6 conseils pour sauter en base jump d'une tour de la Défense

6 conseils pour sauter en base jump d'une tour de la Défense

« Un angle mal négocié, ça peut être dramatique…»

Tutoriel | La Défense | par , Emmanuel Bossanne | 14 Octobre 2016

6 conseils pour sauter en base jump d'une tour de la Défense

Où faut-il sauter ? Quel matos avoir ? Comment déjouer la vigilence des agents des sécurité ? Le basejumper David Laffargue livre les secrets de ses sauts des tours de la Défense.

En 2012, David Laffargue effectuait son premier saut en base-jump à la Défense, d’une tour de 140 mètres. Les années ont passé et le globe-trotteur de 26 ans compte désormais plusieurs sauts en parachute sur le parvis. Pour StreetPress, il livre le making-off de ses exploits. Nous, on vous conseille de prendre l’ascenseur…

Le StreetGuide de la Défense


Ah la Défense, ses centres commerciaux, ses fast-foods et ses attachés-cases… Je vous vois déjà soupirer, vous qui pensez tout connaître de votre quartier d’affaire préféré.
Mais la Défense, ce ne sont pas que des gratte-ciel, des cravates et des tailleurs. La preuve : Il y a même des chasseurs de soucoupes volantes qui s’y réunissent tous les mois.

guide-encadre_1.jpg

Pour son nouveau guide urbain, le site d’information StreetPress vous fait découvrir la face B de l’esplanade. Du fond de ses sous-sols jusqu’aux toits de ses gratte-ciel.

> Retrouvez tous les articles du StreetGuide

1Choisissez une tour haute et dégagée

« L’idéal est de sauter d’une tour assez haute qui surplombe ce qu’il y a autour. Le plus important est de calculer au millimètre la distance avec l’immeuble d’en face. Un angle mal négocié, ça peut être dramatique… Si le spot n’a jamais été testé par quelqu’un, je m’y prends bien trois semaines à l’avance pour repérer les lieux. »

2Pensez à atterrir

« Il faut savoir précisément d’où sauter mais surtout où atterrir. Évitez au maximum un sol trop accidenté notamment. À la Défense, il y a des petits squares parfaits pour ça. »

3Venez avec des copains

« Je saute toujours avec des potes. C’est bien d’avoir plusieurs avis sur le spot, sur les conditions météo, sur le vent… Les accidents arrivent à cause d’erreurs humaines, très peu à cause du matos. »

Vidéo Un jump de David à la Défense

4Soyez scred’ pour monter

« Il y a tout un jeu de cache-cache avec les vigiles. Une fois, je suis monté avec deux potes sur le toit de l’ascenseur extérieur d’un hôtel. Quarante étages plus haut, il a suffi de faire un pas en avant pour sauter et revenir tout en bas ! C’était rigolo ! Les femmes de ménage se sont marrées, la direction de l’hôtel un peu moins… »

5Sautez la nuit

« Je saute plutôt le soir pour être plus discret. Il n’y a pas de loi qui interdise le base jump donc les flics retiennent tout ce qu’ils peuvent. Ce n’est pas le saut en soi qui pose problème mais la façon dont tu as accédé au toit, souvent par effraction. Le pire qui m’est arrivé est de passer une nuit au poste. Mieux vaut quand même avoir un pote avec une caisse qui t’attend en bas, pour te casser le plus vite possible. »

6Venez avec des caméras

« Je saute toujours avec une GoPro sur mon casque. Il y a souvent quelqu’un qui filme d’en bas pour mieux capter ma trajectoire. Ça fait des souvenirs et ça permet d’analyser ses sauts. Les vidéos sont une bonne base d’infos si on veut tester un nouveau spot. Je poste les meilleures sur YouTube, c’est mon best of ! »

Map La Défense

La Défense

Voir
la map

L'actu
En poursuivant votre navigation, vous participez à un test en cours sur StreetPress, visant à préserver l'indépendance de notre rédaction et à financer le média. En savoir plus.