En ce moment

    31 / 07 / 2010

    Sarkozy et les Français d'origine étrangère : la vidéo et les réactions

    Par Johan Weisz

    Retirer la nationalité aux délinquants d'origine étrangère? «Que fait-on de ceux qui sont nés en France?», s'interroge Bayrou. L'UMP «se réjouit» de ces «annonces courageuses». Au FN, Sarko est «un amnésique qui fait de la gonflette»

    1. Vendredi après-midi à Grenoble, le chef de l’Etat, dans un discours sur la sécurité, a proposé que l’on retire la nationalité aux Français « d’origine étrangère » dans certains cas :

    ;hl=fr_FR&fs=1”>;hl=fr_FR&fs=1” type=“application/x-shockwave-flash” allowscriptaccess=“always” allowfullscreen=“true” width=“450” height=“273”>

    «La nationalité française doit pouvoir être retirée à toute personne d’origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d’un policier, d’un militaire de la gendarmerie ou de toute autre personne dépositaire de l’autorité publique.»

    2. Les réactions à gauche :

    Pour Ségolène Royal, c’est une «nouvelle étape dangereuse et indigne, dans une surenchère populiste et xénophobe» : «Par de telles déclarations, c’est au principe républicain et aux valeurs démocratiques que Nicolas Sarkozy déclare la guerre (…) Notre république est en train de pourrir par le sommet».
    Toujours au Parti Socialiste, Pierre Moscovici estime que «menacer de déchoir de leur nationalité les Français d’origine étrangère auteurs de certains crimes renvoie aux heures les plus sombres de notre Histoire. Il est désormais clair que, dans l’esprit du chef de l’Etat (…) il y a une sous-catégorie de Français, qui ne mérite pas les mêmes droits que les ‘Français de souche‘»

    Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, dans une vidéo (hélas inaudible…) juge qu’ «à chaque fait divers correspond un discours du président de la république sans pour autant que ça en change rien la réalité de la violence sur le terrain».
    Essayez d’écouter la vidéo :

    «Dans l’esprit du chef de l’Etat (…) il y a une sous-catégorie de Français, qui ne mérite pas les mêmes droits que les ‘Français de souche‘» Pierre Moscovici

    3. Les réactions à droite et chez Bayrou:

    Le député des Alpes-Maritimes (et secrétaire national de l’UMP en charge de la sécurité) Eric Ciotti publie un communiqué sans nuances. Pour lui, les « nouvelles annonces courageuses » du chef de l’Etat « brisent des tabous » et « démontrent toute sa détermination ».

    Le député répond aux critiques de la gauche : « Manifestement pour les socialistes la violence se combat avec des mots, des colloques et autres causeries dans les salons, pour nous, la lutte contre la délinquance se gagnera dans la rue ».

    Dominique Paillé, porte parole de l’UMP « se réjouit … notamment de l’idée qui consiste à déchoir de leur nationalité tous ceux qui auraient commis des actes de délinquance insupportable. Car la qualité de citoyen français ne peut pas se galvauder ».
    Ecoutez :

    Du côté de Nadine Morano, elle publiait, hier à 15 heures, sur son Facebook ses photos d’elles avec Richard Berry à la Cité de l’enfance…

    Quand à François Bayrou, un communiqué  pour dire qu‘« On a besoin de faire appliquer les lois qui existent déjà et qui sont bafouées tous les jours ». Le chef du Modem s’agace de « propos guerriers non suivis d’effet » et juge qu’ « en focalisant sur la seule immigration le discours sur l’insécurité, on cherche à introduire un signe « égale » entre l’une et l’autre. Au risque de bien des dérives : qu’est-ce qu’un Français d’origine étrangère ? À partir de quelle génération ? Que fait-on de ceux qui sont nés en France »

    «L’UMP se réjouit» Dominique Paillé

    4. Pendant ce temps, à l’extrême droite…

    Le Front National publie un communiqué de Marine le Pen, pour qui Sarkozy est « un amnésique qui fait de la gonflette », s’attaquant à la suppression de la double peine par le chef de l’Etat à son arrivée à l’Elysée.

    Seule réjouissance de la vice-présidente du FN, que Sarkozy soit venu « confirmer officiellement le caractère criminogène de certaines immigrations, vérité pour laquelle le Front national est persécuté depuis trois décennies ».

    Sarkozy confirme «le caractère criminogène de certaines immigrations» Marine le Pen

    Source: Johan Weisz | StreetPress

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress