En ce moment

    05 / 11 / 2011

    Insurrection 2.0 ou coup de pub viral ?

    Facebook : Pourquoi les Anonymous n'ont pas attaqué le site

    Par Antoine Deprez-Ségobia

    En juillet, une vidéo virale annonçait que les Anonymous « détruiraient » Facebook ce 5 novembre. Sur StreetPress, 2 Anonymous expliquent que cette annonce viendrait soit de militants plus radicaux, soit de concurrents de Facebook.

    Vendredi, sous l’arche de la Défense StreetPress a rencontré deux Anonymous qui participaient au campement des Indignés. On en a profité pour en savoir plus sur la fameuse menace de piratage du site communautaire Facebook qui planait pour ce samedi.

    Tu peux me dire d’où part cette idée ?

    À la base c’est une idée discutée entre Anonymous : Il s’agit de demander au plus de gens de supprimer leur compte Facebook. Le problème de ce site c’est la revente de données. Par exemple certaines personnes reçoivent des mails pour leur signaler leur nombre d’amis sur Facebook alors qu’ils n’y sont même pas inscrits. Il s’agit de comptes fantômes crées à partir d’informations trouvées sur le net juste pour faire la promo du site. Il y a un véritable souci de la protection de la vie privée. Mis à part demander aux gens de supprimer leur compte, certaines cellules plus radicales au sein des Anonymous ont pu discuter d’une attaque plus concrète contre Facebook visant à détruire le site.

    Au delà de ça, l‘« Opé Facebook » pose soucis au sein des Anonymous.

    On est persuadés qu’il y a une agence de com’ à échelle internationale qui profite de ça pour faire de la publicité virale sur internet. Celle-ci aurait posté des vidéos anonymes à notre nom contre Facebook pour promouvoir de nouveaux réseaux sociaux. Tout cela est venu nourrir les inquiétudes au sein des Anonymous et pose la question de la réalité de l’opération Facebook. Si il y a effectivement une agence derrière ça on fera tout contre elle.

    Donc l’opération, c’est prévu pour samedi ? Ça va se passer comment?

    Samedi 5 novembre techniquement. Une attaque DDOS sur Facebook me semble peu probable, le site présente une puissance bien trop grande. Je me vois mal me lever demain et voir Facebook en maintenance. Le problème c’est que la rumeur de cette attaque s’est relayée au sein du grand public par ces vidéos virales et ça a aussi relancé le débat au sein des cellules les plus extrêmes des Anonymous. Même si l’on supprime son compte Facebook, il restera toujours des informations réunies par le site : pour certains il s’agit d’une bonne idée mais elle est peu viable à cause de ce stockage de données. Détruire le site et effacer tout les comptes me paraît peu probable cela dit.

    Tu connais des Anonymous qui vont quand même tenter le coup ?

    Je ne peux pas en parler. On verra bien samedi.

    StreetPress existe depuis déjà 10 ans. Aujourd’hui, il nous manque 40.000 euros pour boucler l’année et pouvoir frapper encore plus fort l’an prochain. Parce qu’aucun milliardaire n'est au capital, si nous ne les réunissons pas StreetPress s’arrêtera. Sauvez StreetPress en faisant un don, maintenant.

    Je donne pour sauver StreetPress