En ce moment

    23 / 09 / 2011

    Loubavitch, grand-mères, bouchers casher... La rue Petit répond à StreetPress

    Mazel-Tov pour un Etat palestinien à l'Onu ?

    Par Jacques Torrance

    Pendant que Mahmoud Abbas faisait un speech aux Nations-Unies pour demander la reconnaissance d'un Etat palestinien, les commerces de la rue Petit dans le 19e se remplissaient avant Shabbat. Où extrémisme et amour universel ne font parfois qu'un.

    1Les faits:

    Vendredi 23 septembre devant l’Assemblée Générale de l’Onu, le président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas a demandé aux Nations-Unies de reconnaître un Etat palestinien.
    C’est une première pour le dirigeant palestinien: les discussions portant sur la reconnaissance d’un Etat palestinien étaient jusqu’à présent réalisées dans le cadre de négociations avec Israël, rompues depuis l’offensive dans la bande de Gaza pendant l’hiver 2008.

    Si tu veux en savoir plus, cliques ici.

    2Le contexte:

    Rue Petit, quelques heures avant Shabbat, il y a la queue devant la boucherie casher et la pâtisserie Aux délices de Maxime. Les Loubavitch eux se checkent et font les rabatteurs: Si vous avez le malheur de dire que vous êtes juif, ça va être difficile de quitter la rue sans mettre les tefilines.

    3La question de StreetPress:

    La demande de reconnaissance d’un État palestinien à l’Onu: Mazel-Tov ou pas ?

    StreetPress existe depuis déjà 10 ans. Aujourd’hui, il nous manque 40.000 euros pour boucler l’année et pouvoir frapper encore plus fort l’an prochain. Parce qu’aucun milliardaire n'est au capital, si nous ne les réunissons pas StreetPress s’arrêtera. Sauvez StreetPress en faisant un don, maintenant.

    Je donne pour sauver StreetPress