Prison Insider, un site d’info militant sur les prisons

Prison Insider, un site d’info militant sur les prisons

Le projet crowdfunding à faire tourner

Prison break | Pour quelques dollars de plus | par | 16 Mars 2016

Prison Insider, un site d’info militant sur les prisons

Bernard Bloze, ex-journaliste et co-fondateur de l’Observatoire international des prisons, lance un média consacré aux prisons. Au menu : enquêtes et infos sur les prisons de France et d’ailleurs.

1Que veulent-ils financer ?

Prison Insider, un site d’information en ligne consacré aux prisons du monde entier qui devrait être mis en ligne en avril prochain.

2Combien ça coûte ?

20.000 euros. De quoi financer une partie du site en cours de construction.

3À quoi ça sert ?

À répondre à toutes les questions sur les prisons, que ce soit en France ou à l’étranger. Mais aussi à aller plus loin avec des enquêtes journalistiques.

4Notre contrepartie préférée ?

Pour 80 euros, ils offrent une visite de l’ancienne prison de Montluc du côté de Lyon. De quoi imaginer les conditions de vie derrière les barreaux.

5Le papa du projet ?

Bernard Gloze, bientôt 64 ans, ancien journaliste devenu militant. Avant son investissement dans le projet Prison Insider, il travaillait pour le contrôleur général des prisons. En 1990, il a aussi fondé l’Observatoire international des prisons (OIP).



Qu’est-ce que c’est Prison Insider ?

C’est un centre d’informations, de ressources et d’échanges. C’est un endroit où les gens pourront s’informer et répondre aux questions qu’ils se posent : que se passe-t-il dans les prisons de mon pays ?  Que se passe-t-il à l’étranger ?

Comment est venue l’idée ?

J’avais créé il y a plus de 20 ans l’Observatoire international des prisons (OIP), c’est une sorte de prolongement. Ce qui se passe dans les prisons est gravissime. Dans beaucoup de pays, on voit des choses abominables, que ce soit en Chine ou même aux États-Unis. Dans certains pays d’Afrique, des détenus sont dans des cages, dans le noir, dans une promiscuité épouvantable. Il n’y a pas de chiottes. En Russie, les gens meurent comme des mouches en prison. Même en France, il y a des choses à dénoncer, tout ne se passe pas bien.

PrisonInsider1
L'équipe / Crédits : Prison Insider

Qu’est ce qu’on pourra trouver en allant sur ce site ?

Il y aura des fiches par pays, à la manière d’Amnesty international. On déclinera la même grille dans chaque pays. Combien d’établissements pénitentiaires ? Combien de femmes, d’hommes ? Quelle ancienneté pour les prisons ? On détaillera aussi l’hygiène, les conditions de détention. Il y aura aussi des informations sur les locaux, le personnel et tous les droits fondamentaux. Une des rubriques importantes sera celle consacrée aux arrestations. Quelle démarche entreprendre ? Comment je peux envoyer de l’argent à un proche incarcéré ? Comment visiter une personne ?

Ces informations n’existent pas déjà ?

Il n’y a pas d’équivalent pour le moment. L’information est très disséminée. Il m’est arrivé de devoir chercher des informations pour une Française emprisonnée à l’île Maurice. On peut y passer des heures et des heures. Il n’existe pas de photographie claire et précise de la situation des prisons mauriciennes.

Le but c’est de créer un réseau international ?

Oui, il y aura des versions en français, en anglais et en espagnol. On cherche un correspondant dans chaque pays. On a déjà des liens dans une vingtaine de pays et on continuera à chercher des correspondants en permanence. En France, 3 personnes travaillent à temps plein sur le projet. On a déjà constitué une équipe d’une vingtaine de personnes, des militants ou des journalistes.


logo-kkbb250.jpg
Clique sur l’image pour soutenir ce projet !


L'actu