas se demander si les gens comprennent notre humour. Parce que dans ce cas-là, tu vas te formater. Il vaut mieux une vanne qui te fait rire, toi, car au moins, la bonne humeur est communicative. »

On est là aussi parce qu’ils ne peuvent pas prendre de tête d’affiche

Culte Guillaume Lasalle est le directeur de l’unité de production de D17. C’est lui qui a décidé de faire venir les deux animateurs sur la chaîne il y a maintenant deux saisons : « Je les ai proposés parce que ce sont deux personnalités atypiques, pas le genre qu’on voit à la télé. Et surtout parce que c’est un super duo : Ils ont une complicité très forte, aussi bien sur le plateau qu’en dehors. »

C’est qu’avant le Morning Star, Gégé et Yoyo ont eu le temps de peaufiner leur délire. Dans la meilleure émission du 21e siècle : Level One. « Un âge d’or » pour Gérard Baste, leader à l’époque du groupe de rap Svinkels, pendant lequel les deux animateurs testaient des jeux vidéos – et des déguisements – pour l’émission star de la chaîne des gamers, Game One :

« On avait une liberté totale sur l’émission et on ne faisait vraiment que l’humour qui nous plaisait. C’était pipi-caca-prout et on était pétés de rire tout le temps. Ce sont des moments qui sont assez rares dans la vie. »

Des émissions aujourd’hui cultes où il n’était pas rare de voir les deux animateurs les yeux rouges et le teint vert-olive Même si 6 ans après, ils nient avoir pris la moindre drogue pendant le tournage des émissions.

[Vidéo]Back in ze days

Carrières A la fin de Level One, Johann Lefèbvre devait être chroniqueur pour l’émission du matin sur M6, Morning Café, en compagnie de Magloire et de Pierre Mathieu. Mais ça s’est mal passé :

« Il y avait 10, 15 personnes, dont 7 personnes en plateau. T’imagines le monde ? Tout ça pour trouver 3 vidéos de chats qui se cassent la gueule ou pour lire Yahoo News. ll fallait que j’écrive tout ce que je devais dire et qu’une nana corrige au feutre rouge mes vannes. Mais mes vannes, elles sont dans ma tête ! C’était insupportable. »

Gérard Baste, lui, nous fait part de sa philosophie de vie:

« Un animateur comme Hanouna, il se retrouve le matin à la radio, le soir sur D8 et là il va faire la Nouvelle Star… C’est ouf. Je ne vois pas l’intérêt de travailler autant. »

Les deux animateurs prennent la télé « au jour le jour. » Même s’ils ont un peu peur de se faire vider parce que « le seul moyen de rester à la télé, c’est d’en faire toujours plus. » « On est juste des mecs normaux qui ont eu la chance de se retrouver là. On est des erreurs », psychanalyse Johann qui est devenu animateur en répondant à un casting, alors qu’il était étudiant pour être ingé son.


Mieux que le Club Med Gym

Lowcost De 9h à 13h, après l’émission, Yoyo et Gégé s’enferment dans un bureau de la tour Bolloré qui pourrait être celui d’un cabinet d’audit: table Ikea, corbeille à viennoiserie et zéro déco. Pendant 4 heures, ils vont traîner sur Reddit, TMZ, Buzzfeed, YouTube :

« Nous, on met le nez tous les matins dans Internet, on cherche nos news pour le lendemain. »

Ils ne sont que 3 à travailler pour l’émission, la seule à être en direct de la chaîne. Dans le petit studio, Johann et Gérard sont seuls avec la cadreuse et la maquilleuse, une régie réduite de 4 personnes s’occupe de la réalisation. Ce qui leur fait dire qu’ils sont « les spécialistes de la télévision low-cost. » Johann ajoute :

« Mais c’est notre chance. On est là aussi parce qu’ils ne peuvent pas prendre de tête d’affiche. Entre ce que les chroniqueurs gagnent sur D8 et ce qu’on gagne, c’est un ratio de 1 à 10. »

Et Gérard Baste de citer les exemples de Lonely Island“ frameborder=“0” allowfullscreen> ou “Jimmy Fallon”:<iframe width=“560” height=“315” src=”//www.youtube.com/embed/lEsPhTbJhuo quand on lui demande la télé qu’il aimerait faire. « Mais il faudrait qu’on nous donne quelques millions de dollars en plus. »


L'actu