En ce moment

    26/10/2012

    « Ben le choco BN »

    Vidéo : Quel est votre objet français préféré ?

    Par Gurvan Kristanadjaja

    Sur StreetPress, le député de Marseille Patrick Mennucci est « prêt à poser avec une bouillabaisse » pour vanter le Made in France. La marinière d'Arnaud Montebourg donne des idées à l'Assemblée Nationale.

    1 Les faits :

    Vous n’avez pas pu passer à côté. En posant vêtu par Armorlux, un robot Moulinex à la main pour le Parisien Magazine, Arnaud Montebourg a fait un véritable buzz. Après la publication du magazine, vendredi 19 octobre, les ventes de polos rayés Armorlux ont augmenté de 75% .

    2 Le contexte :

    Le made in France est devenu une véritable obsession pour les politiques depuis un an. De l’extrême gauche à l’extrême droite, tout le monde en parle. Ici Philippe Poutou, au mois de mars : « Il faut favoriser les produits made in France » Ou Marine Le Pen en février 2012 : « Il faut faire voter une loi “Achetons Français”. » Le phénomène aura même son propre salon le 9,10 et 11 novembre prochain à Paris.

    3 La question de StreetPress

    Quel est votre produit français préféré ?

    J’aime bien les robots Moulinex

    4 La réponse des députés

    Les soiffards :

    Patrick Balkany – UMP – Hauts-de-Seine : « On a du bon vin, personne n’en a d’aussi bons que nous; du bon fromage. »

    Claude Goasguen – UMP – Paris : « Le vin ! Le vin de Bordeaux. (…) Moi je trouve que l’on devrait faire la différence entre les produits français qui sont faits en France et les produits made in France qui sont faits à l’étranger. »

    Les gloutons :

    Yves Jégo – UMP – Seine et Marne : « Ben le choco BN. Le concurrent du choco BN – qui est justement made in Tchéquie, un certain pPrince de quelque chose, je vous laisse deviner – trompe un peu le consommateur puisqu’il ne dit pas où il est fabriqué. Moi je suis celui qui a mis en place le label origine France garantie, parce que les marques ne sont pas les originaux. »

    Pascale Terrasse – PS – Ardèche : « La crème de marrons ardéchoise. »

    Philippe Houillon – UMP – Val-d’Oise : « Le blé. »

    Patrick Mennucci – PS – Bouches-du-Rhône : « Oui bien sûr que je suis prêt à poser avec une bouillabaisse, y a pas de problème. Je le fais régulièrement d’ailleurs. »

    Henri Jibrayel – PS – Bouches-du-Rhône : « J’aime bien les robots Moulinex, j’aime bien cette partie moderne. Ça a permis à la ménagère d’aller plus vite dans les travaux ménagers. »

    C’est quand même un comble que Renault exporte et que Toyota produise en France

    Je suis prêt à poser devant une centrale nucléaire

    Les pilotes :

    Michel Voisin – UMP – Ain : « L’automobile. »

    Jean-François Mancel – UMP – Oise : « Moi les tracteurs Massey Ferguson. »

    Eric Woerth – UMP – Oise : « Les skis Rossignol. »

    Nicolas Dupont-Aignan – DVD – Essone : « Si j’étais provocateur, j’dirais la voiture Toyota à Valenciennes, c’est quand même un comble que Renault exporte et que Toyota produise en France. »

    Les irradiés :

    Hervé Mariton – UMP – Drôme : « Oh oui, je suis prêt à poser devant une centrale nucléaire naturellement »

    Les autres :

    Damien Abad – UMP – Ain : « La lunette. »

    Christophe Castaner – PS – Alpes-de-Haute-Provence : « Le robot électro-ménager. »

    Viviane Le Dissez – PS – Côtes d’Armor : « Au-delà de ça, je pense qu’il ne faut pas non plus s’enfermer dans nos frontières parce que l’économie c’est aussi au-delà des frontières. »

    Damien Abad – UMP – Ain : « Aujourd’hui on ne peut pas accepter en Europe qu’on ait des réglementations qui permettent que des produits ne respectent pas les normes et les règles que nous même nous imposons à nos producteurs. Cela est plus possible, ça s’appelle le respect du principe de réciprocité. Et nous sommes obligés nous français, d’être producteurs sur des niches. Et le luxe, est une de ces niches-là. »

    Le vin ! Le vin de Bordeaux

    Cet article est à prix libre. Pour continuer la lecture, vous pouvez faire un don.

    StreetPress est un média indépendant qui repose sur les dons de ses lecteurs et lectrices. Pour bien finir l’année, aidez-nous à atteindre les 100 000 euros avant le 11 décembre. En savoir plus →

    Après déduction fiscale, un don de 30€ vous reviendra à 10€.

    Soutenir Streetpress Je fais un don
    mode payements
    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soient ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER