En ce moment

    21/02/2011

    On compterait 61 morts à Tripoli ces dernières heures

    Libye: les développements de l'après-midi

    Par Romain Giuseppone

    Des soldats libyens qui refusaient de tirer écartés ou tués, les téléphones bloqués à Tripoli où les hommes de Khadafi répriment très violemment la manifestation, alors que le nord-ouest du pays serait sous le contrôle des manifestants.

    La révolution libyenne s’accentue d’heures en heures et la pression s’intensifie sur Khadafi et ses sbires. Le régime acculé, n’hésite pas à tuer les soldats qui refusent de tirer sur les civils (voir la vidéo ci-contre)

    Le ministre libyen de la justice a démissionné pour protester contre l’utilisation excessive de la violence contre les manifestants, tout comme l’ambassadeur de Libye en Grande-Bretagne. De son coté, la France a appelé ses 750 ressortissants en Lybie à rentrer. L’Union Européenne affirme qu’elle ne peut pas intervenir en Libye.

    Benghazi sous le contrôle des manifestants Les rebelles libyens viennent de prendre le contrôle de la ville stratégique de Benghazi , les marins libyens se seraient joints à eux dans Benghazi. Ce serait “tout le nord-est du pays”:http://www.afrol.com/articles/37381 qui serait sous contrôle des manifestants.

    La population de l’est s’en prend régulièrement à des mercenaires capturés, comme dans la seconde vidéo ci-contre. Sur cette vidéo, un manifestant demande « qui donne les ordres », le mercenaire lui répond « des gradés, je te jure, je te jure ! », quelqu’un veut savoir s’ils ont donné l’ordre de tirer à balles réelles et le manifestant affirme « oui, oui » avant que la foule ne commence à le battre.

    Interrogé par la BBC World, Tim Niblock , expert de la Libye estime que le colonel Kadhafi a clairement perdu le contrôle d’une partie de son armée dans l’est de la Lybie. On rapporte que la police libyenne vient de rejoindre les rangs des manifestants à Benghazi. International Coalition Against War Criminals ICAWC annonce 519 morts, 3980 blessés, 1500 disparus.

    La police des frontières égyptiennes empêche l’aide médicale de rentrer en Libye.

    Voici la photo de la prison d’Al Jaddid à Tripoli après la désertion des gardiens et la fuite des prisonniers:

    Obama étudie toutes les options Le président américain Barack Obama “étudie toutes les actions appropriées” face aux événements en Libye, a indiqué lundi un responsable de son administration, exhortant le régime de Mouammar Kadhafi à ne pas faire usage de la force contre les manifestations.

    2 jets libyens à Malte Selon Al Jazira, deux avions libyens ont atterri à Malte avec sept personnes à bords. Le ministre des affaires étrangères maltais essaie de rentrer en contact avec les deux jets libyens stationnés à l’aéroport international de Malte. Selon certaines sources, ces deux avions arrivés à Malte transportaient des militaires qui refusaient de tirer sur la foule.

    Selon certaines sources, ces deux avions arrivés à Malte transportaient des militaires qui refusaient de tirer sur la foule.

    La situation à Tripoli Al-Jazira évoque 61 tués ces dernières heures dans la capitale ; des bâtiments ont été saccagés ou brûlés (siège de la radio, de la télévision, commissariats, bâtiments du parti de Kadhafi…), des hélicoptères et des avions ont survolé la ville. Les téléphones sont coupés à Tripoli, le blog Libya17feb.com évoque un massacre en cours à Green Square. Sur Twitter, on parle de 30 voitures remplies de mercenaires armés de AK47 qui patrouillent dans la capitale.

    Al Jezeera English confirme qu’il y a une marche d’un million de manifestants dans Tripoli écrasée par les mercenaires et leur artillerie lourde. Pendant ce temps, des hélicoptères patrouillent dans le ciel de la capitale libyenne. Plusieurs reporters confirment que des avions militaires bombardent les manifestants à Tripoli.

    Enfin, Reuters rapporte que le secrétaire au Foreign Office britannique dit avoir “eu vent” d’informations laissant penser que Kadhafi serait en route pour le Venezuela.

    bqhidden. Sur Twitter, on parle de 30 voitures remplies de mercenaires armés de AK47 qui patrouillent dans Tripoli

    Cet article est à prix libre. Pour continuer la lecture, vous pouvez faire un don.

    StreetPress est un média indépendant qui repose sur les dons de ses lecteurs et lectrices. Pour bien finir l’année, aidez-nous à atteindre les 100 000 euros avant le 11 décembre. En savoir plus →

    Après déduction fiscale, un don de 30€ vous reviendra à 10€.

    Soutenir Streetpress Je fais un don
    mode payements
    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soient ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER