En ce moment

    12/01/2011

    Domenech, la peine de mort et des Kinder surprise... le Morning Refresher

    Par Leïla Yaker

    Que pasa el 12 de enero de 2010 ? La repuesta en el Morning Refresher.

    A retenir :

    font color=“red”>Peine de mort: L’Illinois, fief de Barack Obama, a voté l’abolition de la peine de mort. Il revient maintenant au nouveau gouverneur démocrate, Pat Quinn, de transformer ce vote en loi. Pour plus de précisions c’est ici.

    A suivre :

    font color=“red”> Tunisie: Les émeutes ont gagné Tunis hier soir. Les forces de l’ordre ont dispersé la foule en tirant en l’air. Les manifestants protestent contre la cherté de la vie et la pénurie d’emplois. Le président Ben Ali a promis la création de 300.000 emplois d’ici fin 2012. Pour plus de précisions c’est ici.

    Pour briller devant la machine à café :

    font color=“red”>Kinder surprise: “Les kinder surprises : l’œuf en chocolat où tu as du chocolat et un cadeau, le rêve quoi ! Et ben ils sont interdits depuis 1972 aux États-Unis. Les autorités craignaient alors que les enfants ne s’étouffent avec le jouet. Et tu n’as pas le droit de passer la douane avec : c’est considéré comme de la contrebande.  En 2009 ils en ont saisi environ 25 000 !”

    A zapper :

    font color=“red”> Raymond Domenech: L’ancien sélectionneur des bleus devrait dirigé samedi une formation d’entraîneurs amateurs près de Vienne (Autriche). La présentation de sa philosophie de jeu sera suivi l’après-midi d’une démonstration pratique, ça promet ! Pour plus de précisions c’est ici.

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER