En ce moment

    26 / 10 / 2011

    Des tomates contre les intégristes

    Que seriez-vous prêt à lancer sur un portrait du Christ pour la liberté d'expression ?

    Par Robin D'Angelo

    Sur StreetPress Lionnel Luca n'est pas contre sanctionner Roméo Castelluci pour sa pièce Sur le concept du visage du Fils de Dieu «Il y a une loi là-dessus sur l'insulte». La pièce est perturbée par des intégristes parce qu'on y souille le Christ.

    Je n'ai pas à me servir d'un portrait du Christ pour la liberté d'expression " />

    1Les faits

    Mardi 25 octobre des fondamentalistes catholiques ont manifesté devant la théâtre de la Ville à Paris pour protester contre le passage de la pièce de Roméo Castelluci Sur le concept du visage du Fils de Dieu. Déjà jeudi et samedi ils avaient perturbé la représentation en aspergeant les spectateurs à l’extérieur du théâtre avec de l’huile de vidange et des œufs.

    2Le contexte

    A genoux, brandissant des chapelets, les catholiques intégristes – membres du Renouveau français et de l’Institut Civitas – reprochent à l’auteur une scène où un portrait du Christ est souillé par ses acteurs qui y lancent des excréments. Des excréments qui bien sur n’en sont pas des vrais. Ouf !

    L’Institut Civitas s’était déjà fait remarqué en avril dernier en détruisant le « Piss Christ » de l’artiste new-yorkais Andrès Serrano. L’ex-ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon avait dénoncé « un acte de régression très inquiétant » tandis que Frédéric Mitterrand avait condamné « une atteinte à un principe fondamental, la présentation de ces œuvres relevant pleinement de la liberté de création et d’expression ».

    Je souhaite que chacun se livre à une introspection sur ce qu’est véritablement la civilisation

    3La question de StreetPress

    Que seriez-vous prêt à lancer sur un portrait du Christ pour la liberté d’expression ?

    4La réponse des députés

    Alain Vidaliès – PS – Landes: « Ce serait forcement mal interprété. Faut être pour la liberté: la mienne c’est de ne pas la faire, et la leur c’est de pouvoir le faire »

    Jacques Myard – UMP – Yvelines: « Je n’ai pas à me servir d’un portrait du Christ pour la liberté d’expression ! »

    Axel Poniatowski – UMP – Val d’Oise: « Jeter des excréments sur un portrait du Christ ça me paraît être particulièrement de mauvais goût. Est-ce bien indispensable ? Je comprends très bien qu’on puisse manifester contre ça. »

    Christian Vanneste – UMP – Nord: « Les artistes, les vrais, ne se livrent pas à ce genre de dérives. On doit avoir un minimum de respect pour cette tradition. Même si on n’est pas croyant, qu’on est complétement athée. Je souhaite que chacun se livre à une introspection sur ce qu’est véritablement la civilisation, sur ce qui est respectable et ce qui ne l’est pas. »

    Lionnel Luca – UMP – Alpes-Maritimes: « Faut faire respecter la loi ! Non mais il y a une loi là-dessus, sur l’insulte. Ceux qui commentent les actes d’insulte sur le Christ, qui se risqueraient bien de le faire sur Yahvé ou Mahomet, sont priés de respecter les gens dans leur croyance. »

    Je comprends très bien qu’on puisse manifester contre ça

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress