x

Oubliez les SPAMs, la newsletter StreetPress est 100% utile

Continuer ma lecture sur StreetPress

La carte des droites nationales et radicales à Paris

Librairies, restos, églises... balade dans le Paris nationaliste

Tourisme | Cartes | par | 26 Avril 2012

La carte des droites nationales et radicales à Paris

Le 1er mai c'est le défilé du FN à Paris. Mais si les supporters de Marine Le Pen veulent prolonger la fête dans la capitale ils auront l'embarras du choix. Royalistes old-school ou crânes rasés, leur QG est peut-être en bas de chez toi.


Pour afficher un lieu sur la carte, passez la souris sur l’icône et cliquez sur le nom du lieu pour afficher le descriptif complet.

1Bars et restaurants

Le Local 92

Au Local c’est Jean-Marie qui vous accueille

extreme1.jpg

Où: Au 92 rue de Javel, à deux pas du ministère des affaires étrangères (Paris 15e)

Quoi: Un superbe bar à l’ambiance biker-cosy avec son papier peint vert foncé et ses grosses fleurs argentées. Immanquable: Le portrait de Jean-Marie Le Pen en tenue de corsaire  par son filleul Alexandre Barbéra Ivanoff. On aime aussi l’affiche sous verre du spectacle de Dieudonné « J’ai fait le con » ou « la Charte Autonomie-Nation » . La bière n’est pas trop chère (3 euros le demi) et le bar ouvre de toute la nuit le week-end ( mais de 18h à 00h en semaine ). Les jeudi, le Local accueille des conférences sur Salazar, Céline ou le Nouvel Ordre Mondial . A noter le coin bibliothèque et ses rubriques (fournies) « pangermanisme » ou « nationalisme-révolutionnaire. »

Le proprio: Serge Ayoub, connu aussi son le nom de Batskin, égalemment propriétaire du magasin de fringues Bad Street Shop.

La clientèle: Le bar fait « la synergie de l’extrême-droite à Paris » selon un cadre du Gud parisien. Des crânes rasés en bombers côtoient des étudiants propres sur eux et des quadras en chemise.  C’est aussi le « point de rencontre des nationalistes » de province quand ils montent à Paris. Une adresse incontournable donc. Attention, il faut être membre pour pouvoir rentrer et l’ambiance très masculine peut mettre mal à l’aise.

Le courant: Figure historique dans les milieux skinheads-nationalistes parisiens, Serge Ayoub est à la tête du mouvement « nationaliste révolutionnaire » Troisième Voie  .

Au Doux Raisin

Aux Doux Raisins, fermé avant la teuf

extreme2.jpg

Où: Au 29 rue Descartes dans le prolongement de la rue Mouffetard (Paris 5e)

Quoi: Portraits de Gabin, Funès ou Blier aux murs, cuisine bourguignone, barde qui joue des chansons paillardes: Vous êtes dans un resto 100% franchouillard. A un détail près, la bière est serbe (et chère, 5 euros la petite bouteille de Lav). Le patron est le président de la Fraternité Franco-Serbe dont l’objectif est « défendre la survie du Kosovo serbe. » Le Doux Raisin sert aussi de lieu de conférences pour Egalité et Réconciliation .

Le proprio: Charles-Alban Schepens, président de la Fraternité Franco-Serbe  (parrainé par Jany Le Pen) mais aussi ex-boss du FNJ Bourgogne et en 19ème position sur la Liste Antisioniste de Dieudonné  lors des élections européennes de 2009.

La clientèle:  Des quadras white-white-white qui parlent du site kontre-kulture  et de « la haine du Français de souche ». Des jeunes aussi, qui chantent des chansons paillardes. Le week-end vous pouvez croiser Alain Soral  au bar. « Ici on est en terrain de connaissance » s’exclame le fondateur d’Egalité et Réconciliation quand StreetPress le croise en terrasse.

Le courant:  Egalité et Réconciliation. Charles-Alban Schepens a aussi été pendant un temps associé à Thibaud de Chassey boss du groupuscule Le Renouveau Français .

La Tartine

Esprit, es tu là?

extreme3.jpg

Où: Au 63 rue Saint-Anne parmi la nuée de restaurants japonais (Paris 2e)

Quoi: « Carrefour stratégique de toutes les droites nationales » pour les uns  ou « bar où souffle l’esprit de la droite nationale »   pour les autres, la Tartine est un petit bistro traditionnel à la déco militaro-régionaliste. Les murs sont ornés de drapeaux bourguignon, corse ou basque, d’écussons des polices du monde entier ou de publicités vintage pour rejoindre la légion. Le patron n’hésite pas à sortir de généreuses coupoles de saucisson.

Le proprio : Le jovial Bernard Maillet – également président du « Comité de soutien des amis de l’ASP » , une association d’aide aux démunis très proche du Front National (Marie-Christine Arnautu est membre de son conseil d’administration). Son épouse d’origine harkie est aussi derrière le comptoir.

La clientèle: Des Antillais du FN, des petits-fils de Croix-de-feu, des prêtres traditionnalistes: tout ce petit monde se rejoint devant le comptoir pour refaire le monde. On s’enthousiasme pour « le courage de Kémi Séba   », « la race blanche » ou le Japon « pays où la peine de mort est appliquée. » Bernard n’organise pas d’événements: « Ici c’est plutôt café du commerce!»

Le courant: Front National.

Et aussi (cliquez pour en savoir plus)

> Les Rochons
> La Mère Agitée

2Boutiques et libraires

Librairie Facta

Une anthologie de Je suis partout vous attend chez Facta

extreme4.jpg

Où: Au 4 rue de Clichy, derrière l’Eglise de la Trinité (Paris 9e)

Le proprio: Emmanuel Ratier, directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, ancien rédacteur en chef adjoint de Minute  et spécialiste de lobbys. Parmi ses ouvrages « Mystères et secrets du B’naï B’rith : la plus importante organisation juive internationale » ou « Au cœur du pouvoir : enquête sur le club le plus puissant de France ». Devinez de quel club il s’agit…

Quoi: « La dernière librairie d’extrême-droite de Paris », dixit le gérant. Spécialisée dans les livres d’occasion sur « l’Etat Français » et « le IIIème Reich ». Dans les bacs une anthologie de « Je suis partout », « Pierre Laval vu par sa fille » ou encore « Göring 1933 – 1939 » de l’écrivain négationniste David Irving. Si tu es sage tu pourras visiter le deuxième étage de la boutique où pour moins de 100 euros tu peux acheter une gravure du maréchal Pétain ou des assiettes d’époque de « l’associations des mères allemandes. »

La clientèle: Très vieille France: Un historien souverainiste de 27 ans qui a l’air d’en avoir 40 dans son pardessus noir et une mamie de 70 ans qui regrette que Carl Lang  n’ait pas eu ses signatures pour les présidentielles. Le gérant explique qu’ici « un trentenaire, c’est un jeune ».

Le courant: Extrême-droite « au sens très large. » « On fait des signatures aussi bien d’Alain Soral  que de Dominique Venner », explique le gérant. Bon d’après le catalogue, on aurait plutôt tendance à dire Pétainiste.

La Librairie du Savoir ou Librairie Roumaine Antitotalitaire

Retrouvez les best-seller des Nouvelles Editions Latines

extreme6.jpg

Où : Au 27 bis avenue René Coty, pas trop loin du restaurant La Mère Agitée (Paris 14e)

Quoi : Un must-see ! Véritable caverne d’Ali Baba vous trouverez à la librairie du Savoir tout ce qui se fait de meilleur en matière de négationnisme. Reynouard , Faurisson  (l’intégralité de son oeuvre y est vendue pour 200 euros), Jürgen Graf mais aussi Saint-Loup et Israël Shahak se disputent les étagères avec Léon Degrelle (Le fascinant Hitler ! ) ou encore William Pierce (Fierté Blanche ). Les amateurs de complot ne seront pas en reste avec l’intégralité de la revue Tabou  qui dans son dernier numéro met à nu « Le mensonge de l’apartheid » et se demande dans un article de 9 pages: « Peut-on dialoguer avec les Juifs ? »

La clientèle: Vous êtes ici bel-et-bien dans une librairie clandestine. Ouverte seulement quelques heures par semaine, il est recommandé d’appeler si vous ne voulez pas vous déplacez pour rien. De l’extérieur on ne voit rien et StreetPress ne garantit pas que le proprio vous ouvrira à tous les coups. Le local lui-même ne ressemble pas vraiment à une librairie mais plutôt à un petit dépôt où sont entreposés des cartons; le tout très peu éclairé… Ambiance sous le manteau garantie.

Le proprio: Connu sous le nom de Gros Guillaume, le propriétaire fermera à clef derrière vous s’il vous autorise à entrer. Mais n’ayez crainte, plutôt porté sur la discussion, Gros Guillaume se fera une joie de vous recommander ses ouvrages préférés. Et vous expliquera ce qu’il s’est vraiment passé le 11 septembre.

Le courant: Négationniste et complotiste. La librairie du Savoir est l’héritière de la Vieille Taupe (fermée en 1991) de Pierre Guillaume qui passe régulièrement apporter des ouvrages de sa maison d’édition.

Librairie Notre-Dame de France

Où : Au 21 rue Monge, à deux pas du Panthéon… et de Saint-Nicolas du Chardonnet¨ (Paris 5e)

Le proprio : Wojtek Golonka. Mais la librairie est chapeautée de très près par les intégristes de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X (le directeur l’explique dans cette vidéo ).

Quoi : Ici énormément de livres consacrés à la religion (et probablement l’intégralité de l’œuvre de Monseigneur Lefebvre). Mention spéciale pour les écrits classés dans le rayon « Contre Eglise » qui rassemblent l’Islam, le Judaïsme, le Protestantisme et la Franc-maçonnerie. Sinon on trouve des bouquins de Roger Holeindre , des revues cathos comme Présent , royalistes comme l’Action Française  ou encore un mystérieux ouvrage intitulé « Le terrorisme pastoral ». Il y aussi un point CDtèque où tu pourras trouver les meilleurs cantiques mis en musique.


La clientèle : Exactement comme les Le Quesnoy dans « La vie est un long fleuve tranquille ». Ils viennent surtout pour les livres de spiritualité. Lorsque StreetPress visite la librairie, le proprio explique à un petit groupe de clients qu’au « bout d’un moment la praxis pourrait influencer la théorie ». Tout le monde a rigolé. Sauf nous.

Le courant : « Nous sommes une librairie catholique traditionnaliste » explique le vendeur. On aurait pu s’en douter à la présence du magazine de Civitas , ou au fait que l’Abbé Cacqueray – surtout connu pour avoir comparé « le combat du maréchal Pétain pour la France à celui de Mgr Lefebvre pour l’Église » – ait inauguré, et béni en latin, la boutique.

Et aussi (cliquez pour en savoir plus)

> Librairie Duquesne
> Librairie Laubrière
> Librairie des Nouvelles Editions Latines (éditeur de Mein Kampf)
> Librairie Armes et collections
> Bad Street Shop

Des livres interdits ?


Jusqu’en 2004, une loi autorisait les interdictions administratives – c’est-à-dire ordonnées par le ministère de l’Intérieur – pour des périodiques et des ouvrages publiés à l’étranger au cas par cas. Le livre négationniste de Jurgen Graf L’Holocaust au scanner, que vous pouvez aujourd’hui trouver à la Libairie Laubrière ou à la Librairie du Savoir , a par exemple été interdit en décembre 1994. La loi a été abrogée.

Aujourd’hui certains ouvrages peuvent être condamnables par interdiction judiciaire – c’est-à-dire après publication et par un juge – s’ils incitent à la haine raciale ou nient l’Holocaust. Le delai de prescription est d’un an. Voilà pourquoi vous pouvez encore trouver La Race de Walther Darré en librairie ou le best-seller du Führer.

La loi de protection des mineurs de 1949 habilite le ministère de l’Intérieur à interdire à la vente ou à l’exposition des – de 18 ans des ouvrages présentant un danger pour la jeunesse. Cette loi concerne à 95 % la pornographie … mais aussi Mein Kampf que vous ne verrez jamais en vitrine.

Concernant les objets faisant référence au nazisme il est simplement interdit « d’exhiber en public un uniforme, un insigne ou un emblème d’une organisation déclarée criminelle. » Pas de problème donc pour acheter de la musique SS à Armes et collections.

3Locaux, cercles et événementiel

Le local de l’Oeuvre Française

Déco très vintage chez l’Oeuvre Française

extreme7.jpg

Où: Au 4 bis rue Caillot dans une rue à forte proportion de restaurants asiatiques (Paris 13e)

Quoi: De l’extérieur, une discrète petite boutique aux vitres teintes que l’on peut croire fermée. A l’intérieur un mini-mausolée à la gloire du fascisme: Un portrait du maréchal Philippe Pétain décore un mur tandis les tables sont jonchés de fascicules à la gloire de Primo de Rivera et de Maurice Bardèche. Pierre Sidos, le fondateur historique vous attend tous les jours de 14h à 19h pour vous donner un cours de phonétique: « En Français ‘‘fasciste’‘ se prononce ‘‘fasssisme’‘ et pas ‘‘fachisme’‘. » Attention: les cercles et conférences ne sont reservées qu’aux membres.

Le savais-tu ? Fondée en 1968 l’Oeuvre Française est la plus vieille organisation d’extrême-droite en France. Inspirée par le fascisme catholique de Franco, Salazar et Pétain elle revendique par ailleurs l’exclusivité de l’utilisation de la Croix celtique. Elle est dirigée depuis février 2012 par Yvan Benedetti , proche de Bruno Gollnisch .

La soupe de Solidarité des Français

Où: Sur le parvis de Montparnasse, derrière le manège. La distribution a lieu tous les derniers lundi du mois à 20h.

Quoi : L’association Solidarité des Français (SDF) organise une fois par mois une distribution de nourriture pour les SDF avec un plat à base … de porc. D’abord appelée « la soupe au cochon », la distribution avait été interdite fin 2006 à cause de son caractère discriminatoire. « Comme ils étaient fâchés, au niveau de la com’ on a enlevé le mot cochon », fanfaronne jointe par StreetPress la porte-parole Odile Bonnivard qui confirme que la soupe continue sur le même modèle. Odile est plus porcine que jamais: « C’est dans les habitudes françaises de manger une soupe au lard. Et puis c’est gras, ça comporte des avantages pour les gens qui vivent dehors. »

Qui: La soupe de Solidarité des Français est organisée par les époux Bonnivard. Odile est l’ancienne responsable du Bloc Identitaire Île-de-France et ex-candidate (entre autre) aux municipales à Chatou sous les couleurs du MNR en 2000.

Et aussi (cliquez pour en savoir plus)

> Le local de l’Action Française
> Le FN Paris
> Le Carré Parisien
> Le Cercle Sainte-Geneviève
> Le Théâtre de La Main d’Or

4les Eglises traditionalistes

Le Centre Saint-Paul

Le drapeau byzantin flotte devant le centre St. Paul

extreme8.jpg

Où : Au 12 rue Saint-Joseph dans une rue où règnent en maitres les grossistes en textile (Paris 2e)

Quoi : Centre culturel catho-traditionnaliste, le Centre Saint-Paul organise chaque jour deux messes selon le rite tridentin dans sa petite chapelle. Mais c’est aussi un lieu de conférence très actif où se bouscule toute la droite radicale: du FN David Mascré à l’identitaire Michel Drac en passant par Jean Robin  du site Enquête et débat. Même les islamophobes de Riposte Laïque  – un nom pourtant pas très catholique, sont passés par la Chapelle. Le Centre Saint-Paul possède aussi une librairie. Vous ne pouvez pas la manquer: un drapeau byzantin flotte à l’entrée.

Le courant: Le Centre Saint-Paul a été crée en 2004 par l’Abbé Guillaume de Tanouärn ancien de la fraternité Saint-Pie-X. L’Abbé de Tanouärn est aussi une des plûmes du journal de l’Action Française  et propose ses services pendant les commémorations pour la décapitation de Louis XVI. L’abbé a été condamné pour injures à caractère raciste et incitation à la haine raciale.

L’Eglise Saint-Nicolas du Chardonnet

Les filles se pressent pour les messes à St. Nicolas du Chardonnet

extreme9.jpg

Où : Au 23 rue des Bernardins à deux pas de Jussieu (Paris 5e)

Quoi : Dans cette église tout continue comme si Vatican II n’avait pas eu lieu: La messe y est dite en latin et le curé tourne le dos à ses ouailles. Sur les murs des affiches pour des « stages de formation aux taches pratiques de la mère au foyer » ou pour des processions « en hommage à la sainte Jeanne d’Arc ». Mention spéciale pour la stèle dédiée « à toutes les victimes tombées pour leur fidélité à l’Algérie Française ».

Le courant: Catholique intégriste. Vous y croiserez peut-être l’Abbé Beauvais, cadre de l’Institut Civitas  qui s’était fait remarquer en perturbant plusieurs pièces de théâtre en 2011. L’église est gérée par la Fraternité sacerdotale Saint Pie X créeée dans les années 1970 par l’évêque excommunié Marcel Lefèvbre.

Quand est-ce que ça bouge : Les 5 messes du dimanche sont les plus suivies. Sinon le mercredi à 18h30, il y a aussi pas mal de monde. Préférez les messes de l’Abbé Beauvais « celui qui a le plus la pêche », selon un groupe de fidèles.

L’avis de Félix, fidèle de 22 ans: « Ici les prêtres ont gardé les lignes de conduite de toujours. Si un Chrétien du IIème siècle venait, il serait complètement à l’aise. »

Et aussi (cliquez pour en savoir plus)

> L’institut Universitaire Saint-Pie-X

> Prieuré Saint-Denis et chapelle Sainte-Germaine

5Médias

Radio Courtoisie

Où : 61 boulevard Murat, tout près du Parc-des-Princes (Paris 16e)

Quoi : Radio Courtoisie est une station d’extrême droite qui propose quatre émissions en direct chaque jour, en plus de rediffusions et d’extraits musicaux. Comme chez ses consœurs papiers, Radio Courtoisie  nourrit un intérêt certain pour la Franc-Maçonnerie, l’Islam ou le complot mondialiste. Emmanuel Ratier, Paul-Marie Couteaux ou encore Edouard Klein du Gud y partagent le mic.

Les locaux : La station se trouve au rez-de-chaussée d’un immeuble super chic. Les locaux prennent place dans ce qui devait être l’appart de la concierge. Attention c’est tout petit: D’un côté de l’escalier il y a tout le côté administratif, et de l’autre le studio en lui-même. La déco est vieillote et rabougrie. Mais l’accueil est über chaleureux.
 

Le président : Henry de Lesquen du Plessis Casso, vicomte de Lesquen aka Henry de Lesquen tout court est aussi le cofondateur du Club de l’Horloge. Conformément aux thèses de la nouvelle droite, il réfute l’étiquette d‘ « extrême droite » et explique que Radio Courtoisie est la « la radio de toutes les droites et de tous les talents ».

La fréquence : 95,6 mhz à Paris

Moins de boutiques à Paris ?

La Licorne Bleue, la librairie Nationale, la librairie Primatice … Autant de lieux mythiques du révisionnisme qui ont fermé ces dernières années. La faute à qui ? Le chercheur Stéphane François met en avant la concurrence d’Internet tandis que le gerant de la librairie Facta s’en prend aux militants antifascistes qui peuvent casser les devantures des magasins. « Ca finit par fatiguer. » Serge Ayoub, le propriétaure du Local et du Bad Street Shop insiste lui sur les difficultés que rencontrent les nationalistes pour obtenir les beaux car les propriétaires sont parfois méfiants. « Et puis nous ne sommes pas des fils de bourges de merde qui ont de l’argent ».

Et aussi (cliquez pour en savoir plus)

> Rivarol
> Présent

6Et quelques lieux symboliques

La statue de Jeanne d’Arc

En 2012 ce sont les 600 ans de la naissance de Jeanne d’Arc

extreme10.jpg

Où :  Place des Pyramides entre la place de la Concorde et le Louvre (Paris 1er)

Quoi : Bien plus qu’une statue équestre et dorée, la sculpture de bronze d’Emmanuel Frémiet est devenue au fil des années le symbole de l’extrême-droite en France. Des royalistes en passant par le Front National et les Nationaux-Révolutionnaires, toutes les droites radicales passent à un moment de l’année faire un coucou à Jeanne.

Quand est-ce que ça bouge ? Le 1er mai pour le traditionnel défilé du Front National ( départ métro Opéra). Le deuxième dimanche du mois de mai pour celui de l’Action Française. Une manifestation à laquelle se greffe depuis 2009 la marche pour Sebastien Deyzieu organisée par l’extrême-droite groupusculaire.

En 2012, rendez-vous pour les 600 ans de Jeanne dimanche 13 mai à 10h au départ de la Madeleine en compagnie de tes meilleurs potes, de 3e voie, la NDP au Gud en passant par le Renouveau Français ou Terre et Peuple de Pierre Vial. L’Action Française se retrouvera elle à la même heure place de l’Opéra, avec pas moins de… 600 fleurs de lys pour célébrer le birthday de la pucelle. La veille, samedi 12, 2 options s’offrent à vous : L’après-midi de tables rondes de la « Fête de Jeanne d’Arc » suivi d’un dîner organisé par l’AF ou bien le banquet patriotique un autre diner qui coûte aussi 30€ mais organisé par le RF.

Le savais-tu ? Jusqu’à la fin des années 80 le Front National défilait le deuxième dimanche de mai aux côtés de l’Action Française et des autres groupuscules. Mais en 1988 parce que le jour du défilé tombait en même temps que le deuxième tour de la présidentielle, Jean-Marie Le Pen organisa son propre défilé le 1er mai. Un moyen aussi pour s’exhiber un peu moins en compagnie de crânes rasés.

La Motte-Picquet

Fashion week dans le 15e

extreme11.jpg

Où: La station de métro La Motte-Picquet dans le 15ème arrondissement de Paris

Quoi: Le Bloc Identitaire, via son antenne parisienne le Projet Apache, propose à ses militants d’acheter un sweat-shirt floqué « La Motte-Picquet – Patriote parisien »  pour la modique somme de 30 euros.

Et alors ? Surpris StreetPress a contacté les Apaches pour tenter d’avoir une explication. Malheureusement ces derniers refusent de nous parler. Un élément de réponse peut-être dans le fanzine du Gud le Rat qui rit où Adrien saxophoniste du groupe de Rock Indentitaire Hotel Stella explique:

« Ce quartier est la terre des fafs par excellence. Vu les habitants du coin, les différentes boutiques et les bars, il est quasi impossible de traîner sous le métro aérien du 15ème sans croiser un camarade. »

La tribune G du Parc-des-Princes

Ici c’est Paris

extreme12.jpg

Où: Au 24 Rue du Commandant Guilbaud (Paris 16e)

Quoi: Le 28 février 2010, Yann Lorence supporter du PSG issu du groupe des Casual Firm (tribune Boulogne) était frappé à mort par des supporters de la tribune Auteuil rivale. Depuis 2 ans les ex-Boulognes Boys – beaucoup ne cachent pas leur idées nationalistes – commémorent sa disparition devant la tribune G, le lieu du drame. En 2011 Serge Ayoub, propriétaire du Local et du Bad Street Shop, avait même fait le déplacement .

Le savais-tu ? Ce serait en marge de la commémoration 2012 qu’Audrey Pulvar et Arnaud Montebourg se sont faits traîter de « juden »  par des nationalistes. L’incident a eu lieu devant le Park’s Boulevard, le point de ralliement des groupes de supporters de la tribune Boulogne jusqu’à leur dissolution.

Et aussi (cliquez pour en savoir plus)

> Le mur des Fédérés
> La place de la Concorde
> Le 4 rue des Chartreux
> La tombe de Brasillach
> La montagne Sainte-Geneviève
> La faculté d’Assas

Edit du 30.04 Le sweat La Motte-Picquet du Projet Apache coûte 30 euros et non 60 euros.


L'actu