Oubliez les SPAMs, la newsletter StreetPress est 100% utile

Continuer ma lecture sur StreetPress

Au Sénégal, un conseiller de Wade embauche Kémi Séba avant de l'accuser de s'être servi de lui

«Cela lui a permis de passer pour porte-parole d'un ministre, et mon statut en a pris un coup!»

Hoax | Contre enquête | par | 7 Juin 2011

Au Sénégal, un conseiller de Wade embauche Kémi Séba avant de l'accuser de s'être servi de lui

Kémi Séba porte-parole d'un ministre du Sénégal: c'est le gros hoax qu'on pouvait lire sur la toile depuis mars. Kémi travaillait en fait pour l'asso de Lamine Faye conseiller du président Wade qui se plaint aujourd'hui d'avoir été floué.

« Porte-parole du ministre » Lu sur Wikipedia : « En mars 2011, [Kémi Séba] est nommé porte-parole d’Amadou Lamine Faye, ministre sénégalais chargé du panafricanisme ». Étonnement et stupeur: D’après « l’Encyclopédie Libre », « le prédicateur panafricain » condamné en France pour violence et menaces, diffusion de propos antisémites et négationnistes, et pour avoir enfreint la loi sur les groupes de combat et milices privées avec son groupuscule « Jeunesse Kémi Séba », serait aujourd’hui employé par le gouvernement sénégalais.

L’information est reprise par les sites d’information Destin de l’Afrique et aussi LePost où l’on peut lire le communiqué suivant:

« Arrivé il y a à peine un mois au Sénégal, le controversé mais non moins très populaire Kemi Seba (…) a été dépêché porte parole du Ministre Amadou Lamine Faye chargé du Panafricanisme ».

Kémi au gouvernement ? « J’ai arrêté de travailler pour Amadou Lamine Faye il y a un mois maintenant » coupe Kémi Séba quand StreetPress aborde le sujet du ministre-conseiller du président sénégalais Adboulaye Wade, Amadou Lamine Faye.

Depuis le village de Somone au Sénégal où il « construit une pépinière de ré-enracinement pour la diaspora » – dont les plans sont consultables pour les curieux ici – Kémi Séba ne dément pas avoir été le « porte-parole du ministre Amadou Lamine Faye » … enfin plutôt « de l’Alliance Panafricaniste dont le coordinateur est le ministre-conseiller chargé du panafricanisme Amadou Lamine Faye », ce qui n’est pas vraiment la même chose.

« Bon en effet lexicalement parlant, tous les médias aujourd’hui relatent que je suis porte-parole du ministre parce que c’est plus simple » explique l’ex-leader de la Tribu Ka histoire de justifier l’audace de sa fiche Wikipédia.


Amadou Lamine Faye, le «ministre conseiller», c’est lui

En fait Kémi Séba était porte-parole de l’association créée par le «ministre conseiller»

« Il n’est plus mon porte-parole » Joint par StreetPress à son bureau du Palais de la présidence, Amadou Lamine Faye confirme bien avoir embauché en mars 2011 Kémi Séba comme porte-parole de son association l’Alliance Panafricaniste – dont l’objectif est de construire les Etats-Unis d’Afrique – mais pour « avoir ensuite changé d’avis ».

« Le 10 mai je lui ai signifié qu’il n’était plus mon porte-parole (…) J’ai eu des retours d’un peu partout qui disaient qu’il était controversé, antisémite, extrémiste. Et ça, ça ne correspond pas à notre ligne ».

Africain vs. Européen Un revirement plutôt fun, quand on lit les déclarations du même Amadou Lamine Faye au site web sénégalais Sénéweb , il y a trois mois: « Je rêvais d’aller rencontrer [Kémi Séba] à Paris, entre temps, il est venu à Dakar (…) Il a payé un prix fort. J’ai été séduit par sa sincérité en tant que militant de la cause ‘noir’ ».

Lamine Faye, en mode guerre des races, qui explique aussi sur son blog que « l’Africain qui va dans la science, s’il est lui-même, va beaucoup plus vite que l’Européen ! » et que « la seule force de l’Européen, c’est que son rapport agressif avec la nature lui permet d’avoir des réflexes sécuritaires de conservation. » Un discours trop kikoo-lol qui doit ravir les anciens de la Tribu Ka.

« L'Africain (...) va beaucoup plus vite que l'Européen " /> »

Dindon de la farce Kémi Seba a sa petite idée pour expliquer sa nomination à la tête de l’association panafricaine de ce très proche du président Abdoulaye Wade – il est notamment l’auteur des « essais » Le Sénégal sous Wade et Comprendre l’alternative Wadienne :

« Il a cru qu’il pouvait se servir de nous pour de la politique intérieure. Il voulait qu’on rentre en campagne pour lui (…) Cet homme là dirige une coquille vide, il n’y a personne qui venait chez lui avant qu’on arrive. Les personnes ne venaient que pour me voir »

Amadou Lamine Faye comptait en effet sur « des jeunes qui puissent parler aux jeunes et assurer la relève », comme il l’expliquait à Sénéweb en mars. Aujourd’hui il se sent surtout floué par l’ex-poto de Dieudonné: « Cela lui a servi de passer pour porte-parole d’un ministre. Et mon statut en a pris un coup ! », se plaint le ministre-conseiller d’Abdoulaye Wade. Car quand on googlelise ‘Amadou Lamine Faye’, la première entrée est la page Wikipédia de Kémi Séba. « Je ne peux pas agir dans son site pour modifier les articles ! », se lamente le ministre-conseiller panafricain.

Lamine Faye «dirige une coquille vide (…). Les personnes ne venaient que pour me voir »


L'actu