En ce moment

    29/07/2013

    Coup de soleil / aisselles qui reniflent / piqûres de méduse…

    5 remèdes de grand-mère pour l'été au crash-test

    Par Emilie Tôn

    Une légende urbaine cette histoire d'urine sur les piqûres de méduse ? Sur StreetPress, les docteurs Emmanuel et Nicole Loeb passent au crash-test 5 conseils que les grands-mères rabâchent chaque été.

    De l’urine contre les piqûres de méduses

    Ze story : En bon gendre idéal que tu es, tu pêches les coquillages sur les côtes bretonnes quand une méduse s’accroche autour de ta cheville et te pique.

    Le conseil de Mamie : Fais pipi sur la brûlure, ou demande à ton ami de le faire si tu n’arrives ne pas viser la plaie.

    L’avis du doc : Emanuel Loeb, interne, assure que l’urine est efficace pour désinfecter car elle est stérile. Mais attention, ça dépend aussi de ce que t’as bu avant. « Et si le mec a une infection, ça peut qu’aggraver les choses ». Ses conseils : « pisser dessus, frotter avec du sable et arrêter de se baigner ». Nicole Loeb, pédiatre, rappelle tout de même qu’il convient de surveiller le blessé : « La piqûre de méduse peut être grave et il faut consulter si le blessé est allergique. »

    Passer une tomate ou de l’alcool sur la peau contre les coups de soleil

    Ze story : Après une journée à faire la crêpe sur la plage (pour être doré des deux côtés), tu rentres rouge comme un homard.

    Le conseil de Mamie : Appliquer de l’alcool à 90° pour apaiser la brûlure ou se frotter avec une rondelle de tomate bien mûre pour soigner. Sensation de fraîcheur garantie !

    Le doc : « Quelle horreur ! » s’exclame le docteur Nicole Loeb. « L’alcool, ça brûle encore plus. » Quant aux tomates, tu peux bien te consoler avec une salade mais certainement ne pas te soigner avec. « La tomate sur une brûlure, ça pique », insiste Nicole Loeb. Premier conseil du médecin, l’eau froide. « En fait, à part la Biafine, il n’y a pas de solution miracle. On peut aussi prendre un Doliprane si ça fait vraiment mal. » Sinon, tu peux toujours boire l’alcool à 90 degré plutôt que de te l’appliquer sur le corps : ça te fera oublier la douleur.

    Ne pas se baigner après avoir mangé

    Ze story : Tu viens de manger le barbeuk de ta vie. Il fait une chaleur à mourir et tu te baignes dans la piscine pour digérer.

    Le conseil de Mamie : Il ne faut pas se baigner après les repas. Tu pourrais faire un malaise et te noyer.

    Le doc : « Pendant la digestion, le métabolisme du corps augmente » explique Emmanuel Loeb. L’effort de la natation ajouté à l’effort de la digestion peut causer un évanouissement. Et s’évanouir dans l’eau est bien plus embêtant que sur le sable. Mais Emmanuel Loeb relativise : « C’est un peu une connerie pour les personnes en bonne santé. » Il préfère mettre en garde contre un autre risque : « Ce qui est sûr c’est que si tu nages trop, tu vomis. »

    Du vinaigre ou la fraise d’une cigarette sur les piqûres de moustique

    Ze story : Week-end en camping avec tes amis. Alors que tu joues à la pétanque, une guêpe te pique. Et à la tombée de la nuit, c’est l’invasion de moustiques. Le lendemain, tu ressembles à un bibendum.

    Le conseil de Mamie : Mettre du vinaigre sur les piqûres de guêpe, ça désinfecte. Tu peux aussi approcher la fraise d’une cigarette, ça fait sortir le produit injecté par le moustique.

    Le doc : Le vinaigre ne soigne pas, mais il apaise. Le docteur Nicole Loeb a une préférence pour les huiles essentielles, « notamment l’essence de romarin [qu’elle] trouve particulièrement efficace » (et ça sent bon). « Concernant la cigarette sur les piqûres de moustiques, j’ai déjà vu faire, ça semble fonctionner ». Pas de contre-indication à l’horizon, mais il faut rester vigilant « et toujours avoir le nécessaire pour les premiers soins. » Pour une piqûre près de la bouche ou dans le cou, il convient de surveiller l’évolution de la piqûre. En cas de gonflement, il faut se rendre aux urgences pour éviter l’étouffement.

    Mettre du bicarbonate sous les aisselles en guise de déodorant

    Ze story : Tu viens d’arriver au camping et ce soir, c’est soirée disco. Malheureusement, tu as oublié ton déodorant. Il n’y a pas de magasin ouvert à 562 kilomètres à la ronde et il fait 36°C dehors.

    Le conseil de Mamie : Du bicarbonate de soude sous les aisselles permet de moins transpirer et de ne pas sentir mauvais.

    Le doc : Comme le talc, le bicarbonate absorbe la transpiration et permet d’éviter les mauvaises odeurs. D’ailleurs les déodorants naturels ne sont pas qu’un nouvel argument marketing, ils fonctionnent très bien. « Mais de toute façon, si les gens se lavent deux fois par jour à grande eau, il ne devrait pas y avoir de problème. » explique la pédiatre Nicole Loeb. Tu peux partir enflammer le dancefloor.

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpress

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER