En ce moment

    24 / 09 / 2020

    Aveugle, il rêve de percer dans le rap

    « Booba a ses muscles, moi j'ai ma canne blanche. »

    Par Matthieu Bidan

    Il est rappeur et souffre d'une maladie, la rétinite pigmentaire, qui lui a fait perdre la vue. Malgré son handicap, Malik a connu la signature en maison de disques et les millions de vues. Il raconte à StreetPress.

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit.

    Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société.

    Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, devenez supporter de StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER