En ce moment

    22 / 09 / 2015

    L'ASMR fait un carton sur Youtube

    Elle se brosse les cheveux face caméra, ils ont un « orgasme cérébral »

    Par Inès Belgacem

    Posée devant sa webcam, la jeune fille se brosse les cheveux et … c’est tout. La vidéo totalise 422.000 vues. Bienvenue dans le monde de l’ASMR, pour « Autonomous Sensory Meridian Response ».

    Tapez « Relaxing Hair Brushing » sur Youtube pour voir ! Le résultat ? Plusieurs dizaines de demoiselles aux tignasses dignes de Raiponce se brossent les cheveux devant leur caméra. Des brunes, des rousses, des blondes. Avec une brosse, un peigne, leurs doigts, avec l’aide de leur copine… L’offre est multiple. L’accent est mis sur le son, semble-t-il apaisant.

    Certaines vidéos peuvent durer plus d’une heure et sont matées par plusieurs milliers de curieux. Cette britannique a même atteint plus de 422.000 vues avec sa séance brushing  :

    Dans les titres, accolé au terme «  Relaxing Hair Brushing », il y a presque systématiquement « ASMR », pour « Autonomous Sensory Meridian Response ».

    L’histoire est plus complexe

    En français, cela pourrait se traduire par « Réponse Automatique des Méridiens Sensoriels ». Les adeptes en parlent comme d’un orgasme cérébral. Un plaisir, non sexuel, ressenti au niveau du crâne ou du cuir chevelu. C’est également décrit comme une forme de grande détente ou un sentiment de bien-être.

    Son de peigne dans les cheveux, donc, mais aussi grattement d’ongles sur un pull en laine, dans les picots d’une brosse, chuchotements, pages qui se tournent … Si ces sons vous relaxent, c’est que vous êtes sensibles à l’ASMR. Tout le monde ne l’est pas.

    Pour le savoir, il faut trouver son « déclencheur », soit le son ou l’image (car l’ASMR peut aussi être visuel) qui provoque votre plaisir. Le plus fréquent serait le chuchotement. Un paquet d’adolescentes ont posté des vidéos où elles susurrent des mots, des phrases. Tellement bas que la plupart d’entre elles sont incompréhensibles.

    Ni étrange, ni tordu

    Zoru fait partie des youtubeurs français à s’être lancé dans les vidéos ASMR. 21 ans, étudiant en école d’ingénieur informatique, il a trouvé dans l’ASMR un « apaisement » et une « aide pour s’endormir » lors de son passage en classe prépa. Après 2 années à suivre les vidéos de ses aînés, il décide de se lancer en 2013 :

    « Je tiens à préciser que ça n’a rien d’étrange ou de tordu. Si on écoute une vidéo ASMR en pleine rue sans connaître, ça risque plus de déranger qu’autre chose. Si on veut se détendre, il faut écouter si possible avec un casque, dans un lieu calme. »

    La resta

    Worldwild, la star du milieu, c’est GentleWhispering avec 484.920 abonnés et 143.816.485 vues au compteur.

    En France, NicolasMRelaxation est bien placé, ainsi que Paris ASMR ou l’Apaisé ASMR. Ils tournent autour d’1 ou 2 millions de vues en tout. De quoi, aussi, se mettre quelques euros en poche.

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress