En ce moment

    19 / 05 / 2011

    Alors messieurs les députés, droit de cuissage ou pas ?

    Le rapport aux femmes des hommes politiques est-il dénaturé par leur pouvoir ?

    Par Jérôme Varnier

    DSK n'est pas le premier. Avant il y a eu Mitterrand, VGE ou Bill Clinton. En matière de sexe les hommes politiques sont-ils des hommes comme les autres? « Je ne dirais pas que c'est des rockstars mais bon ... »

    1Les faits:

    Dominique Strauss-Kahn, dont le penchant pour les femmes est connu de tous depuis longtemps , est accusé d’avoir tenté de violer une femme de chambre de l’hôtel Sofitel le 14 mai dernier.

    De nombreux sexologues ont réagi et tenté d’analyser la vie sexuelle des hommes de pouvoir. Pour le psychiatre « renommé » Alain Didier Weil, cet acte pourrait être une « espèce de levée intempestive du refoulement sexuel élémentaire » dans une période où « la censure autour de lui est étouffante », rapporte Libération dans son édition du 16 mai. Il explique également que « l’exercice du pouvoir fragilise énormément la capacité de séduction » et semble « décupler la pulsion sexuelle ». 

    A StreetPress l’actrice porno Nina Roberts déclarait sur les hommes politiques qu’ils « usent beaucoup de ce pseudo-pouvoir sur des jeunes filles qui sont fascinées soit par leur argent soit par ce qu’ils représentent. » Livrant son analyse toute particulière de la sexualité des hommes politiques elle expliquait au mois de décembre que « comme ils sont assez dominants dans leur métier ils cherchent l’inverse dans leur sexualité »

    2Le contexte:

    La séduction en politique a des précédents dans l’histoire de France: Mazarine la fille cachée de François Mitterrand, le sex-appeal de VGE qui se targue d’avoir connu la princesse de Galles ou Partick Balkany qui racontait à qui veut l’entendre avoir eu une relation avec Brigitte Bardot.

    Aux États-Unis, on se souvient de l’affaire Monica Lewinsky qui avait alors mis en grande difficulté le président américain Bill Clinton et ses cigares. Plus récemment Arnold Schwarzenegger a dû divorcer  pour des histoires d’adultère.

    C’est vrai que ça peut jouer, y compris dans des relation personnelles intimes

    Tout est rapport de force, encore plus en politique qu’ailleurs

    3La question de StreetPress:

    Est-ce que le rapport aux femmes des hommes politiques est altéré par leur pouvoir ?

    3La réponse des députés:

    Oui, les députés sont de véritables Don Juan

    François Goulard – UMP Morbihan: « Il y a une réalité de la fascination de pouvoir(…). C’est vrai que cela peut jouer dans des relations personnelles, intimes » 

    Pierre Lang – UMP Moselle: « Il m’est malheureusement arrivé que des personnes désespérées pensent décrocher un emploi ou autre chose en faisant une déclaration ambiguë »

    Elie Aboud – UMP Hérault: « L’homme politique peut être un peu piégé dans ce jeu de séduction, mais il faut faire attention(…).Il y a une ligne rouge » 

    Non, les hommes politiques sont des hommes comme les autres

    Michel Lefait – PS – Pas-de-Calais: « Ce n’est pas lié à la fonction politique, c’est le pouvoir de l’homme sur la femme de manière générale. »

    Gaëtan Gorce – PS – Nièvre: « Je ne crois pas que les hommes politiques soient doués d’un pouvoir d’attraction plus important que les autres » 

    Et les femmes politiques dans tout ca ?

    Sandrine Mazetier – PS – Paris: « Je trouve cela injuste que vous ne posiez pas la question du pouvoir de séduction des femmes politiques »

    Jacqueline Maquet – PS – Pas-de-Calais: « Les femmes de pouvoir font peur aux hommes(…). Ça a toujours été un combat pour les femmes d’atteindre leurs objectifs donc elles se dispersent moins »

    Chantal Berthelot – PS – Guyane: « Les femmes sont beaucoup plus intègres »

    Il y en a qui vont soutenir un chanteur ou un homme politique, ce soutien peut prendre differentes formes

    Les femmes de pouvoir font peur aux hommes

    StreetPress existe depuis déjà 10 ans. Aujourd’hui, il nous manque 40.000 euros pour boucler l’année et pouvoir frapper encore plus fort l’an prochain. Parce qu’aucun milliardaire n'est au capital, si nous ne les réunissons pas StreetPress s’arrêtera. Sauvez StreetPress en faisant un don, maintenant.

    Je donne pour sauver StreetPress