En ce moment

    09 / 04 / 2012

    Tu te souviens de « Tous avec toi Ségolène » ?

    Le worst-of des chansons de campagne

    Par Emmanuelle Germain

    Quand Faithless rencontre Les Choeurs de l'Armée Rouge, ben ça donne une chanson de campagne. Déjà en 1981, les communicants de Mitterrand torturaient nos tympans. Au moins c'est plus funky que la Marseillaise.

    1Sarko oh oh – Présidentielle 2007

    Créativité : Musicalement il y a de la recherche mais le clip est trop endormant. Dedans rien que des meetings : foule en délire, serrage de mains, panneaux. Bref, rien d’excitant. Par contre, le « Nicolas Sarkozyyyy » crié d’entrée en mode showman fait son petit effet. Et le « ohoh » qui rime avec Sarko, te fait forcément penser à Hey ho de Tragédie, ce tube R’n‘B sur lequel tu dansais en cachette dans ta chambre au collège. Un choix stratégique qui a payé. 

    Les paroles à retenir : « Sarko oh oh, des lendemains toujours plus beaux – Sarko oh oh, c’est tout ce qu’il nous faut »

    Potentiel dancefloor : Le début de la chanson est hyper encourageant, mais après on fatigue sur les « Oh oh » à répétition.

    Sarko oh oh, des lendemains toujours plus beaux – Sarko oh oh, c’est tout ce qu’il nous faut

    2Votez Jacques Chirac – Présidentielle 1981

    Créativité : Sur un air de générique sorti d’un manga des années 80, on pourrait presque croire que Capitaine Flam  est candidat à la présidentielle. Les paroles et la mélodie donnent un ensemble très kitch. Tellement que le refrain résonne encore dans ta tête.

    Les paroles à retenir : « La France doit montrer le chemin de la liberté – liberté de travailler, de mieux vivre dans chaque foyer »

    Potentiel dancefloor : 3/10. Il faudrait imaginer une chorégraphie. Avec les passages ralentis qui font monter la tension, on pourrait exécuter de beaux mouvements de groupe sur la Wi.

    La France doit montrer le chemin de la liberté – liberté de travailler, de mieux vivre dans chaque foyer

    3Stauss-Kahn y va gagner – Primaires socialites de 2007

    Créativité : Souvenez vous en 2007, Dominique Strauss-Kahn briguait l’investiture socialiste pour la présidentielle. En reprenant la parodie de Cauet « Zidane y va marquer » de la Coupe du monde 2006 (l’original c’est « Madan » de Martin Solveig et Salif Keita) , on peut saluer l’initiative anti-conformiste du club DSK. On est très loin des autres chansons politiques beaucoup moins populo. Le « Va chercher bonheur à gauche » fait aussi vaguement penser à une publicité pour un opérateur mobile. Par contre c’était peut-êre un signe prémonitoire, vu ce qui est arrivé à Zizou en finale …

    Les paroles à retenir : « Sarko nous fait piper, il joue les justiciers – La droite est mal barrée, et Chi Chi est fatigué »

    Potentiel dancefloor : Du zouk, des jolies voix, et du punch (dans les deux sens du terme), bref c’était possible de faire bouger le PS. 

    Sarko nous fait piper, il joue les justiciers – La droite est mal barrée, et Chi Chi est fatigué

    4Génération Mitterrand – Présidentielle 1981

    Créativité : La chanson aurait pu être un extrait de l’opéra-rock Starmania. Avec une voix à la France Gall, l’ensemble est très rythmé et entraînant. La rime « Mitterrand président » étant un beau cadeau de départ pour les paroliers. La petite touche fantaisiste tient des bruitages sortis d’un jeu vidéo.

    Les paroles à retenir : « On sait que ça peut être autrement, sans chômage, sans mépris – On sait qu’il existe autre chose, un chemin, différent »

    Potentiel dancefloor : Les nostalgiques des années 80 s’y retrouveront. 

    On sait que ça peut être autrement, sans chômage, sans mépris – On sait qu’il existe autre chose, un chemin, différent

    5Tous avec toi Ségolène Royal – Présidentielle 2007

    Créativité : Fans d’électro c’est pour vous. Une musique définitivement moderne librement inspirée d’Insomnia de Faithless Mais l’association avec les paroles et la voix est pour le moins surprenante. Au milieu de la chanson, on a le droit à un discours de la candidate avec les basses en fond. Bonus pour le travail sur la vidéo. Le filtre ambiance bande dessinée en noir et blanc apporte un effet intéressant.

    Les paroles à retenir : « Tous unis pour porter l’espérance, tous unis pour faire gagner la France – Ségolène tu peux compter sur nous, l’avenir sera au rendez-vous »

    Potentiel dancefloor : En faisant abstraction des paroles, c’est possible. 

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress