En ce moment

    14 / 01 / 2016

    L’avocate voulait censurer StreetPress

    Héloïse de Castelnau, proche d’Alain Soral, perd son procès contre StreetPress

    Par La Rédac'

    Héloïse de Castelnau, qui jouait le rôle de conseil juridique officieux d’Alain Soral, attaquait StreetPress en justice. Pas de chance, c’est elle que le tribunal a finalement condamnée !

    Et un procès de plus contre StreetPress, encore une fois gagné par votre magazine en ligne ! Après le fondateur de la Ligue de Défense Juive en septembre dernier, c’est Héloïse de Castelnau, conseil juridique officieux d’Alain Soral, qui attaquait StreetPress en décembre.

    L’avocate poursuivait StreetPress dans le cadre d’un référé « heure à heure », une procédure d’urgence qui nécessite de préparer une défense sous un délai très court.

    L’avocate réclamait 19 500 euros à StreetPress

    Les poursuites d’Héloïse de Castelnau visaient un article de StreetPress dans lequel nous publiions plusieurs documents exclusifs sur le militant d’extrême droite Alain Soral et son organisation Egalité et Réconciliation. Cette salve de leaks accompagnait la publication de notre livre Le Système Soral. Héloïse de Castelnau demandait, en plus de la suppression du paragraphe qui la concernait, pas moins de 19.500 euros au titre de dommages et de frais divers !

    Le TGI de Paris a déclaré nulle l’assignation d’Héloïse de Castelnau et l’a condamnée à verser 1.000 euros à StreetPress pour rembourser nos frais d’avocat.

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress