En ce moment

    18 / 05 / 2020

    10 épisodes de 5 minutes, tous les deux jours du 6 au 24 mai

    Ramadan confiné, la série de podcasts

    Par StreetPress

    Quand débute ce Ramadan, le 24 avril 2020, la France est confinée. Le collectif Na3Na3 a tendu son micro à des Françaises et Français d’origine Maghrébine, croyants ou non, pour comprendre comment ils vivent cette période inédite.

    Vivre cette période de Ramadan confiné, quelle drôle d’affaire. Ce mois de jeûne est un moment de fête et de partage. Alors on fait comment quand on est enfermé en solo, comme Djamila ? Et même pour Asma, blogueuse hyper-active et mère de 3 enfants, ce Ramadan 2020 n’est pas vraiment comme les autres. Dans cette série de dix épisodes, Na3Na3 en partenariat avec StreetPress donne la parole à des Français et Françaises d’origine maghrébines. Certains sont croyants d’autres pas, mais pour tous cette période reste un moment particulier qu’ils associent d’une manière ou d’une autre à leur identité. À travers ces témoignages, Na3Na3 explore la dimension culturelle de la religion.

    Épisode 1 : Asma – Nouvelles résolutions

    Asma est plutôt du genre hyperactive : blogueuse, créatrice de contenu, maman de trois enfants ; elle est confinée avec sa petite famille et jongle entre ses nombreuses activités… Pendant la période du Ramadan, elle partage une série de vidéos « Ramadan’up » où elle propose recettes et autres conseils…. Bilan de l’année, nouvelles résolutions, le programme est chargé !

    Épisode 2 : Lina – « T’es marocaine et tu fais pas le Ramadan ? »

    Aujourd’hui on découvre le témoignage de Lina, 28 ans, confinée seule dans le sud de la France. Lina est métissée : sa mère est blanche et française et son père noir et marocain. Elle ne fait pas le Ramadan mais, malgré tout, cette période est pour elle un moyen de se reconnecter à une partie de son identité.

    Épisode 3 : Joris – Mémé Louisa

    Joris est confiné avec ses deux chattes Coco et Lili. Il n’a jamais fait le Ramadan mais ce mois revêt tout de même une importance particulière qui lui rappelle le chemin qu’il a parcouru et l’héritage de sa famille.

    Épisode 4 : Rakidd – Compteurs à zéro

    Pour Rakidd, le Ramadan ce n’est pas seulement s’abstenir de manger. C’est surtout le moment de se reconnecter à sa foi et de prendre soin de son corps et de son esprit. Il en profite également pour continuer à exprimer sa créativité à travers ses dessins qu’il partage quotidiennement.

    Épisode 5 : Djamila – En manque de piété

    Djamila est membre du podcast Na3na3. Confinée seule en région parisienne, loin de sa mère, ce Ramadan confiné a un léger goût amer. Pour elle, la dimension collective de ce mois est essentielle. Elle nous raconte ses galères avec humour et nostalgie.

    Épisode 6 : Meriem – Un mois d’élévation spirituelle

    Meriem co-anime le podcast Na3na3. Elle a souvent fait le Ramadan mais ne le pratique plus depuis qu’elle a quitté la maison de ses parents. Elle nous livre avec douceur ses réflexions spirituelles sur son rapport à la religion et sur la liberté de choix.

    Épisode 7 : Hakim – S’abandonner au plus haut

    Hakim a 24 ans. Il vit à Paris depuis 3 ans mais cette année il est à Cannes où il est confiné avec sa famille. Il fait le Ramadan depuis qu’il a 13 ans, d’abord par culture puis par conviction. C’est aussi un des talentueux danseurs de la troupe Kifkifbledi, collectif engagé dans la promotion de la culture arabo-amazigh

    À suivre.

    Une série imaginée par le collectif Na3na3 et produite par Popkast, en partenariat avec StreetPress. Vous pouvez retrouver les épisodes sur Ausha, Itunes, Spotify et Deezer.

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit.

    Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société.

    Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, devenez supporter de StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER