En ce moment

    24/07/2013

    Marion lance un boomerang dans un village aborigène

    Par Camille Hamet

    Après les aventures de Romain chez les Zoulous et de Camille avec « les femmes-girafes », suite et fin de nos 10 récits d'aventures (trop) organisées dans des villages autochtones.

    C’est où : En 2012, Marion et son copain ont voyagé pendant 9 mois, dont 6 mois en Australie. Ils sont passés par un village aborigène reconstitué, le Tjapukai Aboriginal Cultural Park, à côté de Cairns.

    Les gens : Les Aborigènes sont les descendants des premiers habitants connus de l’Australie.

    Comment ça se passe : Pour environ 30 dollars par personne, quatre Aborigènes guident les touristes à travers un village traditionnel reconstitué. Au programme, lancer de boomerangs, dégustation de fruits, danse et anecdotes.

    Le trip : « Ce n’est pas de l’arnaque dans le sens où tu y es préparé, tu sais parfaitement que tu vas dans une attraction touristique. C’est un bon moyen de découvrir la culture aborigène : jamais je n’aurais eu autant d’informations si j’avais simplement débarqué dans un vrai village. D’ailleurs, ça ne se fait pas. Pour rencontrer les Aborigènes d’Australie de manière authentique, il faut prendre le temps d’établir une relation de confiance parce qu’ils sont très méfiants à l’égard des Blancs, à cause de leur histoire. »


    Map – Attention à ne pas perdre le boomerang en mer, c’est infesté de requins…

    Part 1 Pour retrouver la première partie de nos récits de vacances dans des zoos humains, c’est ici

    Map font color=grey>- Pour afficher un lieu sur la carte, passez la souris sur l’icône et cliquez sur le nom du lieu

    > Pour retrouver le guide de voyage de StreetPress

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER