Le pire de la presse d'extrême droite en avril

Le pire de la presse d'extrême droite en avril

Featuring Booba, Philippe Pétain et Marion Maréchal-Le Pen

La Pastille Vichy | Pastille Vichy | par | 2 Mai 2014

Le pire de la presse d'extrême droite en avril

Ce mois-ci Minute se la joue Voici en révélant que Marion Maréchal-Le Pen attend un bébé. Présent se délecte des malheurs de Booba et Rivarol rend hommage à Pétain « un homme de bon sens à la fois réaliste et visionnaire ».

La couv’ la plus « Gala » est celle de Minute du 23 avril, qui titre « Bonne nouvelle la lignée se poursuit : Jean-Marie Le Pen bientôt arrière-grand-père ! » Et l’hebdo de balancer :

« La rumeur qui court Paris depuis quelques semaines est parfaitement exacte : Marion Maréchal-Le Pen est enceinte. De quatre mois. Ce qui explique que les journalistes qui, le mois dernier, l’ont côtoyée lors de la campagne des élections municipales (…) l’aient trouvée fatiguée »

Mais l’euphorie de Minute est douchée dans Rivarol du 2 mai qui explique que « Marion Maréchal-Le Pen ne décolère pas contre notre confrère Minute qui a révélé la semaine dernière qu’elle était enceinte ». La petite-fille de Jean-Marie Le Pen s’apprêterait carrément à attaquer Minute pour violation de la vie privée. On n’est jamais assez dur avec ses fans…

Le buzz du moment dans la presse nationaliste, c’est le dernier livre d’Emmanuel Ratier consacré à Manuel Valls. Présent du 25 avril titre « Emmanuel Ratier dévoile le vrai visage de Manuel Valls ». Rivarol consacre aussi une pleine page, dans son édition du 2 mai au « livre événement ».

Car l’auteur est une figure multicartes, sorte de Rupert Murdoch de la droite radicale : ancien élève de Sciences Po Paris, diplômé d’une grande école de journalisme (le CFJ), Emmanuel Ratier publie une lettre confidentielle, dirige une maison d’éditions tandis que son échoppe, « la dernière librairie d’extrême droite » de Paris selon lui, accueille les signatures d’écrivains comme Richard Millet ou Alain Soral.

Pour Présent, l’ouvrage est « une biographie sidérante qui va à l’encontre de tout ce que l’on croyait savoir sur le nouveau premier ministre ». Rivarol cite Ratier :

« “Le destin politique de Manuel Valls tient à une rencontre essentielle, celle avec Stéphane Fouks (d’origine juive), futur pape de la communication politique et administrateur du Crif, et celle d’Alain Bauer, futur Grand Maître du Grand Orient de France.” Ils passent entre eux une sorte de pacte. Son objectif : la prise du pouvoir ou du moins l’espérance d’une influence décisive. »

La Couv la plus Rap Mag vous est offerte par Minute. L’hebdo du 30 avril met les photos de Rohff et Booba en Une, sur fond de rideau violet kitchissime :

C’est une biographie sidérante


La minute ghetto…

Et l’hebdo de se plonger dans les arcanes du Gansta Rap made in France :

« Les petits défis entre Booba (de son vrai nom Elie Yaffa, sénégalais par son père et français par sa mère, qui serait juive selon certains de ses détracteurs), qui se fait appeler Le Duc, et Rohff (Housni Mkouboi, d’origine comorienne), se voulant pour sa part le P.D.R.G – le « Padre Du Rap Game » –, ont pris une nouvelle tournure la semaine dernière. »

Présent, le journal proche de la mouvance catholique intégriste, se délecte aussi de « la guerre des rappeurs » et rassure ses lecteurs :

« On ne va pas pleurer sur le sort de ces “gangstas” qui, à l’occasion, appellent à “shooter” dans la tête des flics, dans celles des élus ou des militants du Front national »

L’article le plus pétainiste est dans Rivarol du 24 avril. Au programme une page consacrée à « un héros nommé Philippe Pétain », illustré d’une affiche d’époque « Maréchal, nous voilà ». Pétain était « un homme de bon sens à la fois réaliste et visionnaire ».

Rivarol qui commémore le 20e anniversaire de la mort de l’ancien collaborateur et Waffen SS belge Léon Degrelle. Sous le titre « Degrelle, le valeureux combattant », une photo de l’Obersturmbannführer en train de faire un salut hitlérien en uniforme SS, tenant tendrement une petite fille par l’épaule. So cute.

Booba, français par sa mère, qui serait juive selon certains de ses détracteurs


Léon Degrelle : moi, ma vie, mon combat

La fête de Jeanne d’Arc, c’est bientôt ! L’Action Française du 17 avril bat le rappel pour la fête de Jeanne d’Arc :

« Jeanne d’Arc est l’incarnation sublimée de l’espérance française. Il est important que les Français qui aiment leur pays se tournent vers cette figure héroïque. »

C’est que le week-end des 10 et 11 mai, la mouvance nationaliste radicale se donnera rendez-vous à Paname. Mais la guerre des manifs est lancée : l’Action Française tiendra une réunion publique le samedi et défilera le dimanche avec un rendez-vous à Opéra. Le Renouveau Français se retrouvera le même jour place de la Madeleine, avant d’enchaîner sur un picnic. Et les catholiques intégristes de Civitas se sont donnés rendez-vous place Saint-Augustin.

Attention, il ne vous reste plus que quelques jours, avant de choisir avec qui vous irez fleurir la tombe de Jeanne d’Arc.

Nouvelle formule L’Action Française, bimensuel de l’organisation royaliste éponyme, veut se débarrasser de son image poussiéreuse et sort une nouvelle formule « plus dynamique » mais aussi « plus dense avec des articles plus courts ». Le bleu et la fleur de lys sont toujours omniprésents dans la nouvelle maquette. Ouf ! La presse républicaine n’a qu’à bien se tenir…


L'actu