Le Classement 2013 des écoles du web

Le premier palmarès des écoles Internet, en partenariat avec le Figaro Etudiant

Enquête L’Hetic, l’IIM Léonard de Vinci et les Gobelins sont le trio de tête du premier classement des écoles du web StreetPress / le Figaro Etudiant. Les écoles de l’Internet poussent comme des champignons depuis 2011. Cela valait bien un classement.

le-classement-2013-des-ecoles-du-web

Lorsque je découvre le premier classement des écoles du web


C’est il y a 2 ans que tout a commencé. Xavier Niel le patron de Free, Marc Simoncini le fondateur de Meetic et Jacques-Antoine Granjon le créateur de Vente-Privée, se lançaient ensemble dans l’aventure de la création d’une « école européenne des métiers de l’Internet », l’EEMI. La même année se lançaient aussi Sup’Internet, Digital Campus et l’ESCEN. Et à la rentrée 2012 suivaient Sup’ de Web, l’ECITV ou encore la Web School Factory.

Une belle brochette d’écoles, toutes très chères (le prix moyen oscille entre 6.000€ et 7.500€ l’année), qui venaient répondre à un besoin bien réel, celui d’entreprises à la recherche de spécialistes du web. L’époque où n’importe qui pouvait s’improviser community manager ou webmaster en apprenant sur le tas est révolu, assurent les écoles du web : les entreprises veulent des techniciens performants et opérationnels dès le premier jour de leur contrat !

Grand mix entre business school et école d’informatique, les nouvelles écoles de l’Internet forment à la croisée des compétences du marketing, du développement web et du design, autour des métiers de l’internet : elles forment de futurs chefs de projets web, mais aussi des pros du référencement, des community managers, des rédacteurs multimédia, des traffic managers ou encore des spécialistes de l’ergonomie et du design.

Ces nouvelles écoles viennent s’ajouter à des formations créées quelques années plus tôt, qui sont « les historiques » de notre classement, et qui bénéficient souvent d’un réseau d’anciens et d’une meilleure connaissance des recruteurs.

L’Hétic, 1er du classement Dans notre classement 2013, réalisé en partenariat avec le Figaro Etudiant, et qui est le premier palmarès consacré aux écoles de l’Internet, l’école qui arrive n°1 est l’HETIC (Hautes Etudes des Technologies de l’Information et de la Communication), qui forme depuis 2002 de bons spécialistes du web. L’IIM Léonard de Vinci (2e) et Les Gobelins, l’école de l’image (3e) grimpent aussi sur le podium.

Les IUT, bien classés Les IUT Services et Réseaux de Communication (SRC) de Bordeaux, Belfort-Montbéliard et Marne-la-Vallée occupent les 4e, 5e et 6e places. Ces formations sur deux ans, souvent plébiscitées par les recruteurs, présentent l’avantage du coût : pas plus que celui de l’inscription à l’université !

Les nouvelles écoles devront faire leurs preuves Les nouvelles écoles du web, créées en 2011 et 2012, n’ont pas encore de diplômés sur le marché du travail. Elles n’ont pas non plus de réseau d’anciens élèves, qui pourraient coopter les jeunes diplômés. Certaines d’entre elles n’ont pas encore la reconnaissance de leur diplôme par la CNCP, et délivrent uniquement un titre d’établissement. Mais dans le web, tout bouge vite et beaucoup de choses pourraient bien changer d’ici au Classement 2014.






Près d’une dizaine d’écoles du web se sont créées depuis 2 ans






Ces écoles forment à la croisée des compétences du marketing, du développement web et du design












[Vidéo] En réalisant le palmarès 2013 des écoles du web, on a bien rigolé quand même. Exemple avec cette vidéo tournée par les étudiants de l’IIM Léonard de Vinci, en 2e position sur le classement.


Suivre StreetPress sur Twitter :

Suivre StreetPress sur Facebook:

une erreur, une information à préciser

Source : David Rahmil et Johan Weisz StreetPress

Photos : Kennymatic / Flickr CC

Cc Publié le 28.01.13