Oubliez les SPAMs, la newsletter StreetPress est 100% utile

Continuer ma lecture sur StreetPress

Le complot Illuminati enfin démonté dans une enquête made in France !

Illuminati, de l'industrie Rock à Walt Disney : les arcanes du satanisme, dans toutes les bonnes librairies

Complot | News | par | 26 Novembre 2012

Le complot Illuminati enfin démonté dans une enquête made in France !

Spécialiste des Ovni et du mythe des Géants, l'enquêteur conspirationniste Laurent Glauzy sort un petit opuscule consacré aux Illuminati. Un ouvrage qu'il compte vendre ailleurs que dans le milieu nationaliste… grâce au rappeur DMX.

Ca y est ! Les amateurs des théories conspirationnistes ont enfin leur ouvrage-référence made in France sur les Illuminati. C’est signé Laurent Glauzy, aux éditions La Maison du Salat et ça s’appelle Illuminati, de l’industrie Rock à Walt Disney : Les arcanes du satanisme (15 euros).

« Je ne connais pas d’auteur français qui ait écrit sur les Illuminati. C’est pour ça que j’ai écrit ce livre, en France on n’a toujours rien à ce sujet ! » s’enthousiasme Laurent Glauzy devant un cappuccino quand on le retrouve dans un bistro métro Saint-Michel. Un trou dans votre bibliothèque qui est dorénavant comblé par le petit livre noir (103 pages) de Laurent Glauzy, 42 ans, auteur prolixe d’enquêtes conspirationnistes qui revendique… 99 ouvrages.

Avec Illuminati, de l’industrie Rock à Walt Disney : Les arcanes du satanisme, Glauzy a la folle ambition de réunir « milieux nationalistes », « extrême-gauche » et « jeunes issus de l’immigration. » Parce que : « Vous avez une quantité de jeunes qui sont conscients qu’il y a un mensonge, un complot. Et contre le Bildeberg (sommet international suspecté d’être verrouillé par les Illuminati, ndlr), qu’on le veuille ou non, c’est l’extrême-gauche qui se mobilise. »

Glauzy , auteur bien connu dans les milieux nationalistes, de condenser le leitmotiv de son enquête :

« Je veux fédérer autour de cette histoire d’Illuminati contre le mondialisme et pour un nationalisme de raison. »

Le complot

Mieux que la bible…

illuminati1.jpg

Sa thèse : Une bande de Juifs adeptes de la Kabbale fonde au 18e siècle la société secrète des Illuminati dont le but est « de soumettre les populations à un nouvel esclavage, non physique, mais spirituel », pour établir « un gouvernement mondial. » Pour ce faire, ils travaillent à « l’épuisement » et à « la dégradation » des peuples à travers, pêle-mêle, la promotion de « pratiques sexuelles perverses », « la démocratie », « une culture internationale », « la drogue », « la destruction des frontières et de la cellule familiale » et aussi « la perte de toutes valeurs religieuses. » De plus « les Illuminati possèdent toutes les banques internationales, le secteur pétrolier ainsi que les plus puissants secteurs industriels et commerciaux », écrit Glauzy qui revendique au passage une filiation entre son enquête et le Protocole des Sages de Sion.

Laurent Glauzy, qui s’intéresse aux Illuminati depuis plus de 10 ans, explique qu’il s’agit là du « volet musical et cinématographique » de ses enquêtes qui constituent « un tout » contre « le mouvement mondial. » Dans Le mystère de la race des géants publié en 2006, il s’était déjà attaqué au darwinisme. Et dans Extraterrestres les messagers du new-age, il démontrait comment l’ufologie était au service de « puissants groupes supragouvernementaux et maçonniques ». Dans sa dernière enquête, c’est à l’industrie du cinéma et de la musique, « cheval de Troie des Illuminati », qu’il s’en prend :

« Quand vous voulez pervertir quelqu’un, vous ajoutez le sexe à la musique et au cinéma, et vous touchez les gens non pas à l’esprit mais au ventre. Vous ramenez l’individu au niveau animal. C’est une évidence : On contrôle mieux une personne par le plaisir du ventre. »

Pop culture

L’ouvrage de Laurent Glauzy est complétement délirant avec des chapitres intitulés « Walt Disney : du cannibalisme à la pornographie », « Jennifer Lopez et le culte vaudou » ou encore cet intertitre « DMX insulte Satan et les Illuminati ». Le rappeur east-coast tient d’ailleurs une place particulière dans le cœur de Laurent Glauzy, pourtant pas très hip-hop avec sa redingote en laine :

« DMX, le plus grand rappeur de tous les temps, a été mis en prison suite à ses déclarations : Il expliquait que le monde de la musique était complétement sous le joug des Illuminati. »

Suite du Hit Machine en page 64, où Glauzy émet une hypothèse sur la mort de Tupac :

« C’est un véritable héros qui dénonce la mainmise des Illuminati dans l’industrie de la musique (…) Cet ancien militant du mouvement révolutionnaire afro-américain du Black Panther Party tourne les symboles Illuminati en dérision : il forme avec ses mains une pyramide à l’envers, le sommet dirigé vers le bas. Tupac est condamné pour viol et sera assassiné en 1996 à Las Vegas. »

Dho !

Vidéo - Tupac et les Illuminati en vidéo

Mais c’est aussi à travers les dessins animés que les Illuminati exercent leur « mind control ». Laurent Glauzy, bientôt père d’un 4e enfant, explique à la page 34 pourquoi ses mioches sont privés de certains programmes :

« Les Razmokets détruisent l’identification sexuelle de l’enfant. Ils reproduisent des corps de femme avec des comportements agressifs et très masculins. Les Simpsons illustrent ‘‘cette parfaite anti-éducation’‘. Les personnages sont laids, grossier et stupides. »

Et pourquoi ils ne peuvent pas regarder non plus Disney Channel, officine de propagande Illuminati :

« Dans La petit sirène de Disney, les châteaux apparaissent comme des organes sexuels masculins. Car en secret Walt Disney est un roi de la pornographie. Une victime dont Walt Disney a abusée le décrit comme un sadique qui regarde des films de perversion sexuelle. »

Hype

«Dans La petit sirène de Disney, les châteaux apparaissent comme des organes sexuels masculins.» Laurent Glauzy

Aîe, aïe, aïe … Difficile de prendre au sérieux le grossier délire parano-ésotérique de Laurent Glauzy. Joint par StreetPress, même Jérôme Bourbon, le boss du pourtant non moins extravagant Rivarol , marque ses distances avec l’hurluberlu, qui fut un temps chroniqueur pour le journal d’extrême-droite. « On ne se connait pas et je n’ai pas lu son dernier livre. » Tandis qu’un fin connaisseur de la mouvance se lâche : « Glauzy est fou. Et en plus il est con: c’est le seul mec qui achète des encarts dans Rivarol pour promotionner ses livres écrits sous pseudo… et qui donne pour les commander son vrai nom et son adresse ! »

Glauzy est aussi l’auteur d’un livre choc sur Kate Middleton

illuminati2.jpg

Mais malgré ses analyses ésotériques très premier degré et parfois franchement réchauffées (voir le passage p. 52 sur les messages subliminaux dans les chansons des Beatles), l’ouvrage de Laurent Glauzy pourrait être un des jolis coups de la rentrée littéraire de l’underground conspi. C’est que les thèses sur le complot Illuminati connaissent une véritable cure de jouvence depuis plusieurs années. Une hype qu’a bien senti Laurent Glauzy : « Aujourd’hui, l’intérêt pour les Illuminati, c’est énorme ! »

Illuminazi 666

Joint par StreetPress, l’historien Stéphane François, spécialiste des sous-cultures de la droite radicale et auteur de l’essai Esotérisme et extrême-droite, a observé comment la théorie du complot Illuminati, au départ très marginale, s’est diffusée :

« A la base ça vient principalement des milieux catho-intégristes et de la contre-révolution avec un auteur comme l’abbé Barruel. On la retrouvait aussi beaucoup dans les milieux d’extrême-droite ésotérique marqués par le new-age – là ça relevait presque du problème psychiatrique. Mais maintenant, on la retrouve beaucoup chez Egalité et Réconciliation, aussi chez les altermondialistes et dans le milieu du hip-hop ! Je ne comprends pas comment cela s’est diffusé. C’est troublant, des altermondialistes peuvent avoir le même discours qu’Henry Coston sur le Bildeberg. »

Une diffusion dont le paroxysme a peut-être été atteint par le rappeur Rockin’ Squat, superéférence et autorité du rap français (souvenez-vous du groupe Assassins) qui a consacré plusieurs morceaux aux Illuminati. Ici Le Pouvoir Secret :

Reviews

Pour le moment, Illuminati, de l’industrie Rock à Walt Disney : Les arcanes du satanisme – autoédité à La maison du Salat – a reçu un accueil chaleureux dans les médias spécialisés. Quand ce n’est pas Rivarol qui lui consacre une demi-page dithyrambique au mois d’octobre, c’est Radio Courtoisie qui invite son auteur trois fois en deux mois (!) dans des émissions dédiées aux Illuminati. Le livre de Glauzy est même repris sur plusieurs sites officiels du Front National, dont celui de la fédération des Pyrénées-Orientales , celle de Louis Alliot, le toy boy de Marine Le Pen. Laurent Glauzy faisait aussi partie de la belle brochette d’invités de la 21e Fête du livre de Renaissance Catholique , aux côtés de Philippe de Villiers.

Joint par StreetPress, Thibaut de Chassey, boss du groupuscule Le Renouveau Français, un temps acoquiné avec Alain Soral, explique pourquoi le livre de Glauzy lui a plu : « C’est parfois un peu loufoque. Mais certains éléments sont intéressants, notamment sur les programmes d’influence de la CIA ou sur ces férus d’occultisme qui règnent dans les conseils d’administration des grandes entreprises. »

Mais Laurent Glauzy d’avoir foi dans le hip-hop pour séduire de nouveaux lecteurs :

« Quand vous discutez avec des jeunes dans la rue, ils connaissent tous DMX, le plus grand rappeur de l’histoire. Mais peu savent ce qui lui est arrivé par la suite. »

Edit – 21.02.2013 : Droit de réponse de Laurent Glauzy