En ce moment

    30/03/2011

    Chez les députés le président du parti Radical n'a pas beaucoup d'amis

    Jean-Louis Borloo est-il le sous-marin ou le torpilleur de Nicolas Sarkozy ?

    Par Pierre-Jean Doriax

    Sous-marin, torpilleur ou sous-marin torpilleur ? A l'Assemblée Nationale la future démission de l'UMP de Jean-Louis «l'opportuniste» Borloo fait jaser: pour les uns il part «tirer» le centre vers l'UMP, pour d'autres il va «couler» Sarkozy.

    1 Les faits:

    Jean-Louis Borloo devrait annoncer dans les prochaines semaines sa démission de l’UMP . L’annonce pourrait bien être faite à l’occasion du congrès du Parti Radical du week-end du 15 mai croit savoir le Figaro . La stratégie du « ni-ni » imposé par l’état-major de l’UMP suite au premier tour des cantonales a fini de marginaliser le président de Parti Radical qui a appelé à voter PS.

    Warning: La vidéo a été réalisée au mois de février: Depuis le député Maxime Gremetz a été suspendu de l’Assemblée Nationale jusqu’au 6 avril pour s’en être pris a NKM et à Eric Besson pendant une audition sur le nucléaire. Big up !

    2 Le contexte:

    Novembre 2010, Jean-Louis Borloo pressenti pour succéder à François Fillon n’est finalement pas nommé Premier Ministre. Vexé, il aurait refusé plusieurs propositions de ministères faites Nicolas Sarkozy. La rupture est consommée. Mais pour certains, « un deal » a déjà été passé entre les deux hommes: Borloo aurait été missioné par Sarkozy pour rassembler les centres et les garder dans le giron de l’UMP.

    3 La question de StreetPress:

    Jean-Louis Borloo est-il le sous-marin ou le torpilleur de Nicolas Sarkozy ?

    Parfois vous savez les sous-marins restent au fond de l’eau et les torpilles envoient les bateaux aussi couler

    4 La réponse des députés:

    Plutôt submersible…

    Maxime Gremetz – PC – Somme: « Borloo ?! Bah c’est … pfff … bop … Bah oui c’est un sous-marin !  Le deal est déjà passé en lui disant de toute façon tu seras ministre si je suis réélu. Morin, Bayrou, ils sont déjà mal mais là ils vont boire la tasse. Et puis c’est Borloo qui tire et hop rassemblement avec Sarkozy pour le deuxième tour. J’ai vu comment Mitterrand nous a baisé en beauté et je sais comment Mélenchon veut baiser encore ce qu’on a. »

    Christian Vanneste – UMP – Nord: « Au fond la droite a souvent gagné quand y’avait un candidat UDF et un candidat RPR (…) Vous savez on dit souvent que les grands esprits se rencontrent alors ça ne m’étonne pas que je me rencontre avec Maxime Gremetz qui au moins par son prénom est quelqu’un de très grand. »

    Jean-Michel Clément – PS – Vienne: « Peu importe si c’est un sous-marin ou un bateau, il finira au port »

    Christian Bataille – PS – Nord:« Nicolas Sarkozy envoie peut-être des sous-marins mais il devrait faire attention de ne pas créer à l’intérieur de la droite un 21 avril à l’envers. Je sais la brûlure que représente toujours pour nous le 21 avril parce que nous avons encouragé la multiplication des candidatures et que cela a été mortel pour notre candidat Lionel Jospin. »

    J’ai vu comment Mitterrand nous a baisés en beauté et je sais comment Mélenchon veut baiser encore ce qu’on a

    …vedette…

    Yves Cochet – Vert – Paris: « Comme c’est un habile il se demande qu’est ce qui est le meilleur pour lui d’abord »

    Marc Bernier – UMP – Mayenne: « Il pense certainement à une place de premier ministre après 2012 »

    Christian Paul – PS – Nièvre: « Il essaie vainement de réunir des gens qui ont beaucoup d’ambitions pour eux-même et pas forcément beaucoup pour la France »

    ou ni l’un ni l’autre

    Jacques Lamblin – UMP – Meurthe-et-Moselle:« Le torpilleur certainement pas … Le sous-marin c’est même pas sur ! »

    Camille de Rocca Serra – UMP – Corse-du-Sud: « Torpille, sous-marin, tout cela ce sont des effets médiatiques ! Si la gauche n’a plus que ça à trouver comme argument et bien c’est pauvre, c’est pauvre, c’est très très pauvre »

    Maxime Gremetz au moins par son prénom est quelqu’un de très grand

    Cet article est à prix libre. Pour continuer la lecture, vous pouvez faire un don.

    StreetPress est un média indépendant qui repose sur les dons de ses lecteurs et lectrices. Pour bien finir l’année, aidez-nous à atteindre les 100 000 euros avant le 11 décembre. En savoir plus →

    Après déduction fiscale, un don de 30€ vous reviendra à 10€.

    Soutenir Streetpress Je fais un don
    mode payements
    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soient ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER