Exclu: Domenech est "le traître"!

Exclu: Domenech est "le traître"!

StreetPress raconte minute par minute comment Domenech a tout balancé

ABC | Témoignage | par | 24 Juin 2010

Exclu: Domenech est "le traître"!

Plus balèze qu'Entrevue et Closer réunis, StreetPress révèle ... comment vendredi à 22h57 un stagiaire de l'Équipe a été mis au courant des insultes de Nicolas Anelka via un texto de Raymond envoyé à Estelle Denis.

8h12 – Réfectoire Desmond Tutu de l’hôtel Protea Landmark de Polokwane

Petit dej’ de l’équipe de France dans le réfectoire Desmond Tutu de l’hôtel Protea Landmark. Bacari Sagna partage un bol de Chocapics avec Hugo Lloris, pendant que Mathieu Valbuena regarde un épisode d’Inspecteur Gadget sur son iPhone après avoir fini ses tartines.

«Hey kesse tu fé sal’ boloss ?» Frank Ribéry en mode Booba

Yohan Gourcuff est super content : il reste un yaourt à la banane sur le buffet et personne à l’horizon pour le lui chiper, pas comme hier avec ce salaud d’Éric Abidal. « Hey kesse tu fé sal’ boloss ? ». Pas de bol pour Yoyo, aujourd’hui c’est Franky Ribéry qui se met sur son passage. « Tu le veux ton Bifidus Actif !? Et ben mets-toi à 4 pattes et imite le chien ! ». Gourcuff s’exécute et fait wouf-wouf. « Téma le gros dép’ ! », s’esclaffe le Ch’ti. William Gallas et Nico Anelka, qui ont ramené leur PSP pour le petit dej’, se marrent comme des baleines pendant leur partie de PES . « Arrête Franky ! Il va encore aller voir le coach pour pleurer comme une baltringue ! ».

Jérémy Toulalan discute au loin avec Robert Duverne, son préparateur physique à l’OL : « Regarde moi ce bordel … Faut que je fasse quelque chose putain. … Tu peux me prêter ton téléphone Robert ? J’ai besoin de consulter un numéro… »

15h37 – Meeting Room Nelson Mandela de l’hôtel Protea Landmark

«Putain mais t'es trop con, lui c'est Bob Marley !» Djibril Cissé en mode reggea sud-africain

Séance vidéo sur l’équipe du Mexique. Raymond Domenech prend un marqueur et dessine sur le tableau un terrain de foot qui ressemble étrangement à un terrain de base-ball : « Éric, il faut que tu fasses super attention à Javier Hernandez. Il part souvent à la limite du hors-jeu. Fais gaffe à ne pas être en retard sur l’alignement ! Toi Patrice, si jamais Barrera entre en jeu, il va toujours prendre l’intérieur avec son pied gauche. Oriente le TOUJOURS vers la ligne de touche !»

Stéphane Ruffier est super attentif au premier rang tandis qu’il y a de l’agitation au fond de la salle. « Put1 ça pu, ki cé ka pété ! » râle Patrice Evra avec un air de dégoût. « J’sé pas cé pas moi ! C’est lui là !», répond Franck Ribery en désignant du doigt un portait de Nelson Mandela, accroché au mur. Djib‘ Cissé en a gros sur la patate : « Putain mais t’es trop con, lui c’est Bob Marley ! Comment tu parles de Bob Marley ! ».

Henry, dont le Prozac commence à faire moins d’effet, est toujours emmitouflé dans sa doudoune Carrefour et son bonnet TF1. Le regard vague, il est pensif : « C’était mieux dans les Yeux dans les Bleus … Mais j’ai toujours le 06 de Duluc qui travaille à l’Équipe non ? Ptet que j’pourrais m’arranger pour retrouver ma place … »

17h55 – Suite 237 de l’hôtel Protea Landmark

«Bon les gars, on dit 500€/1.000€ pour les blinds ?» Nicolas Anelka en mode Gus Hansen

Les joueurs sèchent la sieste et Nicolas Anelka organise une partie de poker dans sa chambre. « Bon les gars, on dit 500€/1.000€ pour les blinds ? » Abidal, Govou, Malouda et Gignac sont super chauds, mais Planus, Diaby et Diarra à qui on avait dit qu’ils allaient jouer au tarot ont un peu les boules. En plus Cissé ressemble à Mister T et monte la garde devant la porte: impossible de s’échapper.  

Première main: Abidal reçoit 8 – 2 et demande conseil à Djbril Cissé. « Ah ouais c’est trop des bonnes cartes », lui murmure à l’oreille l’attaquant du Pana. Abidal annonce « Tapis » et tout le monde se couche. Sauf Nico Anelka qui découvre As-As: « Je suis! ».

Sur le board, Malouda fait le croupier et sort As – As – Roi – 5 – 9. Govou se marre en sirotant son whisky-coca et félicite Nico. « J’ai gagné ! J’ai gagné !  » s’écrit Eric Abidal, des larmes de bonheur plein les yeux. Malouda se moque de lui pendant qu’Anelka ramasse des jetons. Eric est vénère: « Il va voir ce qu’il va voir Anelka … Je l’aurai un jour, je l’aurai ! ».

21h53 – Vestiaire domicile du Peter Mokoba Stadium de Polokwane

Anelka à Domenech: « Va te faire enculer, tu peux faire ce que tu veux avec ton système de merde »

22h57 – Toilettes des hommes du Peter Mokoba Stadium de Polokwane

«Oh mon pauvre Raymond ! Regardez ce qu’ils lui ont fait ! » Estelle Denis en mode balance

Raymond Domenech a les boules. Même le soir de sa plus humiliante défaite, David Astorga vient le faire chier en zone mixte pour avoir un mot. Et puis il y a « l’autre »: cet ingrat d’Anelka à qui Raymond a confié les clefs de l’attaque de la maison bleue et qui l’humilie devant toute l’équipe.

Ray est enfermé dans les toilettes, et il pleure: « J’en ai fait un titulaire indiscutable et voilà comment il me remercie ? Il a ruiné ma sortie ! J’ai tout fait pour devenir son ami, c’est dégueulasse ce qu’il m’a fait. »

Allez ressaisis-toi Raymond ! Tu n’es pas du genre à te laisser abattre ! On a beau dire que tu es rancunier mais tes ennemis, un jour ou l’autre, tu finis par les avoir : c’est pas Bobby Pirès ou Parreira qui diront pas le contraire.

Bip-Bip-Bip : Ah ça doit être un texto d’Estelle ! « Pas trop déçu mon chouchou ? ». Elle va avoir avoir un sacré scoop ma p’tite Estelle !

« Si c’est très dur. En plus Anelka m’a dit: ‘Va te faire enculer, tu peux faire ce que tu veux avec ton système de merde’. Heureusement on se voit toujours tout à l’heure à ton hôtel ? »

Au bord de la piscine du Sofitel de Johannesburg Estelle boit un mojito avec Valérie Damidot, Virginie Efira et un stagiaire de l’Équipe. « Oh mon pauvre Raymond ! Regardez ce qu’ils lui ont fait ! »

Source: Robin D’Angelo | StreetPress


L'actu