En ce moment

    26/05/2010

    Amityville: La célèbre maison hantée en vente dans une agence immobilière

    Par Benjamin Gans

    Depuis lundi la maison hantée la plus célèbre des États-Unis est en vente dans une agence immobilière. Souvenez-vous Amityville, c'est la Maison du Diable dans le film de Stuart Rosenberg en 1979.

    Amateurs de paranormal ou de films d’horreurs, il ne vous en coûtera « que » 1.15 millions de dollars (929 315 €) pour acquérir la célèbre maison hantée située sur l’île de Long Island, au 112 Ocean Avenue, dans la petite et charmante ville d’Amityville aux Etats-Unis.

    Depuis le massacre d’une famille, il y a des manifestations surnaturelles

    C’est dans les murs de cette magnifique propriété au pur style colonial que Ronald De Feo junior massacra ses deux frères, ses deux sœurs et ses parents le 14 novembre 1974. La légende veut que depuis de multiples manifestations surnaturelles et terrifiantes s’y produisent.

    L’histoire de la maison adaptée par Hollywood

    La famille Lutz et ses trois enfants ont été les premiers – et les seuls – témoins des apparitions quand ils emménagent en 1975 dans la maison contre 80 000 dollars. En 1977, leur histoire prend une ampleur médiatique dont le journaliste Jay Anson en tira un best seller « The Amityville Horror » (10 millions d’exemplaires quand même). Le livre fut ensuite adapté par Hollywood qui en fit un énorme succès au box office,  rebaptisé en France « Amityville, la maison du diable » (1979, Stuart Rosenberg).

    Les propriétaires suivants ne constatèrent rien d’anormal à part un flot ininterrompu de curieux pendant des années. Si vous voulez acquérir la maison pour vérifier la rumeur ou simplement la visiter en photo, vous pouvez consultez sa fiche sur le site de l’agence immobilière Mortage

    Bande annonce du film (l’original de 1979, pas le remake de 2005)

    Source: Benjamin Gans | StreetPress

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpress

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER