En ce moment

    30 / 10 / 2012

    Philippe Hayat, auteur du rapport sur l'entreprenariat pour Fleur Pellerin, au micro de la « Matinale Politique »

    « En France, on n'encourage pas un entrepreneur à développer son business »

    Par StreetPress

    Le serial-entrepreneur Philippe Hayat était l'invité lundi de « La Matinale Politique », l'émission politique hebdomadaire de StreetPress et Radio Campus. L'occasion de défendre les propositions de son rapport « Pour un new deal entrepreneurial ».

    Sur son parcours

    Vous êtes diplômé de Polytechnique et de l’Essec, vous commencez votre carrière en tant que consultant dans un grand cabinet de conseil, puis à 28 ans, vous reprenez une entreprise créée par votre grand-père, les Bâches de France. C’est comme cela que vous faites fortune ?

    Disons que quand je l’ai reprise, c’était le contraire de la fortune, j’ai dû m’endetter pour racheter des parts, cela a été un peu compliqué et j’ai perdu 20 à 30 % de mon chiffre d’affaires dès la première année. J’ai fait toutes les erreurs du monde donc je n’ai pas tout de suite été sur la voie la fortune. Mais après les choses sont allées un petit peu mieux !

    Vous avez revendu cette entreprise quelques années plus tard…

    J’ai multiplié par 5 le chiffre d’affaires, et par 10 le bénéfice. En fait, quand je l’ai rachetée, je faisais des bâches pour couvrir les camions, et quand je l’ai vendue, c’était le leader français du coffrage de chantier pour faire des bâches publicitaire pour protéger les chantiers.

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress