Vidéo: Pour Christian Vanneste l'homosexualité est une « aberration anthropologique »

Vidéo: Pour Christian Vanneste l'homosexualité est une « aberration anthropologique »

Homophobie | Vox pop | par | 14 Juin 2011

Vidéo: Pour Christian Vanneste l'homosexualité est une « aberration anthropologique »

Alors que les députés votaient une proposition de loi sur le mariage gay le député UMP Christian Vanneste s'est laissé aller devant la presse: "Je ne vois pas en quoi la représentation nationale doit s'intéresser à une aberration anthropologique."

1Les faits:

Mardi 14 juin était votée à l’Assemblée Nationale une proposition de loi socialiste visant à ouvrir le mariage au couple gay en France. La proposition a été rejetée par 293 voix contre 222.

2Le contexte:

A la sortie de l’hémicycle, le député UMP du Nord Christian Vanneste est interviewé par une cohorte de journaliste. Il s’était déjà fait remarqué en 2004 déclarant à La Voix du Nord que « l’homosexualité était inférieure à l’hétérosexualité. Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité ». Des propos qui avaient entrainés des poursuites de SOS-Homophobie, Act-Up Paris et le Syndicat national des entreprises gays (Sneg)

3La question:

Allez vous voter pour ou contre le mariage entre personnes du même sexe?

4La réponse de Christian Vanneste:

« Je ne vois pas en quoi la représentation nationale doit s’intéresser à une aberration anthropologique. Dans l’humanité il n’y a que deux sexes, la société doit assurer sa pérennité par le mariage des hommes et des femmes le reste c’est une question de mode liée à quelques lobby qui ont manifestement beaucoup de pouvoir. (…)

Simone de Beauvoir avait dit très justement on ne nait pas femme on le devient. Alors maintenant on arrive à cette aberration intellectuelle qui consiste à dire on ne nait pas femme on le devient mais en revanche on nait homosexuel et on a les mêmes droits que les hommes et les femmes ! L’égalité entre des gens qui ont des comportements sexuels pour le moins originaux je ne vois pas du tout l’intérêt. »