En ce moment

    25/11/2010

    Bavure de Montfermeil: Le procès des policiers débute aujourd'hui à Bobigny

    Par Vanessa Vertus

    Le procès des policiers accusés de « violences aggravées » sur un jeune après un caillassage à Montfermeil en 2008 débute aujourd'hui. L'histoire avant fait grand bruit: un voisin avait filmé l'intégralité du passage à tabac.

    Jeudi 25 novembre débute au tribunal correctionnel de Bobigny le procès des policiers accusés de « violences aggravées » contre un jeune en octobre 2008 alors qu’ils étaient filmés par un voisin.

    Rappel des faits

    Le 14 octobre 2008, Abdoulaye Fofana, un jeune étudiant en BTS de 20 ans est soupçonné d’avoir caillassé des policiers lors de leur intervention à cité des Bosquets de Montfermeil. Il est passé à tabac – alors qu’il est menotté – par deux policiers pendant qu’un autre regarde la scène sans intervenir. Ils avaient été filmés par un voisin.

    La victime, disculpée de toute implication dans le caillassage

    Le jeune homme a été disculpé de toute implication dans le caillassage des policiers par manque de preuves. Selon plusieurs témoins, il regardait le match de foot France-Tunisie à la télé pendant que les forces sont intervenues. « Toute la famille atteste avoir vu les policiers défoncer la porte», explique l’avocat de M. Fofana, Me Bouzrou qui s’avoue « très serein par rapport à l’audience. »

    « Une instruction catastrophique »

    « La ligne de défense sera de dire que les policiers sont intervenus dans un climat de guerre », détaille Me Bouzrou. Il pointe du doigt une « instruction catastrophique. Deux ans pour une enquête aussi simple avec une vidéo où l’on voit clairement qui a fait quoi …. La magistrate a traité mon client – qui n’a pas de casier judiciaire – plus comme un délinquant que comme une partie civile ». Il ajoute que le commissariat de Gagny, d’où viennent les policiers inculpés est « l’un des plus mauvais de France. C’est un commissariat où se retrouvent des policiers ayant eu une sanction disciplinaire ».

    Plus d’info dans la journée sur StreetPress

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER