En ce moment

    28/07/2010

    Ouverture aujourd'hui du procès du drapeau brûlé de Villeneuve Saint-Georges

    Par Lisa Serero

    Au tribunal de Créteil débute à 13h30 le procès des incendiaires du drapeau de la ville de Villeneuve Saint-George quelques jours après la parution d'un décret rendant l'outrage au drapeau français passible de 1.500 € d'amende.

    font color=“red”>1. Les faits:

    Mercredi 28 juillet s’ouvre à 13h30 le procès des 3 jeunes gens accusés d’avoir brûlé, dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 juin 2010, le drapeau de la ville de Villeneuve Saint-Georges qui flottait devant la mairie et de l’avoir remplacé par le drapeau algérien. Joint au téléphone par StreetPress la mairie communiste de la ville, partie civile dans l’affaire, n’a pas souhaité s’exprimer.

    font color=“red”>2. Le contexte:

    Au mois de mars, la polémique avait enflé avec la diffusion d’une photographie montrant un homme s’essuyant les fesses avec un drapeau français, une photo primée par le jury d’un concours de la Fnac de Nice . Eric Ciotti, député UMP des Alpes Maritimes, et Michèle Alliot-Marie, ministre de la Justice, exigeaient alors que des poursuites soient engagées.

    Puis au mois de juin c’était l’affaire du drapeau de Villeneuve Saint-George, présenté à tort comme un drapeau français alors qu’il s’agissait de celui de la ville aux couleurs aussi bleu-blanc-rouge.

    Le 23 juillet dernier au Journal Officiel paraissait un décret rendant  l’outrage au drapeau français passible de 1.500 € d’amende.

    Source: Lisa Serero | StreetPress

    Cet article est à prix libre. Pour continuer la lecture, vous pouvez faire un don.

    StreetPress est un média indépendant qui repose sur les dons de ses lecteurs et lectrices. Pour bien finir l’année, aidez-nous à atteindre les 100 000 euros avant le 11 décembre. En savoir plus →

    Après déduction fiscale, un don de 30€ vous reviendra à 10€.

    Soutenir Streetpress Je fais un don
    mode payements
    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soient ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER