En ce moment

    14/11/2012

    « La cause syrienne mériterait qu'on s'engage à ce niveau-là »

    Vidéo : pour quelle cause feriez-vous grève de la faim ?

    Par Jacques Torrance

    Sur StreetPress, Nicolas Dupont-Aignan annonce une grève de la faim pour que la France sorte de l'Euro avant de renoncer : « Ils préféreraient me laisser mourir de faim. » UMP ou PS, peu de députés approuvent la démarche de Stéphane Gatignon.

    1 Les faits :

    Stéphane Gatignon, le maire Europe Ecologie – Les Verts de Sevran (93), a entamé une grève de la faim le vendredi 9 novembre. Installé dans une tente de camping, place Edouard Henriot, devant l’Assemblée Nationale, il réclame 5 millions d’euros à l’État pour boucler le budget de sa commune, une des plus pauvres de France, qui a pris de plein fouet la faillite de Dexia.

    Mercredi matin, il n’avait toujours rien mangé.

    2 Le contexte :

    La grève de la faim, peut-être dernier mode d’action pour faire entendre une cause juste qui laisse trop indifférent ? Gandhi, en 1932, a jeûné pendant 6 jours pour les droits des intouchables que le parlement local voulait remettre en cause. En France, le libertaire Louis Lecoin ne mange plus en 1962, en pleine guerre d’Algérie, pour demander un statut pour les objecteurs de conscience. 2 buzz qui ont cartonné, puisque les grévistes l’ont emporté.

    Ce ne fut pas le cas pour Bobby Sands, député de l’Ira, que Margaret Thatcher laissa mourir après 66 jours de grève de la faim. Il demandait un statut de prisonnier politique pour les républicains irlandais incarcérés.

    3 La question de StreetPress :

    Et vous, pour quelle cause pourriez-vous faire une grève de la faim ?

    Aller jusqu’à la grève de la faim, certainement pas. Je suis Alsacien, alors la saucisse et la choucroute ça me tente.

    4 La réponse des députés :

    Les grévistes

    Denis Baupin – EELV – Paris « Pour beaucoup de causes. Si j’étais sûr qu’une grève de la faim pouvait nous faire sortir du nucléaire, par exemple, je ferais une grève de la faim (…) Pour que ce soit pertinent, il faut un sujet d’envergure et gagnable. La dernière fois que José Bové a lancé une grève de la faim, il savait que dans les 15 jours qui suivaient, il y avait des décisions importantes. Ça peut rythmer une campagne d’opinion »

    Nicolas Dupont-Aignan – DLR – Essonne : « Pour l’indépendance de mon pays. Mais je ne suis pas sûr qu’ils ne préféreraient pas me laisser mourir de faim. »

    Jean-Pierre Door – UMP – Loiret : « J’aimerais bien la faire pour pouvoir perdre du poids. »

    Serge Janquin – PS – Pas-de-Calais : « Il y a par exemple la cause syrienne qui mériterait qu’on s’engage à ce niveau-là »

    Patrick Ollier – UMP – Hauts-de-Seine : « Pour la misère, la précarité »

    Serge Letchimy – PS – Martinique : « La dignité humaine, la question des guerres inutiles me semblent aussi fondamentales »

    Les gros estomacs

    Benoist Apparu – UMP – Seine-et-Marne : « Y’a pas que la grève de la faim comme mode de gouvernance intelligent, rassurez-moi ? »

    Malek Boutih – PS – Essonne : « On envoie comme signal à l’opinion publique que nous-mêmes, nous n’avons pas de pouvoir ! Ça détruit même l’idée d’action politique, faut se battre quoi ! (…) La grève de la faim, c’est Bobby Sands dans les prisons nord-irlandaises. »

    Thierry Mariani – UMP – Asie : «C’est ridicule. Demain c’est quoi ? Y’en a un qui se coupera le petit doigt pour montrer qu’il en fait plus que le voisin ? (…) Vous savez j’ai été président du groupe d’étude sur la restauration, ça m’ennuierait de faire la grève de la faim. »

    Yves Jégo – UMP – Seine-et-Marne : « Quand on fait bien son travail, on n’a pas besoin d’attirer l’attention »

    Catherine Coutelle – PS – Vienne : « Je trouve que ça dévalorise les grèves de la faim, quand on annonce une grève de la faim de 4 jours »

    Sébastien Huyghes – UMP – Nord : « Plus personne ne se souvient pourquoi Jean Lasalle avait fait une grève de la faim à l’Assemblée. Mais finalement c’est lui qui est devenu le centre d’attraction et non la cause qu’il défendait »

    Jean-Luc Reitzer – UMP – Haut-Rhin : « Parfois j’ai envie d’exprimer ma colère. Mais aller jusqu’à la grève de la faim, certainement pas. Je suis Alsacien, alors la saucisse et la choucroute ça me tente. »

    J’aimerais bien la faire pour pouvoir perdre du poids

    Pour que ce soit pertinent, il faut un sujet d’envergure et gagnable

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER