En ce moment

    18 / 02 / 2010

    Marie-Christine Arnautu (FN) : «L'UMP et les Verts nous mentent »

    Par Noémie Toledano

    Jean-Marie Le Pen a lancé samedi la campagne du FN pour les régionales. Street Press ne pouvait pas rater l'évènement.

    “Le Pen, Le Pen, Le Pen, Le Pen!” Un public de plusieurs centaines de retraités était réuni samedi dernier à l’hôtel Mariott, dans le 14ème arrondissement à Paris, pour la grand-messe du Front National. L’esprit était clairement à la fête à un mois des élections régionales. Les têtes de liste régionales ont présenté leurs programmes dans plusieurs domaines à un public enthousiasmé par “la France aux Français” (dixit Michel Guinot, tête de liste FN en Picardie) et le retour à un service militaire obligatoire, pardon, facultatif!

    « La ferme des célébrités qui se croient dans un salon de thé ».

    Marie-Christine Arnautu, présidente sortante du groupe FN au conseil régional d’Île-de-France était de la fête. Pashmina rose et chignon blond, la tête de liste en IDF à ses têtes de turc. Elle dénonce l’establishment politique : « l’ensemble de la ferme célébrité. Tous ces gens qui se croient dans un salon de thé. ‘Et toi t’as pas fait ci, et moi je ferais ça…’, ça va quoi. » Elle tacle avec le sourire « l’UMP [qui] fait exactement la même politique que le PS et les Verts, qui sous couvert d’écologie et de ‘bien vivre ensemble’, est un parti politique de quotas, d’interdits, de collectivisme et de destruction de libertés individuelles au jour le jour.» «Ces deux là, ce sont ceux qui mentent le plus», appuie-t-elle.

    5 jeunes et 300 retraités

    Mme Arnautu croit en la jeunesse de son parti et compte tout faire pour elle. « Je suis révoltée par ce côté amorphe de l’UMP et du PS face aux jeunes. Ils ne font que les constats. Rien n’a été fait en 6 ans. » De ces jeunes salués à maintes reprises par les candidats FN, nous ne voyons pas grand chose. Partis à leur recherche, nous en trouvons 5 qui papotent dans le hall. La pérennité du Front National est donc assurée.

    Source : Noemie Toledano / StreetPress

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress