Claude Guéant doit-il passer aux aveux ?

Claude Guéant doit-il passer aux aveux ?

« De toute façon, tout finit par se savoir »

A l’Assemblée | Vox pop | par | 16 Mai 2013

Claude Guéant doit-il passer aux aveux ?

Du business avec Kadhafi, du blanchiment d'argent, un tableau volé à son ministère… Chaque semaine, de nouvelles accusations éclaboussent Claude Guéant. Et si comme Cahuzac, il passait aux aveux ?

1Les faits

Encore une affaire de tableaux pour Claude Guéant ! L’ex-ministre de l’Intérieur est accusé d’avoir récupéré pour décorer son cabinet d’avocat une œuvre du peintre ivoirien James Houra. Le tableau était une propriété de l’Etat qui ornait jusqu’ici les murs de son ancien ministère.

2Le contexte

C’est la deuxième affaire de tableaux en quelques semaines pour Claude Guéant. La précédente est moins cocasse puisque l’ancien homme de confiance de Nicolas Sarkozy est accusé d’avoir blanchi 500.000 euros, via un montage financier sur des œuvres d’art. Des accusations qui la foutent mal après les soupçons sur le financement occulte de la campagne de Sarkozy en 2007 par Mouammar Kadhafi.
Et si comme Jérôme Cahuzac, Guéant passait aux aveux ?

3La question de StreetPress :

Claude Guéant doit-il passer aux aveux ?

4La réponse des députés

Patrick Mennucci – PS – Bouches-du-Rhône : « Mais nous devrions tous passer aux aveux, c’est très important de dire la vérité »

Jean-François Lamour – UMP – Paris : « Quels aveux ? Il a fait quoi, chère madame ? Vous avez l’air d’être plus au courant que moi… Ecoutez, lui il a dit d’où venait l’argent, à qui il les avait vendus, c’est à la justice de faire son travail, maintenant »

Thierry Mandon – PS – Essonne : « S’il a menti il serait bon qu’il le reconnaisse parce que de toute façon tout finit par se savoir » (rejoint sur ce point par Yann Galut, député PS du Cher)

Philippe Gosselin – UMP – Manche : « Ecoutez, y’a des choses qui peuvent paraître effectivement un peu curieuses, bon… »

François de Rugy – EELV – Loire-Atlantique : « S’il veut faire des affaires, s’il veut être uniquement là-dedans, qu’il le fasse, mais qu’il arrête totalement de faire de la politique. Malheureusement les aveux en politique c’est très, très rare, de ce point de vue là monsieur Cahuzac a été un cas à part, aussi. »


L'actu