En ce moment

    18 / 11 / 2011

    Pourquoi les Espagnols détestent-ils autant leur futur ex-premier ministre ?

    Les 9 plus beaux mensonges de José-Luis Zapatero

    Par Alexandra Gil Polo

    Dimanche José-Luis Zapatero dira au revoir aux Espagnols après avoir marqué les esprits par sa sincérité à toute épreuve. Plus fort que Paco Rabane, découvre les prédictions ratées du Nostradamus ibérique.

    1L’économie espagnole, plus forte que le Barça

    La phrase: « Dans la Champion’s League des économies mondiales, l’Espagne est celle qui gagne le plus de matchs, celle qui met le plus de buts, et celle qui en encaisse le moins» , le 11 septembre 2007.

    Sauf que … Deux mois avant cette fabuleuse déclaration, les États-Unis entraient en crise. Quelques mois plus tard, Zapatero se rendra compte que le match venait réellement de commencer, et malheureusement, cette fois-ci, la sélection espagnole ne mettait pas un but.

    Le conseil de Giorgos Papandréou Nommer Andrès Iniesta ministre de l’économie.

    2La méthode Coué, une approche positive

    La phrase: « Nous ne sommes pas dans une crise économique », le 8 février 2008.

    Sauf que … En 2008, le chômage a augmenté de 66,4% par rapport à 2007, touchant 1.280.300 de personnes supplémentaires. Au total ce sont 3.207.900 Espagnols sans emploi, un record depuis 1996.

    Le conseil de Giorgos Papandréou: Regarder plus souvent Ce soir ou jamais.

    3Retraite anticipée

    La phrase: « Je ne vais pas avancer les élections. Elles auront lieu, comme prévu, en mai 2012 », le 23 mai 2011.

    Sauf que … À peine deux mois plus tard, le 19 juillet, Zapatero décide d’avancer les élections pour le 20 novembre.

    Le conseil de Giorgos Papandréou: Se faire élire dimanche pour re-demander des élections anticipées en mai 2012 … comme prévu !

    4La guerre des voisins

    La phrase: Sur les Indignés: « Le gouvernement a l’obligation de donner une réponse à toutes ces préoccupations sociales (…) Ils font partie de la physiologie et pas de la pathologie du vivre-ensemble », le 28 mai 2011.

    Sauf que … Le 2 août 2011 le camp historique des Indignés Puerta del Sol à Madrid est évacué … pour libérer la place avant la visite du Pape du 18 au 21 aout. Une visite qui a couté à l’Espagne 50 millions d’euros. Et la crise, pathologie ou physiologie du système ?

    Le conseil de Giorgos Papandréou: Rejoindre les Occupy Wall Street.

    6Faites l’amour pas la guerre

    La phrase: « Aucun Palestinien n’a été assassiné avec des armes espagnoles », le 27 janvier 2009 .

    Sauf que … Dix-sept jours avant ces déclarations, une enquête officielle du Gouvernement espagnol avait démontré que l’Espagne avait vendu des armes à Tsahal pour plus de 1.550.000 euros. Au fait José-Luis, quand on vend des armes à un pays en conflit, souvent, elles sont utilisées pour tuer ;)

    Le conseil de Giorgos Papandréou: Vendre des cailloux aux Palestiniens.

    7Botox

    La phrase: « On n’a rien injecté aux banques. On ne leur a pas offert d’argent. Même pas un euro. », le 25 janvier 2009 .

    Sauf que … En octobre 2008, quatre mois avant cette sincère déclaration, le gouvernement achetait pour 30.000 millions d’euros « d’actifs sains » à des banques espagnoles.

    Le conseil de Giorgos Papandréou: Nationaliser les banques dimanche avant le début de la soirée électorale.

    8La méthode Coué une approche positive, épisode II

    La phrase: « La crise ne va ni être profonde, ni prolongée dans le temps. Il s’agit d’un ralentissement pour lequel notre pays est prêt plus que n’importe quel autre », le 25 février 2008 .

    Sauf que … A parti de combien d’années, la crise peut-être considérée comme « prolongée dans le temps » ?

    Le conseil de Giorgos Papandréou: Dire que seul le temps biologique a de la valeur. N’est-ce pas Hubert Reeves ?

    . Il s’agit d’un ralentissement pour lequel notre pays est prêt plus que n’importe quel autre

    9Promesses de campagne