En ce moment

    28 / 07 / 2010

    VoxPop à Gare de l'Est sur « la réunion sur les Roms » de Sarkozy

    Jacques, réceptionniste dans un théâtre: « C'est pas que y'a trop de Roms, c'est que y'a trop de tout! »

    Par Samba Doucouré

    A Gare de l'Est entre les kebabs et les livraisons de textiles, il y a aussi un conciliabule sur les Roms: C'est Jacques qui prend le rôle de Brice Hortefeux tandis que Youcef la joue Manuel Valls.

    Sami, 64 ans, retraité:

    « Un ram ? Un rom ? Ah bas j’sais pas c’que ça veut dire ! C’est des Bulgaries (sic), des gens qui voyagent ? Pourquoi il veut les expulser comme ça ? Il faut leur donner une chance au moins ! C’est des européens, c’est comme les immigrés qui sont là depuis 20 ans ! »

    ;hl=fr_FR&fs=1”>;hl=fr_FR&fs=1” type=“application/x-shockwave-flash” allowscriptaccess=“always” allowfullscreen=“true” width=“320” height=“255”>

    Sylvain, 20 ans, étudiant en comptabilité:

    « Je pense qu’on devrait les accueillir. Parce qu’ils sont là pour visiter. En fait c’est un apport touristique, parce que le monde attire le monde. Et comme on est dans une crise, on a besoin de population. Et sur ce sujet là je pense qu’on devrait les accueillir. »

    ;hl=fr_FR&fs=1”>;hl=fr_FR&fs=1” type=“application/x-shockwave-flash” allowscriptaccess=“always” allowfullscreen=“true” width=“320” height=“255”>

    Christian, 54 ans, déménageur:

    « Ils viennent dans un pays qui n’est pas le leur – enfin ils n’ont p’tet pas de pays non plus – où ils n’ont pas de quoi vivre ni de quoi s’héberger. Pourquoi changer de pays pour rester dans la daube aussi, hein ? Si on les accepte, il faut leur trouver quelque chose. Maintenant s’ils dorment dans les rues, autant qu’ils restent chez eux …  »

    ;hl=fr_FR&fs=1”>;hl=fr_FR&fs=1” type=“application/x-shockwave-flash” allowscriptaccess=“always” allowfullscreen=“true” width=“320” height=“255”>

    Youcef, 37 ans, agent de sécurité:

    « Moi je suis un témoin numéro 1 – quand je dis numéro 1 c’est que je témoigne en direct – et juste pour aller faire leurs besoins ils ressemblent un petit peu aux animaux. Ils vont dans la forêt. Il n’y a rien pour eux, ils sont rejetés. Sarkozy faut qu’il s’expulse lui-même avant d’expulser les autres. »

    ;hl=fr_FR&fs=1”>;hl=fr_FR&fs=1” type=“application/x-shockwave-flash” allowscriptaccess=“always” allowfullscreen=“true” width=“320” height=“255”>

    Mme Smadja, 82, ans retraitée:

    « Le Rhum, comprends pas … Ah oui les Roms ! Ils squattent et ils ont raison ! Un appartement vide il vaut mieux l’habiter ! C’est les ministres et tout ça qui décident. Moi je peux pas en juger, la vérité ! »

    ;hl=fr_FR&fs=1”>;hl=fr_FR&fs=1” type=“application/x-shockwave-flash” allowscriptaccess=“always” allowfullscreen=“true” width=“320” height=“255”>

    Rappel: A la suite d’un assaut de gens du voyage contre une gendarmerie à Saint-Aignan dans le Loire-et-Cher, a lieu aujourd’hui une réunion à l’Elysée concernant les Roms. Nicolas Sarkozy a annoncé que la réunion portera sur « les problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage ». Il envisagerait par ailleurs l’expulsion des populations installées dans des campements illégaux. Cette nouvelle déclaration du président a suscité une polémique, le Parti Socialiste dénonce notamment « une stigmatisation scandaleuse ».

    Source: Samba Doucoure et Marine Selles | StreetPress

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit.

    Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société.

    Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, devenez supporter de StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER