En ce moment

    12 / 04 / 2011

    Un porno au parlement, Pamela Anderson et la Syrie…le Morning Refresher

    Par Leïla Yaker

    Quand on voit l'état du monde: s'il vous plait, sortez couvert !

    b>A retenir :

    Biélorussie: L’explosion survenue hier dans le métro de Minsk, serait vraisemblablement un attentat. Le bilan provisoire serait de 11 morts et d’une centaine de blessés. Pour plus de précisions c’est “ici”: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/04/11/97001-20110411FILWWW00637-l-explosion-a-minsk-est-un-attentat.php.

    b>A suivre:

    Syrie: Une page Facebook appelle à manifester aujourd’hui en Syrie. La révolution pacifique contre Bachar El-Assad est lancée. La journée est dédiée après une semaine de violentes répressions, aux martyrs, blessés et prisonniers. Pour plus de précisions c’est ici.

    b>Pour briller devant la machine à café :

    C’est pô juste: « Trop marrant le scandale en Indonésie ! Un membre du Parti pour la justice et la prospérité a été surpris “en train de se mater un porno”: http://fr.news.yahoo.com/63/20110411/tod-un-dput-indonsien-regarde-du-porno-e-366b5ef.html en pleine séance du parlement. Pays tradi et musulman oblige, il a été obligé de démissionner. Il a dit qu’il allait se racheter en tous les cas, en lisant (h)ardemment le Coran, en demandant conseils auprès du clergé, et en donnant l’aumône. Ben good luck.»

    b>A zapper :

    Alerte aux phoques Pamela Anderson a invité le ministre chinois des territoires et ressources à assister aux massacres des phoques pour convaincre Pékin de ne pas ouvrir, comme convenu, son marché aux produits dérivés de cette chasse. Pour plus de précisions “c’est ici”: http://www.lepoint.fr/ces-gens-la/pamela-anderson-invite-un-ministre-chinois-a-voir-le-massacre-des-phoques-12-04-2011-1318275_264.php.

    StreetPress existe depuis déjà 10 ans. Aujourd’hui, il nous manque 40.000 euros pour boucler l’année et pouvoir frapper encore plus fort l’an prochain. Parce qu’aucun milliardaire n'est au capital, si nous ne les réunissons pas StreetPress s’arrêtera. Sauvez StreetPress en faisant un don, maintenant.

    Je donne pour sauver StreetPress