Mehdi Saharkhiz, Youtube propaganda

Mehdi Saharkhiz, Youtube propaganda

L'agence de presse sur l'Iran, c'est lui

ABC | Interviews | par | 4 Janvier 2010

Mehdi Saharkhiz, Youtube propaganda

Le blogueur iranien OnlyMehdi est le cyber-opposant le plus féroce depuis le début des manifestations. Alors que son père journaliste est emprisonné en Iran, il milite depuis le New Jersey, en inondant le net de milliers de vidéos made in Téhéran.


Tout d’abord Mehdi, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Mehdi Saharkhiz. J’ai 26 ans et je suis graphiste dans le New-Jersey. Les gens me connaissent grâce à mon blog, sous le pseudo de OnlyMehdi et mes chaînes Youtube Je suis né en Iran mais j’ai passé
mon adolescence aux Etats-Unis. Je suis retourné en Iran pour me marier il y a 6 ans et depuis je travaille aux États-Unis.

Quel jour as-tu commencé à poster des vidéos sur Youtube ?

Je crois que ça a démarré la nuit où ils ont attaqué les dortoirs de l’Université de Téhéran (ndlr: dans la nuit du 14 au 15 juin 2009; 5 étudiants ont été tués par les autorités iraniennes dans les dortoirs de l’Université). Ce jour-là derrière mon écran, j’ai vu ces jeunes se faire frapper vraiment salement. Et je voulais faire quelque chose, rentrer dedans et aider. D’ici, je ne vois pas d’autre façon de les aider que par la communication.

Justement, quels sont tes moyens de communication ?

Je suis actif sur YouTube, Twitter, j’ai plusieurs blogs … Mon principal blog reçoit 300.000 visiteurs par mois. Et mes vidéos ont été vues 3.4 millions de fois depuis les 6 derniers mois. A chaque manifestation en Iran je suis dans le top 5 des chaînes YouTube les plus vues dans le monde.

En plus les grands médias internationaux te reprennent souvent ?

Oui et c’est très important qu’ils le fassent. Ce sont eux qui ont le plus grand impact, bien plus que YouTube.

Combien de temps ça te prend de faire l’agence de presse sur le Web ?

24h/24 et 7 jours sur 7.

Niveau taf, ta boîte te laisse des congés ?

Non pas du tout ! (rires) Mais on va dire qu’ils sont assez compréhensifs!

Est-ce que tu avais déjà des connaissances en communication avant de faire ça ?

J’ai travaillé dans un journal iranien … mais j’étais graphiste ! Alors je n’ai pas de vraies connaissances dans ce domaine.

Comment fais-tu pour te procurer toutes ces vidéos ?

C’est plutôt simple. Le plus fréquent c’est qu’un internaute depuis Téhéran m’envoie une vidéo directement par email. Ou il m’envoie le lien de sa vidéo qu’il a uploadée sur une plateforme type Easyshare. Sinon je cherche sur Internet des vidéos déjà en ligne sur d’autres sites et je les mets à mon tour sur mon compte YouTube.

« Derrière mon écran, j’ai vu ces jeunes se faire frapper vraiment salement. Et je voulais faire quelque chose, rentrer dedans et aider »

Niveau source c’est un peu juste, ce sont des gens que tu ne connais pas …

J’ai quand même des contacts directs parmi les gens qui envoient les vidéos. Les premiers qui sont venus vers moi, je les connaissais d’avant. Mais après leur nombre a triplé depuis les élections, donc, je ne connais pas tout le monde.

Quel est le profil de ces gens qui t’envoient les vidéos?

Ce sont des jeunes excités ! (rires) Mais depuis un certain temps, ça s’est élargi à plusieurs classes. Il a y des quadragénaires et surtout des gens qui viennent d’autres villes que Téhéran.

Mais Téhéran laisse faire ?

On ne peut pas dire que ce soit facile. Le truc c’est que la connexion est énormément ralentie par des tonnes de filtres. D’où pas mal de galères pour uploader les vidéos depuis l’Iran. Mais les utilisateurs sont de plus en plus malins. Ils ont appris à contourner les filtres.

– Est-ce que tes vidéos sont accessibles en Iran ?

Oui, j’ai beaucoup de vues depuis l’Iran, car comme je te disais les gens savent contourner les filtres qui ralentissent Youtube. Mais le problème c’est la propagande autour. Le gouvernement dit que nous travaillons pour des gouvernements étrangers. Aujourd’hui, ils ont par exemple annoncé que le film où on voit un camion de police se faire retourner est un montage.

Mehdi Saharkhiz - Bio Express


  • 1983 : Naissance à Téhéran
  • Années 1990 : passe son adolescence aux États-Unis. Étudie à l’université CUNY City Tech de New-York
  • 2003 : rentre en Iran pour se marier. Travaille au journal de son père
  • Depuis 2004 : vit à Wayne New-Jersey. Son emploi : graphiste
  • Depuis 2009 : cyber-opposant à Mahmoud Ahmadinejad. Poste plus de 2000 vidéos sur les émeutes iraniennes.

On peut aussi lire sur Internet que tu es un agent du Mossad ou de la CIA, c’est vrai ?

Moi ? Évident ! (rires) Je bosse tous les jours pour eux ! N’écrit pas ça ils risquent de le prendre au sérieux ! De toute façon je n’ai même pas la nationalité américaine pour travailler avec eux, je crois que c’est la première règle pour bosser à la CIA, non ? Quant à Mouzad (sic), je ne sais même pas qui c’est !

Euh, le Mossad, ce sont les services secrets israéliens…

Ben, c’est juste stupide comme argument. Si vous voulez je vous montrerai mon compte en banque et vous verrez que je n’ai pas reçu d’argent des services secrets. Non, Ahmadinedjad n’a rien d’autre à dire !

Et les services iraniens, ils ont déjà essayé de te hacker ?

Oh que oui, c’est déjà arrivé plein de fois ! Par exemple ils sont rentrés dans mon compte Facebook pour récupérer mes informations. Mais j’ai averti Facebook et depuis ils ont mis des mesures de sécurité plus importantes. Aussi, en plein pendant les manifestations, mes vidéos étaient tout le temps « signalées comme illégales » sur YouTube. Du coup mon compte disparaissait dans l’heure.

Ils pourraient détruire tes blogs ?

Non c’est impossible de détruire mes blogs ou mon compte YouTube. Mais ce qu’ils font, c’est de mettre des filtres pour les ralentir.

Tu as des contacts privilégiés avec YouTube ?

Je tiens à dire que YouTube a tout simplement été formidable avec moi lors des 6 derniers mois !

Ca ne va pas jusqu’au coup de fil, ça se fait par email. Mais ils ont juste un temps de réaction incroyable. Dès qu’il y a un problème, ils réparent ça en 5 minutes littéralement.

Comment est-ce que les gens de Youtube t’aident ?

Ils ont permis de montrer sans restrictions les vidéos où il y a des morts (ndlr: pour les vidéos jugées « choquantes », YouTube restreint normalement l’accès aux personnes ayant 18 ans et un compte YouTube). Ils se débrouillent pour que ces vidéos restent en home-page.

div(border). % OnlyMehdi sur la toile :

YouTube

Facebook

Twitter

Son blog en anglais %

« En fait il y a des milliers de vidéos qui ne sortent pas sur Internet, mais qui s’échangent entre les gens en Iran. C’est ça le plus important »

– Tu n’as pas peur des conséquences sur ta famille restée en Iran ?

Je pense que dans tous les cas, ils auraient fait du mal à ma famille en Iran. Mon père (ndlr, le célèbre journaliste dissident Isa Saharkhiz) est en prison depuis déjà 180 jours. Dont 70 à l’isolement. Lors de son arrestation, ils lui ont cassé deux côtes.

– Aujourd’hui, tu es devenu un symbole de la cyber-contestation.

Oui, mais je ne suis que la partie visible de l’iceberg. Je suis la personne qui se met en avant, parce que le nom de mon père est connu. Mais en réalité c’est toute la diaspora qui fait ce boulot. Nous sommes un véritable réseau avec des milliers de petites équipes partout dans le monde. Par exemple nous sommes une équipe d’une dizaine derrière mon compte.

Isa Saharkhiz, le père de Mehdi


  • 1953 :Naissance à Abadan, Sud-Ouest iranien
  • 1982 : Travaille pour l’IRNA, l’agence de presse officielle de la république islamique
  • 1997 : Travaille pour le gouvernement Khatami au ministère de la Culture. Téhéran connait une relative liberté de la presse, on parle du « Printemps de Téhéran »
  • Années 2000 : critique férocement l’Ayatollah Khomenei
  • Juillet 2009 : est jeté en prison par le gouvernement Ahmadinejad

– Comment êtes vous organisés ?

Entre bloggeurs et chaînes YouTube, on se passe aux maximum nos vidéos. Si jamais il y a une coupure sur l’un des comptes, le flux d’information ne s’arrête jamais. Aussi on s’autorise à uploader des vidéos sur les chaînes des autres. Comme ça les chaînes sont actualisées en permanence.

– C’est pour ça que certains disent qu’il n’y a qu’une seule et même personne derrière tous ces groupes ?

Oui. Quand les Américains dorment, les Iraniens d’Europe balancent les vidéos sur tous nos comptes Youtube. Il y a toujours quelqu’un. La même vidéo est visible sur toutes les chaînes, ce qui garantit son audience.

Tu penses que ton travail est essentiel pour informer les iraniens ?

Si vous regardez sur les vidéos, vous verrez qu’il y a toujours 7 ou 8 personnes qui filment en même temps. En fait il y a des milliers de vidéos qui ne sortent pas sur Internet, mais qui s’échangent entre les gens en Iran. C’est ça le plus important. Dès que je parle à quelqu’un en Iran d’une vidéo que j’ai reçue, là-bas ils la connaissent déjà !


L'actu
En poursuivant votre navigation, vous participez à un test en cours sur StreetPress, visant à préserver l'indépendance de notre rédaction et à financer le média. En savoir plus.