En ce moment

    24/07/2012

    Au programme de votre après-m’ lose : Yetisports, naturalchimie et sushi go round

    Les 10 jeux en flash les plus chronophages... pour quand il ne se passe vraiment rien au bureau

    Par Elodie Font

    C'est l'été, tout le monde part en vacances sauf vous, coincé derrière votre ordi. Heureusement, StreetPress vous conseille 10 petits jeux flash sur Internet pour oublier que tous vos collègues se dorent au soleil.

    1 Yetisports, pour les sportifs du dimanche

    Le concept : Le yéti a deux obsessions : faire du sport et détester les pingouins. Il se sert donc de ces derniers comme projectiles (logique). Au golf, par exemple, un flamand rose sert de canne, un pingouin de balle. Vous avez la possibilité de vous initier à un nombre incalculable de sports : le lancer de pingouins, le tir-à-l’arc avec des pingouins comme flèches ou du base-ball avec le défi de projeter le plus loin possible un… pingouin.

    Le truc en plus : Ça déculpabilise de ne pas avoir fait de footing dimanche matin. Et puis c’est extrêmement simple de comprendre les règles – il suffit d’avoir une souris branchée à votre ordi. Tellement simple qu’il n’y a même pas besoin de s’inscrire sur le site pour y jouer.

    Le truc à changer : L’interface années 1990 du site, avec des pages de pub qui s’ouvrent régulièrement (sur la Redoute en plus, merci bien). Globalement, les graphismes sont assez simplistes.

    Potentiel de chronophagie : 7/10. Difficile de lâcher prise tant qu’on n’a pas buté un pingouin. Oui, parce qu’en bonus, il y a aussi une version gore du Yéti, avec des pingouins à envoyer sur des phoques et du sang qui gicle. Ne flippez pas, le sang est à peu près aussi réaliste que dans un dessin animé pour enfants de 2 ans.

    Où c’est qu’on clique ? Par ici, m’sieurs dames. Et, en bonus, la version actu avec les jeux olympiques du Yéti.

    Ça déculpabilise de ne pas avoir fait de footing dimanche matin

    2 Naturalchimie, pour les apprentis sorciers

    Le concept : Jouer avec des potions, découvrir des recettes magiques et devenir, au fil d’épreuves bien ficelées, un alchimiste. Sans avoir besoin de se dessiner une cicatrice sur le front et d’étudier à Poudlard. Y’a même des personnages qui viennent vous guider dans votre quête et vous faire des petites blagues.

    Le truc en plus : On se prend très vite au jeu, les décors sont mieux léchés que dans la plupart des autres « petits jeux » (de là à dire qu’on se croirait dans un manoir, y’a quand même un grand pas). Et pas le peine de vous retenir d’aller aux toilettes pendant des heures, y’a pas de chrono.

    Le pouce vers le bas : Devoir se créer un compte pour y accéder – et au bout d’environ 44 parties, le reste du jeu est payant, vous n’avez plus droit qu’à une partie gratuite par jour. Autre défaut : le pendant de l’absence de chrono, c’est que vous n’aurez pas l’impression d’inhaler une folle adrénaline.

    Potentiel de chronophagie : 9/10. Impossible de s’en détacher, les parties ne sont pas si évidentes (enfin, pour moi) et à chaque fois, on a l’impression d’y être presque. A ne pas commencer à 1h du mat’.

    Où c’est qu’on clique ? http://www.naturalchimie.com

    Pas le peine de vous retenir d’aller aux toilettes pendant des heures, y’a pas de chrono

    3 Sushi go round, pour les apprentis Japonais

    Le concept : Vous en avez marre des restos de sushis qui vous donnent des maux de ventre incontrôlables ? Testez si vous êtes capable de faire mieux en dirigeant un resto de sushis. Vous devrez répondre le plus vite possible aux demandes de clients affamés et pressés. Va falloir apprendre les recettes par cœur, acheter des stocks de riz, ramasser les assiettes sales et demander à vos clients de payer – ou comment devenir capitaliste et anti-restos basket en 30 secondes.

    Le truc en plus : La rapidité exigée pour ne pas se laisser déborder (comme si vous n’étiez déjà pas assez stressé au boulot, vous en redemandez des louches). Un grand bravo également aux graphistes qui ont eu la charmante idée de dessiner tous les plats ratés sous la forme de crottes de chien fumantes. Bon app‘ !

    Le truc moins sympa : L’écriture criarde, à coup de rose fluo qui clignote, légèrement agressif – épileptiques, s’abstenir.

    Potentiel de chronophagie : 5/10. Le décor donnant assez rapidement mal à la tête, vous aurez vite à cœur d’aller poursuivre d’autres aventures ailleurs, bande de volages. Sauf si, bien sûr, vous rêvez d’être serveur dans un resto japonais.

    Où c’est qu’on clique ? Sushi go round

    Le décor donnant assez rapidement mal à la tête

    4 Plants vs Zombies, pour les écolos amateurs de films d’horreur

    Le concept : Tuer des zombies. Jusque-là, rien de très original, sauf que là, ce sont des plantes qui les assassinent. Comme les créateurs devaient être d’humeur un peu cui-cui, les plantes tueuses ont besoin de beaucoup de soleil pour pouvoir tuer le max de zombies, vous devez donc glaner de la lumière au fil de vos combats. Et à chaque bataille gagnée, vous empochez des plantes encore plus fortes. Sauf que les zombies sont comme des anticorps bourrés d’antibiotiques, ils deviennent de plus en plus forts au fur et à mesure que vous progressez.

    Le truc en plus : La tête des zombies, surtout celui qui saute à la perche, complètement excité. Et l’idée que des cerises peuvent anéantir 5 zombies en une fraction de seconde.

    Le truc moins sympa : Le graphisme sympathique, mais vraiment minimal. Et surtout, surtout, les pubs de 30 secondes entre chaque niveau.

    Potentiel de chronophagie : 9/10. C’est assez simple, pas très vivifiant pour les neurones, mais allez savoir pourquoi, impossible de s’en décoller.

    Où c’est qu’on clique ? Plants vs Zombies

    A chaque bataille gagnée, vous empochez des plantes encore plus fortes

    5 BumperBall, pour ceux qui rêvent de jouer au foot avec leur voiture

    Le concept : Essayer de faire entrer un mini-ballon dans les but*s adverses. Sauf que vous pilotez une nano-voiture et que vous roulez sur la glace – donc vous glissez. Vous avez seulement une minute pour marquer davantage que votre adversaire.

    Le truc en plus : La possibilité de jouer à deux, l’un contre l’autre. Si vous êtes tout seul devant votre ordi, pas de panique, vous pouvez aussi essayer vos shoots contre un ordi plus ou moins bien entraîné selon les niveaux.

    Le truc moins sympa : Pour ceux qui ne sont pas très habitués à manier leur clavier sur la glace, c’est assez difficile. Si, en plus, vous êtes mauvais joueur, oubliez ce jeu.

    Potentiel de chronophagie : 8/10 si vous jouez avec un pote et que vous êtes tous les deux bons. 3/10 si vous êtes seul et que n’arrivez pas à conduire cette voiture de m…

    Où c’est qu’on clique ? Bumperball

    Pour ceux qui ne sont pas très habitués à manier leur clavier sur la glace, c’est assez difficile

    6 Bejeweld, un mélange entre puissance 4 et le sudoku

    Le concept : Assembler des formes, au moins par 3, soit en horizontal, soit en vertical pour les faire disparaître de la grille. Plus vous en supprimez, plus vous gagnez de points et plus vous avez de chances de passer au niveau supérieur. Et bien sûr, c’est un peu comme le Sudoku, plus vous grimpez dans les échelons et plus le niveau est dur.

    Le truc en plus : Pas de pression, y’a pas de chrono. C’est plus un petit jeu de tactique – surtout pour les niveaux supérieurs. Enfin, rassurez-vous, ça reste assez simple : si vous n’avez pas envie de vous prendre la tête, c’est parfait.

    Le truc moins sympa : Les pubs entre chaque niveau. Et l’impression de ne pas trop savoir où le jeu nous mène – et je ne peux pas vous répondre, je ne suis pas allée jusqu’au bout.

    Potentiel de chronophagie : 7/10. Le classique du jeu facile qu’on continue mécaniquement.

    Où c’est qu’on clique ?  Bejeweled]pageid1lang[en

    Pas de pression, y’a pas de chrono

    7 Aequilibrium, pour trouver l’équilibre

    Le concept : Enlever des cubes, des ronds et des rectangles rouges d’un échafaudage de formes, sans que l’ensemble ne se brise. Comme une version jeu flash de la tour Jenga, pour ceux qui connaissent. Plus simple comme concept, tu meurs.

    Le truc en plus : La progression : les premiers niveaux sont niveau CE2, mais plus vous progressez, et plus il faut se creuser la tête pour que la balance ne s’effondre pas. Du jeu un peu bête, on passe à un jeu de réflexion assez intéressant. Surtout que vous n’avez pas besoin de repasser à chaque fois tous les niveaux, votre ordi enregistre vos performances.

    Le truc moins sympa : Les pubs, encore elles. Et les graphismes : service minimal, une nouvelle fois.

    Potentiel de chronophagie : 7/10. Une fois que vous êtes bloqué à un niveau, vous pouvez passer des heures à vous creuser pour résoudre l’équation. Réveillez votre esprit logique !

    Où c’est qu’on clique ? Aequilibrium

    Les premiers niveaux sont niveau CE2

    8 La belote en ligne, avant de gagner un jambon

    Le concept : Jouer à la belote (ou à un autre jeu de cartes) avec des adversaires réels qui, comme vous, n’ont que ça à foutre de prendre à cœur ou à pique. La seule différence avec la réalité, c’est que c’est plus difficile de tricher.

    Le truc en plus : C’est bien fait, rapide, on s’y croirait, et c’est drôle de discuter avec les adversaires dans la partie tchat’. Avec un peu de chance, vous tomberez sur une partie où vos adversaires s’engueulent ou se draguent, c’est assez savoureux.

    Le truc moins sympa : Impossible de s’arrêter en cours de route : comme vos adversaires sont de vrais gens derrière leur ordi, ils ne vont pas attendre que vous fassiez votre vaisselle entre-temps. Et la musique est assez atroce (et répétitive). Et, dernier détail un peu irritant : vous avez à la base 15 euros de mise, si vous les perdez, vous devrez remettre de l’argent sur la table, du vrai cette fois. Ou vous créer un nouveau compte avec une autre adresse mail.

    Potentiel de chronophagie : 8/10. Si vous gagnez, vous vous dites que c’est votre jour de chance, vous avez envie de poursuivre. Si vous perdez, vous ne voulez pas perdre la face.

    Où c’est qu’on clique ? Vous pouvez choisir l’option belote , mais aussi le rami, le tarot, le 8 américain…

    Avec un peu de chance, vous tomberez sur une partie où vos adversaires s’engueulent ou se draguent

    9 Jeux-géographiques.com, pour être hyper bon au Trivial

    Le concept : Placer 20 villes sur la carte de France : plus vous êtes prêt en terme de kilomètres et plus vous êtes rapide, plus vous avez de points. Suffit de connaître par cœur toutes les villes françaises de plus de 10.000 habitants. Easy.

    Le truc en plus : La difficulté, bien sûr, qui vous tient en haleine. La possibilité de placer la ville de Mayenne dans un jeu. Et bien sûr, vos capacités à déchirer au Trivial Poursuit décuplées.

    Le truc moins sympa : C’est assez répétitif. Et peut-être un peu trop intelligent pour se vider franchement la tête.

    Potentiel de chronophagie : 7/10. Notamment parce qu’il n’y a pas que la carte de France, il y a aussi celle du monde, des jeux sur les drapeaux, sur les fleuves… bref, Le jeu pour les apprentis géographes. Ou ceux qui passent des épreuves de culture G à la rentrée.

    Où c’est qu’on clique ? Jeux-géographiques.com

    Il n’y a pas que la carte de France, il y a aussi celle du monde

    10 Robot Unicorn, pour les nostalgiques des Barbies

    Le concept : Vous devez faire trois vœux. Puis votre poney/licorne va sauter vers vos rêves les plus fous. Vous devez donc le faire galoper, l’ébouriffer avec des nuages scintillants et surtout, attention : si vous touchez un mur, un pic ou une grosse étoile, votre messager explose.

    Le truc en plus : « Press Z to make your wishes come true » : on se croirait dans un film à paillettes de Walt Disney dans les années 80. Ou dans le monde de Barbie, l’arc-en-ciel en plus, Ken en moins. Rien que pour voir pendant 3 secondes le graphisme, ce jeu vaut le coup.

    Le truc moins sympa : Euh… ben le graphisme. La musique aussi, atrocement entêtante. Et le jeu en lui-même : on ne voit pas trop où on va en venir.

    Potentiel de chronophagie : 4/10. Si vous résistez à la musique, c’est que vous êtes sourd. Et si vous êtes sourd et que vous résistez au graphisme rose bonbon, c’est que vous êtes daltonien.

    Où c’est qu’on clique ? Robot Unicorn

    Si vous résistez à la musique, c’est que vous êtes sourd

    En bonus Vous en voulez encore ? Allez tester si vous êtes toujours aussi performant que lorsque vous aviez 8 ans sur Tetris ou sur Super Mario Flash.

    Pour ceux qui ne sont jamais rassasiés, des sites compilent des centaines de jeux, vous n’avez plus qu’à piocher. Que ce soit sur zylom, sur miniclip, sur kadodado, kongregate ou sur muxxu , vous aurez l’embarras du choix.

    Evidemment, pour les questions de culture générale, vous pouvez passer des heures (et des heures et des heures) TLMVPSP, tout le monde veut prendre sa place avec Nagui qui vous fait des vannes ou QPUC , le traditionnel Questions pour un champion qui a fait peau neuve il y a quelques mois.

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpress

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER