En ce moment

    18 / 07 / 2012

    Les députés répondent à StreetPress

    Avec quel adversaire politique partiriez-vous en vacances ?

    Par StreetPress

    Sur StreetPress, les députés choisissent un adversaire politique avec qui partir en vacances. A droite, c'est Filippetti qui a la cote «parce que c'est la plus jolie.» La gauche préfère Fillon, «un branché» qui sait aussi «parler histoire.»

    1 Les faits :

    Depuis trois semaines, à l’Assemblée nationale, les rôles sont inversés : la droite dans l’opposition, la gauche au pouvoir. Quand l’UMP était au gouvernement, elle critiquait l’opposition systématique de la gauche. Puisqu’ils ont perdu, ils l’ont promis, ils seront des opposants « à géométrie variable ». Jusqu’à accepter de passer des vacances en compagnie de personnalités politiques qu’ils critiquent en permanence pendant l’année ?

    2 Le contexte :

    Roselyne Bachelot-Narquin, ancienne ministre de Sarkozy, a accepté au début de la semaine de faire partie de la commission Jospin sur la moralisation de la vie politique. Un exemple de l’ouverture made by Hollande ? Les députés de droite sont-ils prêt à pousser l’ouverture jusqu’à passer leurs vacances avec leurs homologues de gauche ? Et inversement, les députés plus à gauche boiraient-ils un pastis avec leurs collègues de droite ?

    3 La question de StreetPress:

    Avec quel adversaire politique partiriez-vous en vacances ?

    4 La réponse des députés : net avantage pour Filippetti et Fillon

    Patrick Balkany – UMP – Hauts-de-Seine : « Avec Aurélie Filippetti parce que c’est la plus jolie. […] A Venise parce que c’est une femme de culture. »

    Nicolas Dupont-Aignan – DVD – Essonne : « Je partirais mieux finalement avec des Front de gauche qu’avec des socialistes. Je partirais en vacances avec des gens entiers, pas avec des faux jetons. »

    Lionnel Luca – UMP – Alpes-Maritimes : « Déjà je ne le fais pas avec des personnalités de droite, donc j’ai aucune raison de cultiver le masochisme.»

    Pierre Lellouche – UMP – Paris : « Je sais que Claude Bartolone aime la chasse et je serais heureux d’aller chasser avec lui. »

    Michel Terrot – UMP – Rhône : « François Fillon, ça ne me déplairait pas. »

    Erratum : contrairement à ce qui est indiqué sur la vidéo, Michel Terrot est un député UMP, et non PS. Mille excuses.

    Je partirais mieux finalement avec des Front de gauche qu’avec des socialistes

    Je pars en vacances avec Arthur, c’est mon malinois, c’est un chien remarquable

    On a choisi de faire bouger les lignes. Vous validez ?

    Depuis plus de 10 ans, nous assumons un regard et des engagements. Aujourd’hui, notre mission c’est d’avoir de l’impact. Particulièrement dans la crise actuelle, où les premiers à morfler sont les plus fragiles. Face à la pandémie, au confinement et à la crise économique qui l'accompagne, nous croyons encore plus à la nécessité de ce travail.

    Forcer le ministre de l’Intérieur à saisir la justice en mettant au jour les messages racistes échangés par des milliers de policiers sur des groupes Facebook. Provoquer une enquête de justice suite à la révélation d’un système de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris. Contraindre Franprix à cesser l’usage quasi illégal d'auto entrepreneurs durant le confinement...

    Nous recevons de plus en plus de pistes sur des sujets brûlants, mais nous manquons encore de moyens pour tout couvrir. L’idée n’est pas de se faire racheter par un milliardaire. Mais simplement de pouvoir faire appel à du renfort, lorsqu’un sujet le nécessite.

    Pour que cela continue, malgré la crise, nous avons sincèrement besoin de votre soutien.

    StreetPress doit réunir au moins 27.000€, avant le 4 décembre.
    Soutenez un média d’impact qui fait bouger les lignes.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER