En ce moment

    27 / 02 / 2012

    Qui fait Cluzet, qui fait Omar ?

    Dry: « On demande nos royautés sur Intouchables, wesh! »

    Par Samba Doucouré

    Sur StreetPress Dry a presque la larme à l'œil: «Ah poto à l'époque, il y avait du challenge». Intouchable avec Demon One n'est pas prêt de se reformer. En attendant Dry revient avec un nouvel album Tôt ou tard. Et peut-être un film.

    Ton surnom c’est l’Amiral, Manu Key c’est Général et Demon One c’est Colonel. Quels sont les grades des autres membres de la Mafia K’1fry ?

    C’est Demon One lui même qui s’est proclamé Colonel en 1995. En fait c’était dans un couplet pour la rime dans un freestyle. Moi l’Amiral c’est dans « tout le monde à terre » que je le dis. Puis ça m’est resté. Il y a plein de potes à moi qui m’appellent comme ça. On ne s’est pas attribué des grades dans la Mafia K’1fry, on est tous au même niveau. J’aurai très bien pu être Président, Premier ministre ou soldat.

    « L’Amiral » c’est aussi le titre du premier morceau qui a été clippé de Tôt ou tard ton dernier album

    J’avais déjà envie de faire un clip type cinéma pour « Les derniers seront les premiers ». J’ai failli clipper le morceau « Mise à mort ». Je voulais faire un truc genre Saw où je tue des condés ! Finalement on ne l’a pas fait. Ensuite on a voulu faire le court-métrage du titre « La Pièce ». Faute de moyens et de temps on a laissé tomber. Puis j’ai eu le temps d’en rediscuter avec Jean-François Peloche et on a fait le clip de « l’Amiral ».
    J’ai eu l’idée scénario et il m’a accompagné. J’avais kiffé « Shutter Island » où pendant tout le film tu crois que l’assassin est là alors que non en fait.

    L’Amiral, version longue

    Je voulais faire un truc genre Saw où je tue des condés !

    Le projet du clip « La Pièce » est abandonné ?

    On va peut-être en faire un long-métrage pour le cinéma. Ce ne sera pas exactement l’histoire que je rappe dans mon disque mais ça va y coller. Mais là c’est une exclu que je te donne, je n’aurais peut-être même pas dû t’en parler, je vais me faire défoncer !

    Tu vas jouer un rôle dedans ? Il y aura des membres de la Mafia K’1 Fry ?

    Oui, il y aura plein de guests. Après ce serait bien que la plupart des acteurs soient des vrais professionnels. Tranquille… Pour l’instant nous n’en sommes qu’au stade de l’écriture. Donc avis à tous ceux qui sont chauds pour jouer dans un film.

    Je ne m’avance pas trop si je dis que Doudou Masta y sera ?

    Oui par exemple. Il y a aussi celui qui joue le rôle de Youssef dans Braquo.

    J’ai le sentiment à travers le clip que le personnage te ressemble: Beaucoup de violence derrière un aspect très peace

    Tu viens de décrire ce que j’ai voulu dégager. On m’appelle souvent « le diable au sourire d’ange ». C’est une phase que je n’ai pas mise dans l’album. Quand on voit mon visage, on n’a pas tendance à se méfier de moi.

    Honnêtement il y a un prochain album Mafia K’1 Fry envisagé ?

    J’aimerais bien mais après c’est difficile… Le but c’est qu’il y ait tout le monde si on le fait. Après est-ce possible ? Est-ce que les gens ont vraiment envie ? Il y en a qui ont envie de le faire. Peut-être pas tous pour les mêmes raisons. On a tous un peu envie. Maintenant j’ai des projets, les autres aussi. On n’a plus la même vie qu’avant, on ne se voit plus autant.

    On m’appelle souvent « le diable au sourire d’ange »

    En 2007 aussi c’était le cas pourtant… Comment ça se déclenche un album Mafia K’1 Fry ?

    En 2003, pour La cerise sur le ghetto par exemple, c’est Karlito qui a lancé la machine. Il lui restait deux, trois séances de studio payées à l’avance. On est venu, on a enregistré deux, trois morceaux. Au final ça a lancé le truc. Le deuxième album c‘était un peu pareil. Quelqu’un ouvre le studio et donne l’impulsion aux autres. C’est ce qu’il nous manque aujourd’hui.

    Parmi les rappeurs qui ont démarré dans le milieu des années 90, tu es l’un des rares qui n’a jamais cessé de progresser. Quel est ton secret ?

    Peut-être qu’au début je n’étais pas fort… J’avais ma petite base puis à force de faire des concerts, de fréquenter des mecs comme Kery James, le 113, Rohff… Je les ai beaucoup écoutés rapper puis au final j’ai progressé. Je passe aussi beaucoup de temps à décortiquer les instrus, les flows. C’est important pour poser correctement. Aujourd’hui il y a moins d’instrus sur des sons lents qu’auparavant. Je ne suis vraiment pas à l’aise sur les sons lents. Parfois t’as pas le choix parce que t’en a qui tuent alors tu travailles pour poser de manière cohérente.

    Cela mettait la pression de poser avec les membres de la Mafia K’1Fry ?

    Ah poto à l’époque, il y avait du challenge. Entre Rim’K, Demon One, Karlito, Kery James c’était lourd. Ton couplet avait intérêt à être bon si tu ne voulais pas qu’il saute. On était nombreux, tout le monde voulait apparaître dans les morceaux. C’est ça aussi l’esprit de groupe, faut apprendre à se dépasser. Tout ça m’a aidé, même la Sexion d’Assaut. Ils m’ont ramené de la fraicheur et des idées. J’avais ma vision un peu ancienne du rap et ils m’ont fait comprendre d’autres choses. Que ce soit dans les refrains ou dans la façon de poser…

    Tu as invité Noriega dans Zoo York ce n’est pas banal.

    C’est quelqu’un qui a bercé ma jeunesse. C’est un kiff de faire un morceau avec un gars comme ça. C’est sur que la jeune génération ne comprendra pas. Après on ne fait pas de la musique forcément pour plaire aux gens mais aussi pour se faire plaisir. Cela s’est fait en une soirée. On m’a appelé pour le faire, il était 1h du mat. On a fait un street-clip le soir même.

    Il y a un artiste avec qui tu rêverais de collaborer mais dont ton entourage ne comprendrait pas?

    Je ne sais pas.. Pourquoi pas Jenifer de la Star Ac… Oui j’aime bien et je l’assume.

    Tu as aussi invité des jeunes encore assez méconnus comme Assoc de malfrat, Larsso, Stokos et Madj

    Ce sont des jeunes espoirs d’Orly et de Choisy-le-Roy. Je trouve qu’ils rappent bien. Assoc de malfrat a sorti un album récemment Je les ai vus grandir pour la plupart. Aujourd’hui si je peux leur donner un coup de force (sic) c’est tant mieux. Une petite passe en retrait pour les petits frères c’est normal. Ils se sont déchirés c’est bien. Les deux feats que j’ai fait n’auraient en aucun cas bougé de mon disque. J’aurais pu enlever tout un tas de morceaux mais pas ceux là.

    J’aurai très bien pu être Président ou Premier ministre

    Aujourd’hui pour la plupart des gens « Intouchable » c’est Omar Sy et François Cluzet. Quel effet ça te fait ?

    On demande nos royautés wesh! Les vrais connaissent Intouchable. Il y a beaucoup de gens qui me parlent de l’album « Les points sur les i » alors qu’il date de 2001. Il a plus de 10 ans et on m’en parle comme si c’était le dernier projet qu’on a sorti. Puis bon… c’est cool, c’est un bon film Intouchables.

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress