En ce moment

    28 / 06 / 2011

    Le futur président de la république a-t-il 21 ans?

    Maxime Verner, candidat à la présidentielle : « Au 22e siècle, moi je serai plus là, mais les jeunes auront sauvé le monde»

    Par Maya-Anaïs Yataghène

    Il veut «retourner la France» et fêtera sa victoire en 2012 non pas au Fouquet's mais «dans une sandwicherie». Maxime Verner, candidat autoproclamé des jeunes, confie qu'être candidat à la présidentielle, ça aide pas à emballer.

    15h30, rue de la banque à Paris. Le rendez-vous est pris dans sa maison d’édition. On nous conduit dans une salle de conférence. Max Verner arrive, nous serre la main. « Vous êtes installés ? Je vais aux toilettes et j’arrive ! ». Pas de problème.

    Alors comme ça vous vous présentez à l’élection présidentielle ?

    Je m’appelle Maxime Verner, j’ai 21 ans et je suis le porte-voix des jeunes à l’élection présidentielle. Le candidat qui souhaite défendre la jeunesse et porter un changement de paradigme sur les jeunes de ce pays.

    Devenir président… sérieux ?

    Ce n’est pas une ambition personnelle, il faudrait être un peu barré.  Ce n’est pas un projet pour seulement 2012. Il n’y a plus aucun lien entre les jeunes et la vie politique. Bien que les jeunes soient extrêmement intéressés par la politique, ils n’en comprennent pas les codes parce qu’il n’y a plus de médiateur jeune. C’est ce que je veux être. Et là dessus, j’espère que je suis pris au sérieux.

    Mais pourquoi la jeunesse ?

    Je crois qu’au 22ème siècle, moi je serais plus là, mais que les jeunes auront sauvé le monde, ou en tout cas donné le sens qui manque aujourd’hui. Dans toutes les jeunesses, et même dans ces micro-générations qui ont beaucoup de disparités, il y a un point commun : c’est une sorte de nausée, moi j’appelle ça. C’est un peu sartrien. Ça fait que les jeunes ne croient plus au modèle républicain.

    Et vous, vous êtes un vrai jeune ? Vous buvez ?

    Oui comme tout le monde ! Vous savez, les jeunes sous le seuil de pauvreté, je connais : je vis avec mes 460 euros de bourse, je suis dans cette réalité là. Vous seriez, (j’allais dire sur le cul), de voir à quel point les jeunes sont passionnés par la politique. Vous seriez vraiment impressionnées de voir ça !

    Vous n’avez pas l’impression d’être un peu le candidat du buzz ? De faire un coup marketing ?

    C’est pas du marketing tout ça, où est ce que vous avez vu du marketing ? Vous savez communication au 16ème siècle, c’était communion. Il y en a beaucoup qui disent oui c’est le buzz… Alors c’est évident qu’on est bien obligé d’aller s’exprimer dans les médias, d’aller communiquer avec les citoyens. Faire de la politique de chambre, ça m’intéresse pas du tout.

    Imaginons, vous êtes élus en 2012. Direct, vous iriez au Fouquet’s ou au McDo ?

    Ni l’un ni l’autre, j’irai dans une petite sandwicherie, un truc simple, parce que la France c’est pas le Fouquet’s. C’est le McDo aussi, parce que vous savez c’est eux qui achètent beaucoup de pommes de terre et de steaks à nos producteurs ! Je crois que la grande qualité de la France c’est son multiculturalisme. C’est ça la France, pouvoir aller manger dans un restaurant italien, arménien, ce que vous voulez. Et partager pour autant le plaisir bien français d’un repas, ou autre chose. Je suis pas du tout dans la représentation.

    Après l’élection, vous donnez une petite fête …

    UNE BOUM !

    Vous invitez Mireille Mathieu ou Camelia Jordana ?

    Je l’aime bien Camelia Jordana, elle chantait une chanson sur Barbara. Mais je vous avoue que là j’étais en Turquie donc j’ai zappé complètement les chanteurs français.

    Tarkan alors?

    Il existe encore ! Il fait encore des chansons. C’est vous dire. Mais il fait plus “kiss kiss”. Il la fait plus celle-ci.

    Question François Mitterrand, est-ce que vous avez les dents longues, et est-ce que vous iriez jusqu’à faire des écoutes Skype de vos opposants ?

    A l’époque il écoutait plus Carole Bouquet que les opposants! Moi j’aimerais bien écouter Marion Cotillard mais je sais pas si je pourrais le faire… Abus de pouvoir.
    Et mes dents ne rayent pas le parquet, tout va très bien, il n’y a pas de problème.

    Demandez le programme !

    1. Généraliser le prêt à taux zéro
    2. Instaurer un service civique obligatoire pour tous les moins de 25 ans
    3. Rendre obligatoire un “conseil municipal des jeunes” pour les mairies de plus de 15 000 habitants
    4. Offrir la formation au permis de conduire
    5. Organiser une Fête nationale de la jeunesse sur le modèle de la Fête de la musique
    6. Créer une “Agence publique de l’intergénérationnel” pour favoriser la solidarité entre les âges
    7. Inscrire d’office tous les Français sur les listes électorales et prendre en compte le vote blanc
    8. Organiser des transports publics à la sortie des boîtes de nuit

    Et mes dents ne rayent pas le parquet, tout va très bien, il n’y a pas de problème.
    Je ne vais pas au Sofitel, je ne vais pas dans les hôtels.

    Question DSK, est-ce qu’un jeune ça résiste à ses pulsions, jusqu’au bout ?

    Je ne vais pas au Sofitel, je ne vais pas dans les hôtels. C’est l’avantage aussi dans cette crise morale. Quand vous avez 21 ans, vous n’avez pas tapé dans la caisse. C’est pas ma logique, je vais pas en politique pour en faire un métier. Pour moi c’est un engagement.

    Est-ce qu’il y aura une Cécilia Verner, puis une Carla Verner, et puis un Mini Verner? Et qui sait peut-être un enfant caché Verner ?

    Une Mazarine Verner ? Pour l’instant il n’y en a pas, ou alors elle est tellement bien cachée que je l’ai jamais vue. On pense que les jeunes s’intéressent à la politique d’autant plus qu’on parle de la vie privée des politiques mais c’est faux. Pour eux ce ne sont plus des hommes politiques, ça devient des people. Moi je suis pas un people, c’est pas ma vocation.

    Ça marche mieux avec les filles, d’être politiquement actif ?

    Non. Non, ça marche partout pareil. Heureusement. Heureusement, sinon ça serait inquiétant…

    Et au gouvernement, des people ?

    Je prendrai pas que des jeunes, la dictature des jeunes très peu pour moi. Je prendrai des gens conscients de l’importance qu’a l’avenir dans la vie. Des humanistes, peut être des écologistes, mais aussi des gens qui pensent à l’environnement moral. Des gens de droite, de gauche, des gens qui sont dans ce projet collectif de long terme : des long-termistes.

    Et vous, à court terme, ça donne quoi ?

    A partir du 14 Juillet ça va devenir passionnant, je vais faire le tour de France de ceux qui ne partent pas en vacances. J’espère recueillir des parrainages et tous les soirs avoir une salle à la campagne ou en banlieue où échanger avec les citoyens. Moi je fais pas des grands meetings à Bercy ou à Charléty moi, moi il me suffit qu’il y ait quelques citoyens et on peut échanger comme ça.

    D’ailleurs vous allez réussir à avoir les 500 parrainages ?

    J’ai envoyé une lettre à tous les maires de France. On a plus de 150 maires qui veulent me recevoir et peut-être me donner leur parrainage. Je vais retourner la France pendant un an et faites moi confiance, je ne lâche jamais le morceau quand il s’agit de la jeunesse et des engagements politiques. Je crois dur comme fer que je les aurai.

    Si vous étiez président… Que feriez vous pour la dette de la France ?

    Des jeunes qui commencent à 28 ans à bosser, c’est ça qui fait la faillite de la France.
    Quand on me dit que l’Etat est en faillite, et ben je dis investissez encore plus urgemment sur les jeunes ! Ce sont les seuls qui vont produire de la richesse sur une période longue. C’est ça la vérité.

    …et pour le RSA ?

    L’assistanat c’est très politique, c’est très tolérance zéro, Le Pen…etc. Moi, c’est l’intolérance zéro que je veux instaurer. Je ne connais aucun jeune de moins de 30 ans qui soit dans la logique de vivre sans rien foutre, aucun. On a une vie à construire ! On va leur raconter quoi à nos gosses, nous ?

    …et si jamais 20.000 immigrés belges arrivaient aux frontières ?

    La France c’est un pays d’accueil, on te dit jamais « tu es un italien, tu es un arménien…». Ça met du temps, c’est difficile mais in fine on est intégré. En plus on a une vraie histoire avec les Belges et pas seulement des histoires drôles…

    Votre avis sur la dépénalisation  du cannabis ?

    Je suis contre qu’on légalise ça, qu’on mette ça dans les pharmacies. Ca reste de la merde ! On dépense son énergie et ses moyens financiers à aller chercher son shit, fumer son shit entre copains et on s’isole. C’est ça le vrai problème : c’est un isolement social, une léthargie. Je propose qu’on aille dans les collèges et les lycées et qu’on leur dise c’est quoi du shit, c’est quoi de la beuh : après, en leur âme et conscience, ils font leur choix de prendre des stupéfiants ou pas.

    Maxime Verner en 5 dates

    11 Septembre 1989 : Naissance de Maxime Verner  à Lyon (Rhône)
    12 juillet 1998: Coupe du Monde de Foot, “On a compris ce que c’est que la République”
    21 avril 2002 : “Marine, pardon lapsus, Jean-Marie Le Pen au deuxième tour de l’élection présidentielle”
    Juin 2011 : Publication de son manifeste politique “Jeunes de tous les âges, unissez-vous. 89 propositions pour 2012”
    Après 2012 : Travaillera probablement dans la communication, après ses études au CELSA.

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress