En ce moment

    26 / 05 / 2015

    T-shirts et casquettes à gagner

    Shutter Clothing

    Par Camille Diao

    T-shirts et casquettes à gagner

    StreetPress et le streetwear, c’est une longue histoire d’amour – street oblige. Cette fois-ci, c’est d’une jeune marque lyonnaise qu’il s’agit : Shutter Clothing.

    Shutter – obturateur en français – confronte streetwear et photo en placardant des images sur un nouveau support : ton torse. A chaque t-shirt son instant et sa ville, de la bohème San Francisco au Londres underground en passant par l’art district de Pékin :

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/shutter-clothing-white-smile1-510x600_1.jpg

    / Crédits : Shutter Clothing

    Pour sa collection Pixels, Shutter a capturé l’essence de plusieurs villes à travers leurs couleurs pixelisées. En pratique, pour Shangaï, ça donne ça :

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/shangai.jpg

    / Crédits : Shutter Clothing

    En bonus avec chaque t-shirt : l’histoire de la photo, les réglages de l’appareil brodés sur l’étiquette et la numérotation – puisque comme tout objet d’art qui se respecte, les modèles sont en série limitée. Et pour ceux qui en veulent toujours plus, Shutter propose aussi des collabs avec des artistes émergents et même des casquettes five panels :

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/shutter_clothin_18_0.jpg

    / Crédits : Shutter Clothing

    Bref, tu l’auras compris : Shutter a de l’avenir. Si dans 5 ans tu veux pouvoir dire “moi j’avais un t-shirt Shutter avant tout le monde”, alors tente ta chance avec StreetPress pour gagner le t-shirt Shangaï, le t-shirt Pékin ou la casquette.

    Pour participer, il suffit de liker la page Facebook de Shutter puis de remplir ce petit formulaire. Les gagnants seront contactés par email.

    Bonne chance !

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress