Le tract UMP qui drague les juifs du 19e arrondissement

Le tract UMP qui drague les juifs du 19e arrondissement

Communautarisme, vous avez dit communautarisme ?

Municipales Paris 2014 | Infos StreetPress | par | 20 Mars 2014

Le tract UMP qui drague les juifs du 19e arrondissement

Subventions, crèches religieuses, serrures pour shabbat… Le candidat UMP dans le 19e mise sur les 40000 juifs de l'arrondissement pour éviter de se prendre une claque au premier tour des municipales.

Paris 19e – Le tract de campagne pique les yeux. Il annonce un meeting organisé pour séduire l’électorat juif religieux. Jeudi 20 mars dans une école confessionnelle, le candidat UMP à la mairie du 19e Jean-Jacques Giannesini sera la vedette « d’une grande réunion publique » avec comme titre : « la Communauté Juive, un atout pour notre arrondissement ».

A l’école Merkaz Ohr Joseph, Jean-Jacques Giannesini doit tenir meeting devant les membres de la communauté juive de l’arrondissement, en présence de ses colistiers de confession juive, starring le champion de krav-maga Avi Attlan. Egalement sur l’estrade : Claude Barouch, responsable de l’Union des Patrons Juifs de France, et le député maire du 16e arrondissement Claude Goasguen, habitué des estrades communautaires.

Le candidat UMP n’en fait-il pas trop ? « Au début, je pensais qu’on avait mis un point d’interrogation au titre de la conférence… », nous répond Jack-Yves Bohbot, numéro 3 sur la liste et vice-président du Consistoire central. Mais Bohbot, qui sera à la tribune jeudi soir s’explique sur le parti-pris de la conférence :

« [On veut montrer] que la communauté juive est une communauté qui cherche à s’intégrer et qui (…) est prête à jouer le jeu du vivre ensemble. »

NKM is watching you

Joint par StreetPress, la tête de liste UMP n’a pas donné suite à nos demandes d’interview, mais son numéro 3 nous explique que « la sécurité » sera le principal sujet abordé :

« Il y a eu un pic des actes antisémites en 2013, notamment dans le 19e arrondissement. Il y a 10 jours un rabbin s’est fait insulter puis voler son portable avenue Jean Jaurès. »

Une occasion de rappeler le programme de NKM pour Paris. Parmi les priorités de la candidate UMP : la généralisation de la vidéosurveillance et la création d’une police municipale dans la capitale. Deux mesures qui « répondent aux préoccupations de la communauté juive », ajoute Jacques-Yves Bohbot.

Little Jerusalem

Sur les plateaux télé, le président de l’UMP Jean-François Copé piaffe régulièrement contre la montée du communautarisme. Mais à Paris dans le 19e, l’équipe de Jean-Jacques Giannesini dénonce la pénurie de crèches religieuses et même les digicodes dans les HLM qui empêchent les pratiquants de rentrer chez eux les soirs de shabbat.

Le 19e, c’est aussi un bastion de la communauté juive à Paris. Ils seraient 40.000 à vivre dans l’arrondissement qui compte 210.000 habitants. Le quartier de la rue Petit est parfois surnommé la Petite Jérusalem. On y trouve notamment le plus grand établissement scolaire confessionnel juif d’Europe.

A StreetPress, Bohbot promet que son candidat va « demander aux bailleurs sociaux de poser des verrous à l’entrée des HLM ». Objectif : permettre aux religieux d’aller et sortir de leur immeuble les soirs de shabbat, sans être en contact avec des objets électrifiés comme des interphones ou des digicodes.

« Aujourd’hui, des gens restent bloqués devant leur immeuble ! »

Bohbot de dénoncer aussi la difficulté pour les établissements scolaires religieux d’obtenir des subventions.

Le tract de l’équipe UMP

Mais le compagnon de route de la tête de liste UMP rappelle que tous les candidats font la tournée des synagogues. Mi-février, Jean-Jacques Giannesini a ainsi croisé son concurrent François Dagnaud (PS), à la grande soirée de gala arabo-andalouse organisée au centre Ohr Joseph.
Interrogé par StreetPress, le maire sortant explique qu’il ne tient pas de meetings communautaires :

« Je ne fais pas ce genre de réunions. Moi je m’adresse à l’ensemble des habitants du 19e, quelle que soit leur confession. J’ai organisé 19 café-débats ouverts à tout le monde. »

Plus fort que les meetings communautaires, l’UMP a aussi placardé des affiches dans les synagogues. Comme ici rue Murger (voir ci-contre). Non signée, l’affiche appelle la communauté à « faire porter sa voix » et propose aux fidèles de les aider pour « toutes les formalités pour que vous puissiez tout de même voter » par procuration. Le tract renvoie vers le numéro de téléphone d’Alexandre Saada, 11e sur la liste de Giannesini et boss de la section locale des Jeunes Pop.

Klub des losers

L’UMP à la conquête du vote juif ? Dans le 19e arrondissement, c’est une droite aux abois qui se présente contre le maire sortant François Dagnaud (PS). Le Parti socialiste est réélu depuis 1995 tandis qu’aux présidentielles de 2012, François Hollande a atteint le score de 67,5% des voix.

Vu à la synagogue rue Murger

L’UMP risque la grosse claque le week-end prochain. Dès le début de la campagne, on apprenait que le candidat de l’UMP Jean-Jacques Giannesini occupait indûment un HLM.

L’arrondissement a en fait des airs de placard à balais pour la droite parisienne. C’est là que Jack-Yves Bohbot, président de la synagogue Notre-Dame-de-Nazareth (3e arrondissement), investi par NKM comme tête de liste UMP dans le 11e arrondissement, a été recasé en catimini quand la presse a découvert que lui aussi logeait … dans un HLM du très chic 4e arrondissement.

L’UMP doit aussi affronter sur sa droite l’ancien maire RPR de l’arrondissement Michel Bulté, passé au FN. A la veille de shabbat et à deux jours des élections, la réunion de l’UMP a des airs de meeting de la dernière chance.


L'actu
En poursuivant votre navigation, vous participez à un test en cours sur StreetPress, visant à préserver l'indépendance de notre rédaction et à financer le média. En savoir plus.