En ce moment

    02 / 07 / 2010

    Vidéo: « Nous ne nous ingérons pas dans le football français », Rama Yade

    Par Lisa Serero

    Invitée de France Info ce matin, la Secrétaire d'État chargée des Sports, Rama Yade, est revenue sur la crise que traverse l'équipe de France de football et sur l'ingérence supposée des politiques dans la FFF.

    1.Les faits:

    Invitée ce matin sur France Info, Rama Yade, Secrétaire d’Etat chargée des Sports, a affirmé qu’il n’y avait aucune ingérence politique de la part du gouvernement sur le football français. Elle souhaite également une dimension civique plus importante dans la formation des joueurs de l’équipe de France ainsi qu’une entente entre professionnels et amateurs pour la succession de Jean-Pierre Escalettes à la tête de la Fédération Française de Football (FFF).

    2. La vidéo:

    3. Le verbatim:

    « Jean-Pierre Escalettes est parti, Laurent Blanc va arriver. Il y a trois chantiers : la gouvernance (…) les états généraux du football (…). Ce qui s’est passé en Afrique Sud n’a pas seulement été une débâcle sportive mais aussi morale donc il faut donner à voir des sportifs qui, certes, gagnent beaucoup d’argent, mais qui ont aussi conscience que quand ils portent le maillot bleu, ils sont ambassadeurs de leur pays. Ça suppose un volet civique dans la formation qui soit beaucoup plus appuyé. Le troisième chantier, c’est la solidarité avec les amateurs (…) ma préoccupation principale, c’est que la solidarité entre les pros et les amateurs joue, qu’ils trouvent les moyens de s’entendre parce que l’organisation du football français est fondée sur cette alliance historique. »

    -Est-ce qu’il y a un risque d’ingérence politique ?

    « Nous ne nous ingérons pas. Ce que nous souhaitons, c’est que la Fédération Française de Football fonctionne bien et l’État est légitime à le vouloir dans la mesure où elle a donnée une délégation de service public à la Fédération Française de Football. Si elle peut organiser des compétitions, faire des matchs, c’est parce qu’il y a cette délégation (…). Et à partir du moment où l’image de la France a été autant entachée à l’étranger, il n’est pas illégitime non plus à ce que l’État veille à ce que la Fédération fonctionne mieux. »

    A propos des rumeurs concernant son départ probable du gouvernement au prochain remaniement ministériel, Rama Yade a affirmé qu’elle ne souhaitait pas participer à « la République du potin. Je n’ai ni à confirmer ni à infirmer ce que je n’ai pas entendu ».

    Source: Lisa Serero | StreetPress d’après France Info

    Aujourd’hui, nos emplois sont sauvés. C’est grâce à vous. Merci. Nous avons choisi de poursuivre cette campagne pour pérenniser notre modèle économique bien-sûr, et surtout pour inventer une autre façon d’être un média. Objectif : 70.000 euros avant le 15 novembre

    Je donne pour sauver StreetPress