En ce moment

    09/11/2015

    Le vigile avait été victime d'un ancien de la Ligue de défense juive et de 3 de ses proches

    Les agresseurs de Saïd Bourarach condamnés à verser 549.000 euros de dommages

    Par Johan Weisz

    Le 5 novembre, le tribunal de Bobigny a condamné les 4 agresseurs de Saïd Bourarach à verser 549.000 euros de dommages aux proches de la victime. Une condamnation qui vient s’ajouter aux peines de 4 à 9 ans de prison ferme prononcées en mars.

    549.000 euros, c’est le montant des dommages accordés aux proches de Saïd Bourarach. Le 30 mars 2010 ce vigile dans un magasin de bricolage est mort noyé. Quelques minutes plus tôt il avait été agressé par Dan Lampel, ex-membre de la Ligue de défense juive et 3 de ses proches. C’est en prenant la fuite, poussé par la peur, qu’il est tombé dans le canal de l’Ourcq.

    En mars dernier, après 8 jours d’audience, ses 4 agresseurs avaient été reconnus coupables de « violences volontaires ayant entrainées la mort sans intention de la donner, avec les circonstances aggravantes que les faits ont été commis en réunion, avec l’usage d’une arme ». La cour prononce alors des peines de 4 à 9 ans de prison ferme à l’encontre des 4 individus.

    > Relire le compte-rendu détaillé du procès par StreetPress.

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/proces-accuses-colo.jpg

    Dan, Michael et Dan sont sur le banc des accusés / Crédits : Marty

    549.000 euros de condamnations

    Après les condamnations au pénal rendues dans la foulée du procès, la cour d’assises de Bobigny a rendu, le 5 novembre, son arrêt concernant les dommages civils accordés aux proches de Saïd Bourarach. Ils s’étaient portés parties civiles.

    Voici le détail des condamnations :

    > Le fils de Saïd Bourarach reçoit 246.000 euros de dommages pour le préjudice matériel et 100.000 euros pour le préjudice moral.
    > La compagne de la victime reçoit 120.000 euros de dommages pour le préjudice matériel et 60.000 euros pour le préjudice moral.
    > Les agresseurs sont également condamnés à verser au frère de Saïd Bourarach 5.000 euros pour le préjudice matériel et 18.000 euros pour le préjudice moral.
    > Enfin, les agresseurs devront verser 1€ symbolique à la nièce de Saïd Bourarach, comme elle l’avait demandé.

    Deux condamnés en fuite

    Au total, les 4 agresseurs sont condamnés à verser 549.000 euros de dommages. L’un d’entre eux a d’ores et déjà fait appel, ce qui risque de ralentir le versement des compensations : « il est peu probable, même si la décision est exécutoire, que les parties civiles soient rapidement indemnisées », note d’ailleurs Dominique Cochain, l’avocate du frère et de la nièce de la victime.

    En effet, 2 condamnés sont en fuite, et font l’objet d’un mandat d’arrêt. Un autre est incarcéré et le dernier sous bracelet électronique. « Ce seront probablement les commissions d’indemnisation qui verseront ces montants aux proches de Saïd Bourarach », explique à StreetPress Maître Dominique Cochain.

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER